JOHNNY CASH – The Sun Recordings Indispensable

(Réédition 3xCD chez Charly Records, 1995 puis 2005; enregistrements originaux 1955-1958) 

Dans ce coffret, le label Charly (qui s’est rendu célèbre par son excellent catalogue de rééditions, mais également par son logo ignoble) a eu la brillante idée de regrouper la plupart des chansons enregistrées par Johnny Cash dans les studios Sun de Memphis. Découvert par Sam Philips, l’homme à tout faire de Sun Records, qui avait déjà permis les débuts discographiques d’Elvis Presley (ainsi que ceux de Carl Perkins et de Roy Orbison), Johnny Cash va, dès son premier 45 tours (Cry! Cry! Cry!), prendre une place particulière dans le paysage musical nord-américain.

Toujours vêtu de noir, pas vraiment une gueule de jeune premier, déjà accro à diverses drogues (en particulier aux amphétamines), Johnny Cash ne ressemble en rien à la pop-star fifties habituelle, présentable et souriante. Il se montre en macho sans pitié aucune dans sa première chanson « When I turn ’round and walk away, you’ll cry, cry, cry ». Quelques mois plus tard, dans ce qui deviendra son premier hit, « Folsom Prison Blues », il s’identifie à un détenu qui explique son histoire dans un couplet resté justement célèbre : « When I was a baby, my mama told me: ‘Son, always be a good boy, don’t ever play with guns’, but I shot a man in Reno, just to watch him die? ». Ce morceau est représentatif des chansons de Johnny Cash chez Sun: intro de guitare simple, riff efficace, section rythmique minimaliste caractéristique de la country, le tout dominé par sa voix, basse et puissante. 

Ce coffret permet de saisir l’étendue du répertoire de Cash, qui comprend des chansons sur l’amour perdu: « I Forgot To Remember To Forget », « Guess Things Happen That Way », « So Doggone Lonesome », « I Can’t Help It », alors que d’autres sont parsemées de références bibliques: « Belshazaar » (« his kingdom was built upon the sand »), « If The Good Lord’s Willing », sans oublier les chansons purement pop, qui ne sont pas moins excellentes : « Ballad Of A Teenage Queen », « Down The Street To 301 », « Straight A’s In Love » ou encore « Luther Played The Boogie », dédiée à Luther Perkins, qui, jusqu’à sa mort (qui survint entre les deux albums enregistrés en prison, Live at Folsom Prison et Live at San Quentin) fut le guitariste attitré de Johnny Cash.

Par les influences diverses qu’il a su assimiler, Cash parvient à faire le lien entre la country blanche classique (avec joli chapeau de cow-boy, chemise à carreaux et jeans bien repassés) d’Hank Williams, dont il reprend « You Win Again » et le blues rural de Leadbelly, dont il reprend l’extraordinaire « Goodnight Irene ». Cash va même s’essayer au rockabilly en interprétant une autre chanson popularisée par Leadbelly, « Rock Island Line ». Pour « Leave That Junk Alone », il s’accompagne seul à la guitare acoustique et imite le phrasé des chanteurs rock fifties. On retrouve également dans ce coffret la première version de « Give My Love To Rose », une chanson qui a hanté Johnny Cash jusqu’à son dernier album (The Man Comes Around, American Recordings IV). D’autres chansons, telles que « You’re The Nearest Thing To Heaven » et « Home Of The Blues », permettent de découvrir le son particulier – et caractéristique – des productions de Sun Records : voix au premier plan embrumée d’un peu d’écho, choeurs enlevés, et parfois quelques notes de piano.

La collaboration entre Johnny Cash et Sun Records prit fin en 1958 (les dirigeants ne voulaient pas laisser Cash enregistrer du Gospel; il partit donc enregistrer pour Columbia). L’âge d’or du label de Memphis était définitivement révolu : en quelques années, il venait de perdre trois des plus grands interprètes du XXème siècle, avec le départ d’Elvis pour RCA et celui d’Howlin’ Wolf pour Chess. 

 

 

Tracklisting :

CD 1

  1. I Walk the Line
  2. Get Rhythm
  3. There You Go
  4. Train of Love
  5. Cry! Cry! Cry!
  6. Hey Porter!
  7. So Doggone Lonesome
  8. Ballad of a Teenage Queen
  9. Big River
  10. Guess Things Happen That Way
  11. Ways of a Woman in Love
  12. I Forgot to Remember to Forget
  13. Sugartime
  14. It’s Just About Time
  15. Katy Too
  16. Belshazzar
  17. Life Goes On
  18. You’re the Nearest Thing to Heaven

 CD 2

  1. Folsom Prison Blues
  2. Luther Played the Boogie
  3. Straight A’s in Love
  4. Home of the Blues
  5. Port of Lonely Hearts
  6. Come in Stranger
  7. Country Boy
  8. Wide Open Road
  9. Don’t Make Me Go
  10. Leave That Junk Alone
  11. Mean Eyed Cat
  12. Next in Line
  13. Give My Love to Rose
  14. Cold Cold Heart
  15. Hey Good Lookin’
  16. I Could Never Be Ashamed of You
  17. I Can’t Help It (If I’m Still in Love with You)
  18. You Win Again

CD 3

  1. Goodnight Irene
  2. Goodbye Little Darlin’, Goodbye
  3. Wreck of the Old ’97
  4. Blue Train
  5. Rock Island Line
  6. I Was There When It Happened
  7. Remember Me (I’m the One Who Loves You)
  8. I Love You Because
  9. Born to Lose
  10. New Mexico
  11. Down the Street to 301
  12. Fool’s Hall of Fame
  13. If the Good Lord’s Willing
  14. Doin’ My Time
  15. Thanks a Lot
  16. Oh Lonesome Me
  17. Story of a Broken Heart
  18. I Heard That Lonesome Whistle
 

Rémi

Rédacteur amiral, plombier polonais, dépoussiéreur d'étagères, objectivité totale.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire