Nouvelles fraîches

 

Actualité musicale :

CHARTS UK
Après avoir réussi à porter leur "Same Jeans" en troisième position des singles la semaine dernière, The View viennent de confirmer leur popularité en plaçant leur premier album Hats Off To The Buskers au sommet des ventes d’albums outre-Manche.
Immédiatement derrière eux se trouvent The Good, The Bad & The Queen, l’excellent nouveau groupe de Damon Albarn. The Fratellis sont en cinquième place avec Costello Music, Razorlight à la 7ème… Le rock anglais se porte toujours bien.

 

 

THE RAKES
Si leur nouvel album Ten New Messages ne sortira que le 19 Mars 2007, les Rakes ont déjà mis en écoute leur nouveau single "We Danced Together" sur leur page MySpace : www.myspace.com/therakes
Voici par ailleurs le tracklisting de cet album qui contient, comme son nom l’indique, 10 morceaux :
1. The World Was a Mess But His Hair Was Perfect
2. Little Superstitions
3. We Danced Together
4. Trouble
5. Suspicious Eyes
6. On a Mission
7. Down With Moonlight
8. When Tom Cruise Cries
9. Time to Stop Talking
10. Leave The City and Come Home
On peut en écouter de larges extraits ici.

 

 

AS DRAGON
La nouvelle est de taille et devrait attrister les fans du groupe : Natasha ne fait plus partie du groupe parisien AS Dragon. La frontwoman charismatique du groupe, adorée par les uns en raison de son impressionante présence scénique, abhorée par d’autres à cause de son accent anglais franchouillard a quitté le groupe maison de l’écurie Tricatel menée par Bertrand Burgalt.
En fait, le groupe cherche son (sa) remplaçant(e), comme l’indique le communiqué suivant :

"AS Dragon travaille actuellement sur son prochain album.
Ce disque se fera sans Natacha. Nous cherchons une (ou des…) personne(s) pour chanter sur ce disque. Après (entre autres et j’en oublie) Houellebecq, Chamfort, Burgalat et Natacha, AS Dragon reviendra dans une nouvelle formule.
Si interessé contact
myspace: AS Dragon a la recherche du numero 5
www.myspace.com/alarecherchedu5
internet : alarecherchedunumero5@yahoo.fr"

Etes-vous prêt à devenir la nouvelle sensation rock parisienne?

 

 

MAXIMO PARK
Le groupe de Newcastle revient deux ans après son honnête premier album (qui contenait deux bonnes chansons au moins) avec Our Earthly Pleasures . La sortie est prévue pour le 4 Avril prochain, en voici la pochette et la tracklisting :

 

1. Girls Who Play Guitars
2. Our Velocity
3. Books From Boxes
4. Russian Literature
5. Karaoke Plays
6. Your Urge
7. The Unshockable
8. By The Monument
9. Nosebleed
10. A Fortnight’s Time
11. Sandblasted And Set Free
12. Parisian Skies

 

 

 

 

 

Vidéos :

THE BEES
Leur nouvel album est brillant et s’annonce déjà comme l’un des plus fous et extravagants de 2007. La vidéo de "Who Cares What The question Is" devrait mettre tout le monde d’accord.

The Bees – Who Cares What The Is

 

THE GOOD THE BAD AND THE QUEEN
Damon Albarn est un génie. Quiconque veut me contredire ferait bien d’écouter "Kingdom Of Doom" avant de regretter d’avoir dit une connerie…

The Good, The Bad & The Queen – Kingdom Of Doom

 

THE PIGEON DETECTIVES
On a vu ce groupe briller en première partie des Dirty Pretty Things lors de leur première tournée ne 2006. Les Pigeon Detectives seront un des groupes qu’on suivra le plus en 2007. Leur "I Found Out" est un tube en puissance.

The Pigeon Detectives – I Found Out

 

 

CHANSON FRANCAISE
Pour ceux qui nous reprochent de ne jamais parler de chanson française, nous avons décidé d’allumer la radio pour nous tenir au courant de l’actualité et de proposer les vidéos de ce qu’on a entendu de plus marquant. On s’est ainsi souvenu pourquoi on l’avait éteinte. Attardons-nous un peu sur les dernières prestations de poids lourds de la profession.
 

Johnny Halliday & Eddy Mitchell
Pour une fois que ces deux-là ne versent pas dans la variétoche, ils nous fournissent une prestation digne des meilleurs imitateurs de Rire & Chanson. en totale roue libre, Eddy chante avec du chamalow dans la bouche tandis que Johnny retrouve le niveau atteint avec sa meilleure chanson, "Optique 2000". Magnifique, surtout à la fin quand on les voit habillés en cowboy devant une incrustation pourrie, ou quand Jojo se lance dans un passage engagé politiquement. En fait, le seul moment où ils sont crédibles, c’est quand ils picolent dans le bar… vive la France.

