Aux nouvelles

Actualité musicale : 

LED ZEPPELIN
Certains vont pleurer de joie, d’autres n’en auront rien à foutre. La rumeur (savamment orchestrée par le NME) d’une reformation de Led Zep est de plus en plus insistante. Après le retour de
The Police, de Genesis et celle, très brève, de Pink Floyd l’an dernier, c’est un nouveau dinosaure des années 70 qui reviendrait.
Dans un autre registre, on peut aussi dire qu’après The Stooges, The Doors, ou Queen, un autre groupe se reforme malgré le décès d’un de ses membres originaux.

THE FUTUREHEADS
Leur deuxième album nous avait tellement déçu qu’on ne l’avait même pas chroniqué ici (on manque déjà de temps pour parler de tous les bons disques, alors on a du mal à se motiver pour des trucs
sans intérêt). Laissons-leur néanmoins une chance – pas de préjugés ici, sauf si le nom du groupe commence par U, qu’il finit par 2, et qu’il n’y a rien au milieu – et parlons de ce troisième
album qu’ils viennent de mettre en boîte en moins de trois semaines.
Dans un très long post sur MySpace, le guitariste Ross Millard a expliqué que le groupe voulait revenir à une énergie punk, tout en ajoutant : “The energy is back, and the songs are tighter,
faster and, dare I say it, a bit more playful than before”.
Les Futureheads semblent s’être rendu compte qu’ils avaient fait fausse route avec les chansons new-wave sans âme de News & Tributes. S’ils ont encore dans leur
poche d’autres “Decent Days And Nights” ou “Area”, on est prêt à les suivre à nouveau.

SUPERGRASS
Mickey QuinnLa nouvelle nous a fait passer un grand frisson dans le dos : Mickey Quinn, le bassiste somnambule de Supergrass vient de faire une Robert Wyatt : il s’est cassé le dos en
tombant du premier étage de sa villa dans le sud de la France. Il a été opéré à Toulouse et devrait normalement se rétablir à 100% – ce qui tient du miracle. On ne sais pas encore quelles
conséquences cela aura sur la sortie du prochain album du groupe qui était prévu pour l’automne.
Pour en savoir plus, vous pouvez aller sur le site officiel de Supergrass, où, par ailleurs, quelques nouveaux morceaux sont disponibles à
l’écoute.

CBGB
Le fondateur du célèbre club n’aura pas survécu longtemps à la disparition de son enseigne mythique. Hilly Krystal est décédé cette semaine d’un cancer.
Debbie Harris, Patti Smith et de nombreux autres anciens de la scène punk new-yorkaise de la fin des années 70 lui ont rendu hommage.

BO DIDDLEY
La légende vivante du rock’n’roll a eu une attaque cardiaque. Plus de peur que de mal, il s’en est remis, mais c’est tout de même la seconde en quelques mois. La
première subie en mai dernier lui avait laissé des problèmes d’élocution. On doute qu’il ne remonte jamais sur scène avec sa célébrissime guitare carrée rouge. Ses biographes doivent être en
train de rédiger sa nécrologie, juste au cas où…

THE BLACK KEYS
Le duo blues garage vient d’annoncer que Danger Mouse sera le producteur de leur prochain album. On ne peut qu’applaudir à cette nouvelle :
Danger Mouse est responsable du son du dernier Gorillaz et de l’album de The Good The Bad & The Queen. Dans ses temps libres, il s’occupe aussi du deuxième album de son groupe, Gnarls
Barkley.
Le télescopage de ces deux univers s’annonce fracassant. 

L’ANECDOTE DE LA SEMAINE
aaaaaaaah !Keith
Richards, en mal de nicotine et de tabac lors d’un concert joué à Londres, a habilement contourné la politique répressive de l’établissement en mangeant une cigarette. Il sniffe son
père, il mange des clopes… après des années d’héroïne, de coke, et de toutes les drogues imaginables en quantités inimaginables, le guitariste des Stones peut tout infliger à son corps sans
sourciller. Respect.

Vidéos : 

DIRTY PRETTY THINGS
Carl Barât et les trois autres ont donné un concert à la prison de Pentonville, dans le nord de Londres – l’endroit même où Pete Doherty avait été mis en cage en 2003. Extrait acoustique.

BOB DYLAN 
Todd Haynes, réalisateur de l’orgie glam de Velvet Goldmine, vient de s’attaquer à un film sur Bob Dylan. Dans I’m Not There, on ne voit jamais Bob mais neuf acteurs  – de
couleurs et de sexes différents – l’interprètent à un moment donné de sa vie. Kate Blanchett interprète Dylan en 65-66 (celui de Don’t Look Back), Christian Bale celui de Newport en
1963, etc.
 

THE CHECKS
Le premier album de ce groupe néo-zélandais se fait attendre depuis 2005. Il arrive enfin, et pour l’occasion The Checks ont réenregistré le single “What You Heard” et ont refait une vidéo. On
préférait la version précédente mais on ne se lasse pas de cet excellent morceau.

The Checks – What You Heard

Le nouveau single du groupe s’appelle “Take Me There”. Une rythmique beat, un bon vieux screamer, tout va bien.

The Checks – Take Me There

  1. C’est la rentrée ! En voilà des nouvelles intéressantes…
    Quelques réactions donc…

    – I’m Not There était sur le papier un projet plus qu’excitant. A la vision de la bande-annonce, je n’en peux plus d’attendre. Le film a été présenté à Venise ces jours-ci, je ne sais pas encore quel accueil il a eu… Quoi qu’il en soit, avec Todd Haynes derrière la caméra (se souvenir du glam Velvet Goldmine et de son bel homage à Douglas Sirk, Loin du paradis), ça risque d’être très fort. Les phrases d’accroche au début de la bande annonce ("inspired by true stories, false stories, exagerated stories"…) résonnent très fort avec la biographie de Dylan par François Bon qui vient de sortir chez Albin Michel et que je suis en train de dévorer…

    – La reformation de Led Zep, c’est je crois surtout pour un hommage au fondateur du label Atlantic décédé il y a peu. Rien ne dit qu’il y aura une vraie reformation après ce concert londonien qui, espérons le, sera ponctuel et sans suite. Bien sûr, ça arrangerait bien Page une reformation… mais Plant, excellent depuis toujours en solo et plus récemment avec son groupe The Strange Sensation, n’a vraiment pas besoin de se retourner sur son glorieux passé…

    – Mickey Quinn et Supergrass, triste nouvelle (enfin, moins quand même que la tentative de suicide de Owen Wilson…)… Mais du moment qu’il se remet et qu’il peut continuer à assurer les lignes de basse et les harmonies vocales du meilleur groupe pop du monde…  🙂

    – The Black Keys et Danger Mouse… Mouais… J’attends de voir… Ca peut permettre au groupe de se renouveler (au niveau du son, les BK tournent un peu en rond) mais a-t-on vraiment envie qu’un aussi bon groupe se renouvelle ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.