SYLVIE – Sylvie

Pureté

(Full Time Hobby 2022)

Guitariste au sein des classicistes Drugdealer, musicien itinérant recherché, Benjamin Schwab a profité d’un moment de répit pour mettre en forme ses idéaux pop pour son projet Sylvie, qui sonne comme un groupe perdu des années 70 dont on aurait retrouvé les bandes.

L’histoire de Sylvie est avant tout familiale. Ben Schwab a crée ce projet pour renouer avec son père. Car avant d’être le nom du groupe, “Sylvie” était le titre d’une chanson du groupe Matthew’s Southern Comfort, que le père de Ben Schwab reprenait avec son groupe Mad Anthony dans les années 70. Mad Anthony, comme des milliers de groupes américains de l’époque, avaient eu leur petite renommée sur la scène locale de Cincinnati sans jamais toutefois s’attirer l’intérêt de labels majeurs, et de disparaître sans réellement laisser de trace. Un hobby glorifié en somme, comme le sont aujourd’hui les groupes qui font vivre la scène rock des bars et caves à concert.

Bercé par la musique de son père durant son enfance, Schwab est aujourd’hui un musicien professionnel qui officie avec Golden Daze et Drugdealer. Quand le confinement lié à la crise sanitaire lui a offert l’opportunité de se pencher sur sa propre production artistique, il a remis le nez dans les caisses de cassettes de son père afin de trouver l’inspiration. Parmi les chansons qu’il a écouté, il y avait “Sylvie”, mais aussi d’autres pépites oubliées tout aussi sublimes qu’il a fini par surnommer des sylvies

C’est ainsi qu’est né la matrice de Sylvie : écrire et créer des morceaux intemporels. Schwab puise son inspiration auprès des groupes qui ont bercé son enfance, soit toute la scène de Laurel Canyon (Crosby, Stills & Nash, Love, Neil Young, The Mamas & Papas…). S’il est le chef d’orchestre qui dirige l’ensemble des musiciens (non crédités) qui interprètent ses chansons, Schwab s’entoure pour le chant de deux vocalistes (Sam Burton et Marina Allen) qui donne corps au projet. Dès l’ouverture, le groupe frappe fort avec “Falls On Me” où ma voix envoutante d’Allen dialogue avec un pedal-steel magnifique. Lex six chansons suivantes de ce (trop) court album sont à l’avenant, toutes bercées d’une poésie ensoleillée. “Rosalyne” avec sa guitare larmoyante façon George Harrison, les harmonies rêveuses de “Shooting Star”, la mélodie cristalline de “Stealing Time”, tout ici est d’une finesse et d’une pureté rares. 

 

Tracklisting

  1. Falls On Me
  2. Sylvie
  3. Rosaline
  4. Further Down the Road
  5. Shooting Star
  6. 50/50
  7. Stealing Time

 

Vidéos

“Falls On Me”

“Shooting Star”

 

Vinyle

 

 

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
septembre 2023
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

Archives

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x