 

Michel Polnareff
"Ophélie Flagrants Délits"… sur ce coup là on ne sait pas quoi dire. C’est tellement mauvais, tellement affligeant du début à la fin que nos sens en sont bouleversés. Chanté à la dégoutée, porté par une rythmique techno de supermarché, enrobé de choeurs niais et d’une cornemuse bontempi, ce morceau repousse très loin les limites du mauvais goût.

 

Michel Sardou
On le connait, c’est une valeur sure dans l’atrocité, mais ce bon vieux Michel réussit toujours à nous épater avec ses compositions grandiloquentes, bien aidé ici par l’immense Didier Barbelivien. Les paroles sont génialissimes ("Le monde est sourd comme Beethoven") et balancent un taux de cliché par seconde qui force le respect. La campagne du FN aux présidentielles est lancée.
 

Eric

Rédacteur en chef, webmonstre, tête de veau, suiveur de modes, mauvaise foi.

8 Comments

  1.     Des news extraordinaires pour commencer la semaine: je ne me plaindrai pas du départ de Natasha D’AS Dragon (son chant m’a toujours semblé un peu trop affecté pour être honnête). Pour ceux qui sont tristes, quelques écoutes du single de The Bees devrait suffire à les consoler.

       Quant aux éternels ronchons qui regrettent la pauvreté de la scène française, ils en seront pour leurs frais: Johnny, Eddy, Polnareff et Sardou reviennent! C’est tout simplement magnifique.

       Pour la musique rock, nous (les français) ne sommes pas les meilleurs, mais question "second degré et grosse déconne", on ne craint décidément personne.

    Vive la république.

     

     

     

  2. Oui, sur ce titre précis, il a malheureusement sa place à côté des plaies que sont les autres que tu as cité…
    Mais à la lumière de toute sa carrière, il n’y a pas de comparaison possible. Et les bons titres de Polnareff ne s’arrêtent pas aux années 60 (même si depuis la fin des années 70, ce qu’il a produit n’est pas à la hauteur, je te l’accorde). Tout ça pour dire qu’un morceau inepte de plus ne suffit pas, pour moi, à ternir une discographie où de fabuleux morceaux (l’essentiel) côtoient malheureusement des trucs franchement dispensables (et il y en a eu pas mal déjà, c’est vrai). Reste à voir si Polnareff se rattrapera sur scène. À vrai dire, pour moi, c’est vraiment le mystère…

  3. Ignorons les perles de notre glorieuse scène musicale!

    Moi, je voulais dire un mot sur The good The Bad and The Queen. Je suis pas étonné qu’Eric apprécie autant. Personnellement, je suis toujours aussi fasciné par Damon Albarn. Même s’il a un sacré melon, moi, tous ses projets m’ont fait halluciner.  Même Mali Music était rigolo. Puis pour sortir Paul Simonon de son silence, de ses chevalets, ses pinceaux et sa gouache, il a fallu qu’il arrive avec un projet béton. Il fait mouche à nouveau. Je n’ai écouté l’album qu’une fois et suis en pleine deuxième écoute et je suis sur le cul. En plus, il chante son amour pour la ville la plus hallucinante et la plus bandante: Londres.

    Un joli petit bijou.

  4.     Des news extraordinaires pour commencer la semaine: je ne me plaindrai pas du départ de Natasha D’AS Dragon (son chant m’a toujours semblé un peu trop affecté pour être honnête). Pour ceux qui sont tristes, quelques écoutes du single de The Bees devrait suffire à les consoler.

       Quant aux éternels ronchons qui regrettent la pauvreté de la scène française, ils en seront pour leurs frais: Johnny, Eddy, Polnareff et Sardou reviennent! C’est tout simplement magnifique.

       Pour la musique rock, nous (les français) ne sommes pas les meilleurs, mais question "second degré et grosse déconne", on ne craint décidément personne.

    Vive la république.

     

     

     

  5. Ignorons les perles de notre glorieuse scène musicale!

    Moi, je voulais dire un mot sur The good The Bad and The Queen. Je suis pas étonné qu’Eric apprécie autant. Personnellement, je suis toujours aussi fasciné par Damon Albarn. Même s’il a un sacré melon, moi, tous ses projets m’ont fait halluciner.  Même Mali Music était rigolo. Puis pour sortir Paul Simonon de son silence, de ses chevalets, ses pinceaux et sa gouache, il a fallu qu’il arrive avec un projet béton. Il fait mouche à nouveau. Je n’ai écouté l’album qu’une fois et suis en pleine deuxième écoute et je suis sur le cul. En plus, il chante son amour pour la ville la plus hallucinante et la plus bandante: Londres.

    Un joli petit bijou.

Laisser un commentaire