WIZZZ! – Volume 2 Qui est in ?

(Born Bad Records 2008)

Résumé de l’épisode précédent : ignorant – comme souvent – toute notion morale, la rédaction PlanetGong a profité de la réédition du premier volet de la compilation Wizzz! pour consacrer quelques lignes à la présentation de ces deux excellents disques. Encore qu’une telle vilénie soit monnaie courante sur ce site, je m’interroge : jusqu’où s’arrêteront-ils ? Je ne le sais ni. Quoi qu’il en soit, voici la présentation du second volume de cette compilation.

Sept ans après la sortie de Wizzz!, la suite de cette compilation est publiée, toujours sous la direction de J-B Guillot, le patron de Born Bad Records. Bien que la période traitée soit plus ou moins la même – le titre du disque est même complété au dos par le commentaire suivant « Psychorama français 1966-70 » -, cette compilation est sensiblement différente de la première ; le choix des titres paraît en effet plus personnel et semble également moins évident. Le fortement improbable Philippe Nicaud se voit donc accorder une place particulièrement importante : après « Cuisses nues, bottes de cuir » (sur le premier Wizzz!), un autre morceau de son album EroticoNicaud est présenté (« Bonne nuit Chuck »). Nicaud apparaît aussi sur « J’aime ou j’emm… », la chanson qui ouvre ce disque, écrite en collaboration avec Guy Skornik.

Wizzz! volume 2 présente aussi quelques chansons reflétant la tendance fréquente dans le rock français à la parodie ou à la pochade (le premier volet présentait l’imitation de Brigitte Bardot par Monique Thubert, ce disque comporte « Amstramgram » chanté par une fillette, Isabelle. La formidable chanson « Qu’est-ce qui ferait plaisir à papa? » de Michel V aurait eu sa place sur ce disque (peut-être apparaîtra-t-elle sur le volume 3 ?). Quelques pistes réunies ici utilisent de la même façon (peu convaincante) la « révélation » surprenante en fin de chanson : « Un soir d’été », de Nelly Perrier et « Bonne nuit Chuck » de Philippe Nicaud.

Même une piste aussi brillante que celle du Bain Didonc (« 4 Cheveux dans le vent ») est basée sur un jeu de mots peu subtil et intègre à un de ses couplets un accent plouc qui n’apporte rien au morceau (et qui sera un argument de plus pour la dénigrer). Une fois de plus, Richard Bennett est derrière le groupe, qui a enregistré sous des noms divers (dont les Piteuls et les Papyvores). Autre exemple de ces gauloiseries, le dialogue de « Je t’aime normal » par Jean et Jeanet , où l’accompagnement musical exceptionnel malheureusement presque relégué au second plan, derrière le dialogue une nouvelle fois potache et un peu idiot.

Heureusement, mis à part ce point parfois un peu agaçant, quelques-unes des pistes de cette compilation sont parfaitement exceptionnelles : ainsi, la phénoménale « Herr Doctor Reich »,  des Zorgones (dont plusieurs membres ont fondé quelque temps plus tard Magma), ou le rock’n’roll direct et revendicatif de « Maintenant je suis un voyou » (Bruno Leys). L’excellente chanson « Je suis une inadaptée » (de Brigitte Fontaine) suit un morceau prodigieux, deux minutes trente de fête totale « Dans son euphorie » du Chorus Reverendus. Cette chanson est le résultat d’une collaboration entre le fantasque Bernard Estardy et Germinal Tenas (à qui JeanBernard de Libreville, les Problèmes et Clothilde doivent quelques-uns ou la plupart de leurs chansons). Sur ces pistes, la qualité musicale est une nouvelle fois fantastique et le son est d’une expressivité incroyable. Ce deuxième volume, aux influences funky très présentes – notamment par la première et la dernière piste du disque – est aussi l’occasion de célébrer l’œuvre de l’unique Jean-Pierre Massiera, avec « L’électrocuté » de Jésus (!). Autre grand moment du disque, « KKK » de Serge Franklin réunit des éléments divers (boucle de guitare basse, bruits de chaînes, impromptus d’orgue…) pour accompagner la narration d’une réunion du Ku-Klux-Klan.

Wizzz! volume 2 réussit à poursuivre avec brio l’exploration des à-côtés de la scène française établie, en offrant un regard particulièrement intéressant sur cette époque marquée par l’avènement des Beatles et des Rolling Stones en Angleterre, de Bob Dylan et des Beach Boys aux Etats-Unis, et de Johnny Halliday et de la vaguelette yéyé en France.

 

 

Liste des chansons :

Face A :

  1. San Antonio – J’aime ou j’emm…
  2. Jean et Janet – Je t’aime normal
  3. Bruno Leys – Maintenant je suis un voyou
  4. Guy Skornik – Des arbres de fer *
  5. Chorus Reverendus – Dans son euphorie *
  6. Brigitte Fontaine – Je suis inadaptée *
  7. Philippe Nicaud – Bonne nuit Chuck

Face B :

  1. Zorgones – Herr Doctor Reich *
  2. Jesus – L’électrocuté
  3. Bain Didonc – 4 Cheveux dans le vent *
  4. Alain Boissanger – Crazy girl crazy world
  5. Serge Franklin – KKK *
  6. Isabelle – Amstramgram
  7. Bruno Leys – Hallucinations
  8. Nelly Perrier – Un soir d’été

 

Vidéos :

Zorgones – Herr Doctor Reich

 
Bain Didonc – 4 Cheveux dans le vent
 
 
Guy Skornik – Des arbres de fer
 

Rémi

Rédacteur amiral, plombier polonais, dépoussiéreur d'étagères, objectivité totale.

1 Comment

  1. ces compil sont excellentes, j’ai eu la chance de pouvoir les trouver chez les disquaires prés de moi. merci pour la découverte(encore une fois).

Laisser un commentaire