News de la semaine

Actualité musicale :

CHARTS :
Une fois n’est pas coutume, on va parler en priorité des ventes d’albums aux Etats-Unis. En général, les artistes qui caracolent en tête sont ceux qu’on entend tourner en boucle sur MTV : du RnB sans âme chanté par des poules en bikini, du métal ou du punk californien gras du bide, du gangsta rap en survet’… mais rarement un vieux bluesman habillé en mariachi et portant une fine moustache à la Clark Gable. Pour la première fois de sa carrière, Bob Dylan est numéro un des ventes d’albums aux USA – il est d’ailleurs, à 65 ans, le plus vieux numéro un de l’histoire- avec son album Modern times. On ne peut que s’en réjouir.
En Angleterre, cet album se trouve en cinquième place après une première semaine en troisième position. Kasabian se sont fait détroner par les insipides Snow Patrol tandis que pour la première fois depuis la sortie de leur album il y a 6 mois, The Kooks sont sortis du top 10.

Côté singles, ce sont les Scissor Sisters qui mènent la danse. "Chelsea Dagger" des Fratellis est redescendu en 11ème position, le nouveau single des très sur-estimés The Rapture, "Get Myself Into It" entre en 39ème place.

 

BABYSHAMBLES :
Le groupe de Pete Doherty possède enfin un nouveau contrat d’enregistrement. Comme les rumeurs l’indiquaient, le groupe a signé chez Parlophone. Si on en croit le NME d’il y a quelques semaines, Pat Walden ne fait plus partie du groupe et a été remplacé par un autre guitariste au faciès encore plus décharné, Mick withnell, guitariste ska. Un rappeur du nom de Purple et le fameux General qu’on a pu entendre sur "Pentonville" – et chanter sur scène –  font aussi partie de ce nouveau line-up très reggae.
Pour être complet et réparer un oubli,  on mentionnera aussi le fait que Jacqueline Doherty, la mère du chanteur, a sorti un livre il y a 10 jours, intitulé Prodigal Son. Triste.

Plus intéressant, Babyshambles sortiront un EP, "The Blinding", au mois de Novembre. On parle enfin de musique concernant Doherty. Ouf.

 


THE CORAL :

Le meilleur groupe de Liverpool est de retour en studio, comme on l’avait dit la semaine passée. Sur les photos de leur site officiel, on peut apercevoir le guitariste Bill Ryder-Jones de retour avec le groupe. Une bonne nouvelle quand on connait le talent de ce guitariste hors-normes qui souffre de stage fright et refuse désormais de jouer live.

A une époque où tout le monde splitte (Soledad Brothers, 22-20s, Test Icicles, Les Incompetents, Special Needs…), i est bon de voir un groupe réintégrer un de ses membres.

 

 

THE ORDINARY BOYS:
Le groupe mené par la coqueluche des anglaises, Preston – devenu hyper populaire depuis qu’il a participé à Celebrity Big Brother et y a rencontré un clone de Paris Hilton – a annoncé la sortie de son prochain album How To get Everything You Ever Wanted In Ten Easy Steps pour le 24 octobre.

 

THE GO :
Le dernier des grands groupes de Detroit vient d’annoncer la sortie de non pas un mais de deux’ ouveaux singles sur CASS Records, label de Ben Blackwell (neveu de Jack White, batteur des Dirtbombs et biographe des White Stripes). "Invisible Friends" sortira en premier et aura "Yer Stoned Italian Cowboy" en face B, très vite suivi par "You Go Bangin’ On" et sa face B "Maribel".
On peut écouter plusieurs morceaux inédits de The Go sur leur page MySpace (www.myspace.com/thegodetroit) et aussi télécharger légalement un album entier du groupe, le génial Supercuts, sur cette page.

 

Vidéos :

THE DATSUNS :
Le nouveau single des Datsuns s’appelle "System Overload" et ne révolutionne en rien le son du groupe. Une petite déception après la bonne surprise qu’avait constitué le précédent "Stuck Here For Days".
 

 

 

JET :
Dans le même registre, Jet reviennent avec "Put Your Money Where your Mouth Is". Une relative déception là aussi…

THE RACONTEURS : 
Le meilleur moyen de ne pas sortir une mauvaise chanson reste encore d’en reprendre une bonne. The Raconteurs sont passés maîtres dans l’art de la reprise réussie avec "A House Is Not A Motel" de Love, "Teenage Kicks" des Undertones et désormais "Crazy" de Gnarls Barkley qu’on les voit jouer au festival Lollapalooza (on peut en voir une copie encore meilleure avec un autre angle sur http://www.youtube.com/watch?v=cjIsub91HAQ)

 

 

THE KOOKS :
The Raconteurs ne sont pas les seuls à avoir repris "Crazy" de Gnarls Barkley. La version des Kooks est plus conforme à leur style acoustique, tout aussi bonne.

 

 

THE FLAMING LIPS :
Eux aussi ont mis la main à la pâte pour reprendre cette chanson qui semble avoir traumatisé tout le monde. Comme d’habitude avec eux, c’est plus déjanté – du grand n’importe quoi.

 

GNARLS BARKLEY :
Ceux qui mettent néanmoins le plus de panache à chanter cette chanson demeurent ceux qui l’ont écrite. Pour être complets, on notera que The Zutons, Of Montreal, Butch Walker, Mates Of State, The Snapsons, The Academy Is…,  l’infâme Bryan Adams et des dizaines d’apprentis guitaristes ont aussi repris cette chanson magnifique. Cette version estampillée Star Wars reste de très loin la meilleure, ne serait-ce pour Chewbacca qui joue de la batterie.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.