COUNTRY PIE – Greetings From Country Pie

Oh me oh my, love that Country Pie

(2021)

L’EP de Country Pie se présente sous la forme d’une carte de voeux en provenance de Bordeaux, une ville plus connue pour ses canelés et ses maires repris de justice que pour sa country traditionnaliste. C’est pourtant une petite pépite du genre qui se cache derrière cette enveloppe badine.

Greetings… est la première publication de Country Pie, un groupe composé de Zoé Coudougnan (danseuse au civil, qui s’est lancée dans la musique en 2019) et de deux briscards de la scène blues du coin, Anthony Stelmaszack (guitare électrique) et Matthieu Wanderscheid (choeurs, basse). Le groupe inscrit sa musique dans la tradition country des années 50 et 60, à l’époque où le genre voisine avec le rockabilly au point de se confondre presque avec lui, et avant que Nashville n’y introduise des violonades qui le feront tirer vers la pop. Le pari est risqué : la country a cela de particulier qu’elle requiert à la fois de la finesse dans l’interprétation et une certaine rigueur technique, dans la mesure où le genre, souvent caricaturé, est extrêmement codifié et rebattu. Savoir capter l’intérêt dans ces conditions n’est pas chose aisée – et l’est d’autant moins quand on n’est pas un pur produit du Sud américain.

Or Country Pie y parvient savamment : l’alliance de la jeune femme et des deux hommes donne lieu à un rare équilibre musical. Coudougnan, qui compose quatre des cinq chansons du disque (la cinquième, “Cannonball Blues”, est une reprise de la Carter Family), parvient à insuffler dans sa musique une émotion, une tension et un humour remarquables. Son chant reprend quelques attributs typiques du genre sans en abuser et son interprétation, tantôt bravache, tantôt désarmante de tristesse, impressionne. Derrière elle, ses compères mettent en valeur ses morceaux avec retenue. Ainsi, sur “Before You Walk Away” ou “Not Done Loving You”, les licks de Stelmaszack à la guitare sonnent familiers mais inventifs. Sur “Cannonball Blues” ou “Weatherman”, la délicatesse de son jeu fait des merveilles. La voix de Wanderscheid offre quant à elle un beau contrepoint à celle de la chanteuse.

Greetings From Country Pie brille aussi par la qualité de son écriture : “Before You Walk Away” et “Not Done Loving You” sont impossibles à se sortir du crâne après quelques écoutes, “Weatherman” et “Greetings From A Broken Heart” émeuvent sur le thème immémorial de la rupture amoureuse, grâce à de belles mélodies et des paroles ingénieuses dans lesquelles la chanteuse fait preuve d’un humour vengeur et désabusé typique du genre. On remarque au passage que Theo Lawrence et  Leïla Benbouriche (co-autrice de Sauce Piquante, l’excellent dernier album de Lawrence) ont participé à la composition des morceaux, ce qui ne surprend guère tant la filiation entre les deux groupes semble évidente.

Grâce à ces nombreux atouts, Country Pie réussit à éviter l’écueil du pastiche : la reprise des codes de la country hilbilly, un genre typiquement américain, ne prend pas le pas sur la qualité de la musique. Le disque est toutefois sorti en autoproduction, ce qui témoigne de la difficulté à s’inscrire sur le marché français en s’engageant dans cette voie. Greetings From Country Pie est pourtant une première oeuvre très attachante, qui nous fait attendre la suite avec impatience.

 

Tracklisting

  1. Before You Walk Away*
  2. Cannonball Blues
  3. Not Done Loving You*
  4. Weatherman*
  5. Greetings From A Broken Heart

 

Vidéo

“Not Done Loving You”