CORY HANSON – Pale Horse Rider

Plénitude country-folk

(Drag City 2021)

Depuis ses débuts, Cory Hanson vit dans l’ombre de son pote Ty Segall. S’il mène depuis dix ans une carrière fructueuse à la tête de Wand, groupe garage dans la tradition californienne, le chanteur sort le grand jeu sur son deuxième album solo qui le voit véritablement changer de dimension  

Si certains ont découvert Cory Hanson quand il a joué sur scène avec Segall les morceaux de l’album Sleeper, disque acoustique qu’il ne pouvait résolument pas interpréter live avec le Ty Segall Band, Cory Hanson est bien plus qu’un sideman. Longtemps catalogué au rang des suiveurs de Segall, de par sa proximité géographique, amicale et sonique, avec le blondinet, Cory Hanson est un musicien ambitieux qui n’a jamais cessé de se réinventer au cours de sa carrière avec Wand. De garage, il a fait évoluer son groupe vers des sonorités de plus en plus progressives, se montrant plus aventureux à chaque fois, en particulier sur son récent Laughing Matter qui l’emmenait vers des contrées planantes et électroniques. 

Pour son second album solo, Cory Hanson s’est inventé un personnage étrange de chanteur country au costume jaune et au maquillage violet sur tout le visage. qu’il met en scène dans des vidéos contemplatives filmées au milieu de la nature. « Pale Horse Rider » est un disque de loner, enregistré loin de la ville dans une maison nommée Cactopia car située au milieu des cactus, dans le désert californien. Avec ses musiciens, Hanson y a enregistré un disque de country cosmique aéré et apaisant, comme un remède à sa propre angoisse. 

Essentiellement acoustiques, et portées par une pedal steel rêveuse, les chansons composée par Hanson sur ce disque frappent par leur immédiateté mélodique. Selon les humeurs, piano et violons viennent enrichir le son de ces chansons délicates. C’est parfois acoustique, comme les sublimes « Angeles » et « Bird Of Paradise », parfois plus classiquement folk-rock façon Neil Young (« Limited Hangout »), parfois riche d’instrumentations audacieuses comme « Pale Horse Rider » ou la sublime « Paper Frog, par fois carrément abstraites (« Necklace », « Surface To Air »), presque à classer au rayon ambient. 

« Pale Horse Rider » est un disque multiple mais toujours guidé par la même idée, celle d’une musique inspirée par les grands espaces. Les pieds sur terre mais les yeux tournés vers les cieux. Un petit miracle folk qu’on aime se passer en boucle les jours de déprime. Après s’être affranchi de son influence, Hanson fait plus ici que sortir de l’ombre de son pote Ty Segall : il vient de publier son premier chef d’oeuvre. 

 

Tracklisting

01. Paper Fog *
02. Angeles *
03. Pale Horse Rider
04. Necklace
05. Bird of Paradise *
06. Limited Hangout *
07. Vegas Knights
08. Surface to Air
09. Another Story From the Center of the Earth
10. Pigs

 

 

Vidéos

« Angeles »

« Pale Horse Rider »

« Paper Frog »