BELLE & SEBASTIAN – The Life Pursuit Dance To The Music

(Rough Trade 2006)

L’anticipation était grande autour de cet album. Belle & Sebastian, élus « groupe écossais du XXe siècle » l’an dernier ont aligné en moins de deux ans un doublé gagnant avec le magistral Dear Catastrophe Waitress (2004), qui marquait leur émancipation en tant que groupe pop, et la compilation de faces B Push Barman To Open Old Wounds (2005) qui révélait la profondeur et la variété de leur répertoire.

Ce The Life Pursuit se place dans la continuité directe de son prédécesseur, dont il est presque le jumeau et affirme l’incroyable capacité du groupe à écrire des mélodies magnifiques. On ne crie pas au chef d’œuvre cette fois-ci néanmoins; l’absence de réelle surprise et l’impression de « déjà entendu » de certaines chansons nous en empêche. Pour ce nouvel opus et afin de pousser leur recherche sonique toujours plus loin, la bande à Stuart Murdoch est allée s’exiler en Californie pour enregistrer sous la tutelle de Tony Hoffer, responsable du son de l’excellent Life On Other Planets de Supergrass et du premier album des Thrills. Ce choix controversé – Hoffer est un peu considéré comme un mercenaire  – n’a pas permis au groupe de se détacher radicalement de Dear Catastrophe Waitress mais leur a ouvert la voie vers une rythmique plus groovy et des chansons plus dansantes que tout ce Belle & Sebastian avait osé auparavant.

De fait, quand le groupe joue le jeu d’une pop sous influence Beat sixties, il sonne plus soudé que jamais et décoche quelques flèches gagnantes. « Another Sunny Day » est un modèle de sunshine pop qui devrait illuminer nos après-midi ensoleillées, un morceau typique B&S (dans le même genre qu' »Expectations », « The Boy With The Arab Strap » et toutes ces mélodies qui semblent couler de source). « White Collar Boy » jongle entre rythmique glam et refrains sixties sur le mode des questions/réponses. « Funny Little Frog » se place dans l’héritage des Kinks et possède une ligne de basse élastique qui en fait le meilleur moment de l’album. Cet instrument est d’ailleurs au centre de la plupart des compositions les plus intéressantes, que ce soit dans l’excellente ouverture « Act Of The Apostle » (morceau scindé en deux parties comme Pink Floyd aimait le faire jadis), l’agréable « Sukie In The Graveyard », la curiosité rétro « We Are The Sleepyheads » ou à la rescousse d’un « To Be Myself Completely » qu’on aurait l’impression d’avoir entendu mille fois joué par le groupe écossais ne serait-ce pour cette ligne de basse mélodique McCartneyienne.

Il y a malheureusement quelques moments pénibles dans The Life Pursuit, à commencer par le boogie au ras des paquerettes de « The Blues Are Still Blue » (on se dit qu’au moins ils tentent d’élargir leur spectre musical et on leur pardonne), la tentative ratée de se frotter à la soul de Stevie Wonder de « Song For Sunshine » (un pastiche jusqu’au bout du synthé un peu poussif) ou l’ultime ode à la station de métro « Mornington Crescent » qui n’est pas désagréable mais peut endormir au-delà d’une minute trente.

Le chef d’œuvre de l’album est peut-être « Dress Up In You » qu’on jurerait connaître depuis toujours et nous évoque le versant Françoise Hardy des années soixante. Une mélodie intemporelle présentée dans un écrin de finesse et de poésie.

On ne retrouve nulle part dans The Life Pursuit le groupe qui cultivait une image acoustique amateuriste mais une machine pop lancée à plein tubes (et il y en a dans cet album). Belle & Sebastian s’ouvrent à divers courants musicaux tout en gardant un pied dans leur univers intimiste et délicat. En 2006, l’idée de danser leur est venue et cela ne leur réussit pas trop mal. Le groupe réussit à ne pas décevoir après la révélation de Dear Catastrophe Waitress mais n’évolue que très peu. Le véritable test sera véritablement le prochain album. Pour l’instant, sifflotons ces mélodies magiques et réjouissons-nous de l’existence même de Belle & Sebastian.

www.belleandsebastian.com

 

 

Tracklisting :

  1. Act Of The Apostle Part 1*
  2. Another Sunny Day *
  3. White Collar Boy
  4. The Blues are Still Blue
  5. Dress Up In You *
  6. Sukie In The Graveyard
  7. We Are The Sleepyheads
  8. Song For Sunshine
  9. Funny Little Frog *
  10. To Be Myself Completely *
  11. Act Of The Apostle Part 2
  12. For The Price Of A Cup Of Tea
  13. Mornington Crescent *

 

Vidéos :

« Funny Little Frog »

 
« Another Sunny Day »
 

 

Vinyle :

Comme d’habitude avec les écossais, les photos de pochette sont magnifiques.

Eric

Rédacteur en chef, webmonstre, tête de veau, suiveur de modes, mauvaise foi.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire