JOHN KRAUTNER – Fun With Gum (vol.1) John Krautner, les mecs. John Krautner !

29 avril 2016 Rémi 3

(Burger 2015) Un article dont vous êtes le héros. NB : Commencer la lecture de cette critique sans avoir à proximité immédiate une grande tasse de café (et une bouteille d’apéritif à la gentiane) est fortement déconseillé. Comme à son habitude, la direction du site PlanetGong décline courageusement toute responsabilité quant aux éventuels dégâts occasionnés sur la santé mentale ou physique de son lectorat. Propos liminaire réservé aux habitué(e)s du site PlanetGong : L’auteur du présent article ose espérer que vous n’aurez pas attendu l’arrivée tardive de cette pseudo-critique pour (l’ordre des points ci-dessous est indifférent) : – écouter Fun with […]

MR. DAVID VINER – So Well Hid MFR XVII, XXIII

21 janvier 2016 Rémi 2

(Mauvaise Foi Records 2016) On n’arrête plus Mauvaise Foi Records, en passe de devenir la plus éminente représentante du stakhanovisme éditorial en France. Après Cataclysmic Events des Deadly Vipers en décembre, la maison publie en cette fin janvier le nouveau disque de l’immense Mr. David Viner. A cette occasion, Rémi (rédacteur historique de PlanetGong) est sorti de ses volutes de vodka polonaise et de sa semi-retraite pour rédiger le texte suivant, que vous retrouverez sur l’insert du vinyle que vous vous apprêtez à acheter.   Dans le sillage des White Stripes, au début des années 2000, l’Angleterre fut envahie par de nombreux groupes de Detroit (parmi lesquels […]

MATTHEW MELTON – Still Misunderstood Diamant brut

20 juillet 2014 Rémi 0

(Southpaw ; 2009) Snake Flower 2, Bare Wires, Warm Soda : à trente ans à peine, Matthew Melton a déjà connu une carrière mouvementée et bien remplie… Alors qu’au moment où nous écrivons ces lignes, il semble s’être orienté sur une voie délibérément power pop, cette direction ne doit pas faire oublier les racines du guitariste et chanteur. Les différents styles qu’avait expérimentés Matthew Melton avec ses différents groupes (le rock psychédélique de Snake Flower 2 et l’extraordinaire boogie du deuxième album de Bare Wires) ont déjà permis au lectorat de PlanetGong de découvrir et d’apprécier les chansons de Melton, […]

THE LOVIN’SPOONFUL – Daydream Rock’n’Roll bonanza

1 février 2014 Rémi 2

(1966 ; Kama Sutra) The Lovin’ Spoonful est un groupe dont les chansons les plus connues (« Daydream » et « Summer in the city ») sont des classiques qui se trouvent sur la majorité des compilations de musique pop américaine des années soixante. Leur attrait est évident, et il reste difficile de ne pas siffloter ces morceaux pendant les quelques heures / les quelques jours qui suivent leur écoute. Aujourd’hui encore, ces deux chansons (auxquelles il faut ajouter « Do you believe in magic ? ») servent de prétexte aux imbéciles pour ne pas s’intéresser de plus près à ce groupe. N’en déplaise aux fats et grossiers […]

FRANZ FERDINAND – Right Thoughts, Right Words, Right Action Indispensable pop-musique

14 janvier 2014 Rémi 1

(Domino 2013) A l’annonce de la sortie de cet album (leur quatrième, si l’on excepte les divers disques présentant des versions remixées de leurs chansons), personne n’a frémi dans l’immense salle de rédaction de PlanetGong : qu’attendre d’un groupe ayant laissé s’écouler plus de quatre ans depuis son disque précédent (Tonight : Franz Ferdinand), lui-même décevant par rapport à son prédécesseur (You Could Have It So Much Better) ? Fort heureusement, l’apathie générale des rédacteurs ne s’est pas transformée en une paralysie complète, et dans un suprême effort, l’un d’entre eux s’est décidé à jeter une oreille à cet album. Disons-le tout de go : ce disque […]

JAKE BUGG – Shangri La Pretty Solid Effort

6 janvier 2014 Rémi 0

(Virgin/EMI ; 2013) Un an seulement après la sortie de son premier album, Jake Bugg a publié son deuxième album à la fin de l’année 2013. A une époque où le rock’n’roll est réservé à une frange de plus en plus réduite de fans, le succès de Jake Bugg sera-t-il assez grand pour engager un renouveau du rock anglais ? Avec son premier album, Jake Bugg était devenu une valeur sûre outre-Manche : ce disque semble bâti pour conquérir le marché US. Rien n’a changé dans la musique de Jake Bugg ; Shangri La reprend les mêmes éléments, pour un résultat comparable : entouré d’auteurs-compositeurs-producteurs […]

THE UNDERTONES – Teenage Kicks Épiphanie !

2 janvier 2014 Rémi 0

 (Good Vibrations ; 1978) Au moment d’évoquer les très grands groupes de rock de l’histoire, le nom des Undertones ne revient que très rarement. Nous l’avons déjà affirmé dans notre article consacré à leur premier album ; répétons-le : The Undertones sont un groupe immense. Pour tous les amateurs de rock’n’roll, la chanson « Teenage Kicks » est à jamais liée au nom de John Peel, DJ et présentateur d’émissions musicales à la BBC pendant plus de trente ans, qui avait fait de cette chanson son morceau favori. Outre le fait de présenter cet extraordinaire morceau, cet EP de quatre chansons est une véritable merveille. […]

WARSZAWSKI ROCK AND ROLL LAT 60 Polish Beat, épisode V

2 janvier 2014 Rémi 1

(Polskie Nagrania / Muza ; 2009) Troisième objet de notre étude de compilations de rock’n’roll polonais des années soixante (après Wrenchin’ the wires et Gwiazdy Mocnego Uderzenia), ce disque à la pochette particulièrement réussie est consacré à quelques-uns des meilleurs groupes de Varsovie de cette période. On y retrouve plusieurs groupes déjà découverts sur les compilations que nous avions déjà évoquées : Chochoły, Dzikusy, Bardowie, Pesymiści, etc. : autant de groupes dont les qualités ont déjà été présentées. Ce disque a été publié en 2009 par Polskie Nagrani / Muza en CD et en vinyle, dans des versions très soignées (digipack cartonné pour le […]

EIGHTIES MATCHBOX B-LINE DISASTER – Mister Mental Souverain

1 janvier 2014 Rémi 4

(No Death / Island Records  2004) Durant l’année 2004, le groupe de Brighton semble capable de tout – et de fait, il l’était. Après avoir publié un premier album délirant d’agressivité, Huxley, MacKnight et leurs acolytes avaient publié un deuxième LP plus riche et mélodique, qui mettait à jour les influences du groupe et lui assurait un nouveau statut. La face A de ce 45 tours, « Mister Mental », est une des chansons les plus mémorables de The Royal Society ; son riff de guitare, son refrain matraqué (« Do you suffer from mental tonight? ») et le clip qui l’accompagne sont probablement connues de […]

JACCO GARDNER – Cabinet Of Curiosities Révélation ?

5 septembre 2013 Rémi 8

(Trouble in Mind ; 2013)  Adorable lectrice, admirable lecteur, internaute arrivé par hasard sur notre excellent site, qui que tu sois, puisque tu accordes à ce texte quelques minutes de ton temps que j’imagine précieux, sache que l’excellent site ci-dessus mentionné a connu lors des derniers mois un passage à vide que l’on déplore dans les milieux autorisés ; sois aussi conscient(e) qu’une grande majorité des articles qui verront peut-être le jour dans les prochaines semaines ont été commencés il y a bien longtemps : prière t’est donc faite de ne pas nous en tenir rigueur. En outre,considérant le prix que tu payes, il convient […]

MALVINA REYNOLDS – Sings the truth Une glorieuse ancêtre…

10 avril 2013 Rémi 3

(Columbia Records ; 1967)  Au moment d’entamer la rédaction de ce nouvel article, constatons avec un peu d’amertume le fait suivant : Malvina Reynolds, née le 23 août 1900 à San Francisco,  ne compte pas parmi les chanteuses nord-américaines les plus connues. Celle dont Pete Seeger, l’une des deux figures tutélaires du folk US d’après la deuxième guerre mondiale (avec Woody Guthrie), disait qu’elle était l’une des plus importantes songwriters du vingtième siècle est aujourd’hui largement inconnue. Le seul titre de gloire généralement accordé à Malvina Reynolds est celui d’avoir écrit et composé « Little Boxes », une piste reprise par un nombre incroyable […]

YEAH YEAH YEAHS – Machine Avant le succès…

31 mars 2013 Rémi 0

(Wichita Recordings ; 2002) Avec la sortie en 2003 de leur premier album, Fever To Tell, dont la face A est tout simplement irréprochable, le groupe new-yorkais emmené par la chanteuse Karen O avait fait une apparition éclatante sur la scène internationale. Avant l’album, le groupe avait déjà publié un premier EP (Yeah Yeah Yeahs, en 2001) et ce 45 tours à la fin de l’année 2002. La face A de ce single est occupée par la chanson « Machine », qui ne sera pas publié sur Fever To Tell mais qui reste aujourd’hui comme une des meilleures pistes enregistrées par les Yeah Yeah Yeahs. Portée […]

FIDLAR – FIDLAR Faux branleurs, grand album

29 mars 2013 Rémi 3

(Wichita ; 2013) Publié au début de l’année sous cette pochette au concept assez simple, Fidlar est le premier album d’un groupe californien amené à faire parler de lui pendant les prochaines années. Apparemment, le nom du groupe est l’acronyme de « Fuck It Dog. Life’s A Risk», une expression présentée comme emblématique au sein de la communauté de skateurs californiens (notre indulgent lectorat saura me pardonner si je reconnais ne pas tenir cette information de première main, mes contacts avec la communauté susnommée ayant été assez rares dernièrement). En une petite quinzaine de chansons immédiates, Fidlar montre que le rock’n’roll bas du […]

THE LIBERTINES – Time For Heroes A class of their own…

24 mars 2013 Rémi 3

(Rough Trade Records ; 2003) Ce 45 tours a accompagné la sortie du premier album de The Libertines, Up the Bracket. Sorti au mois de janvier 2003, il s’agit du second 7’’ tiré de cet album (après Up The Bracket / Boys in the Band, publié en septembre 2002). La face A de ce disque, chantée par Pete Doherty, est une des grandes chansons de Up the Bracket : on y retrouve tous les ingrédients qui ont fait des Libertines un groupe à part ; musicalement, le groupe joue un rock’n’roll dynamique aux sonorités british punk (la présence de Mick Jones à la production y […]

THE UNDERTONES – You’ve got my number (why don’t you use it?) Une nouvelle pépite…

17 mars 2013 Rémi 0

 (Sire records ; 1979) Sorti peu de temps après le premier album du groupe nord-irlandais des frères O’Neill, ce 45 tours présente en face A une chanson restée inédite en album dans la carrière des Undertones. Après la sortie de leur premier EP, le « lobbying » de John Peel et la rapide signature chez Sire Records ont permis aux Undertones de bénéficier d’une exposition très importante pour un aussi jeune groupe. La chanson-titre de ce disque est à l’image des pistes livrées par le groupe dans les premières années de sa carrière : « You’ve Got My Number (Why Don’t You Use It?) […]

LEE HAZLEWOOD – Trouble Is A Lonesome Town Indispensable !

16 mars 2013 Rémi 0

(Mercury ; 1963) Lee Hazlewood est aujourd’hui davantage célébré pour ses talents de compositeur et de producteur que pour ceux d’interprète. Cela est assez logique, si l’on considère le succès qu’il a obtenu pendant les années 1960 et 1970, avec Nancy Sinatra bien sûr, mais aussi avec d’autres interprètes (signalons la publication récente du double LP The LHI Years – Singles, Nudes and Backsides par Light In the Attic, un prodigieux label qui a prévu de rééditer plusieurs albums de Hazlewood pendant les prochaines années). Trouble is a lonesome town est un concept album organisé autour de la ville imaginaire […]

WOODS – Bend Beyond Touchés par la Grâce…

7 mars 2013 Rémi 0

(Woodsist 2012) Les habitués de notre site connaissent déjà depuis quelques années Woods, un groupe américain originaire de Brooklyn, dont les compositions marquées par un folk plus ou moins électrique sont parmi les plus mémorables de ces derniers temps. Tous ces lecteurs ne nous auront donc pas attendu pour se procurer ce nouvel album de Woods, sorti en 2012, et qui confirme tout le bien que l’on pouvait penser du groupe. Si At Echo Lake laissait percevoir des influences psychédéliques, l’album suivant (Sun and Shade) avait permis de constater avec un bonheur certain quelques-unes des autres influences musicales du groupe : […]

FRANZ FERDINAND – Walk Away Contre-pied sentimental

3 mars 2013 Rémi 4

(Domino ; 2005) Le trajet de Franz Ferdinand a été assez fulgurant : dès son premier album, ce groupe écossais a connu un grand succès (critique et populaire) malgré de nombreux aspects assez irritants (à la réécoute, quelques synthétiseurs font assez mal aux oreilles). Franz Ferdinand faisait merveille dans la petite niche qu’il s’était créée dans la scène rock’n’roll britannique, alors peuplée de groupes fantastiques souvent évoqués sur PlanetGong (Coral, Libertines, Eighties Matchbox B-Line Disaster, etc.). Le moins que l’on puisse dire est qu’il n’y avait pas de folie furieuse chez Franz Ferdinand ; bien au contraire, ses membres avaient plutôt l’apparence de jeunes garçons propres, […]

CROCODILES – Endless Flowers Voyage mouvementé

21 février 2013 Rémi 0

(French Kissing 2012) Un an après la sortie de Sleep Forever, un disque dont nous n’avions pas manqué de louer les mérites, les Américains de Crocodiles ont sorti cet Endless Flowers… Un an plus tard, il est enfin temps pour nous de rappeler les mérites de ce disque – en souhaitant que notre lectorat soit plus prompt à acheter les disques que nous le sommes à les chroniquer. La pochette d’Endless Flowers, assez laide, nous avait pourtant amusés par sa référence à Marcel Duchamp ; la chanson-titre lance l’album sur de bonnes bases, avec un grand morceau, dans la lignée de […]

KLAUS NOMI – Klaus Nomi Plan 9 from Outer Space

20 février 2013 Rémi 2

(RCA 1981) Né en Allemagne et installé à New-York au début des années 1970, Klaus Nomi était un artiste exceptionnel qui a laissé une trace indélébile dans la musique populaire de la fin du XXe siècle, malgré une carrière très courte et une mort précoce (il fut un des premiers, parmi les célébrités, à être victimes du sida). La carrière de Klaus Nomi va prendre un tour décisif après sa rencontre avec Kristian Hoffman, qui va écrire quelques-unes des chansons les plus célèbres du répertoire de Nomi (sur ce premier album, il signe « The Nomi Song » et « Total Eclipse »). Hoffman […]

ART BRUT – Good Weekend Jubilatoire !

17 février 2013 Rémi 0

(Banana Recordings 2005) Publié pour accompagner la sortie de l’excellent Bang Bang Rock’n’Roll, ce 45 tours présente un des grands morceaux du premier album d’Art Brut,  » Good Weekend « , sur lequel Eddie Argos narre avec jubilation (et un peu de fébrilité) sa dernière conquête féminine. L’élément marquant de la chanson est l’enthousiasme crétin qui la caractérise, et qui se traduit par des paroles réjouissantes, notamment sur le refrain :  » Phone’s ringing all weekend / Got myself a brand new girlfriend / So many messages to send / Got myself a brand new girlfriend « . Un peu plus loin, Argos répète […]