Singles & EP UK Indie & Britpop

BLANKETMAN – National Trust

(Pias 2021)

Vous souvenez-vous de la période où le rock anglais régnait en maître sur le reste de la planète ? La domination britannique a duré une cinquantaine d’années, des années 1960 à 2010 environ, jusqu’à ce que la source se tarisse brutalement. La faute à divers facteurs : la fermeture de centaines de pubs – lieu où la plupart des groupes font leurs premières armes – un peu partout dans le royaume, les frais d’universitaires exorbitants qui obligent les étudiants à travailler,  le désamour des jeunes pour les musiques à guitares….

Le rock anglais a traversé la première moitié des années 2010 sans passion, sans groupe-phare, jusqu’à ce qu’une frange punk et revendicative n’émerge. Sleaford Mods, Idles, Slaves, Shame ont rendu au rock anglais son côté sulfureux et cette énergie qui lui manquait. Seul reproche qu’on peut faire à tous ces groupes : ils n’existent que par leur message politique et leur opposition à la politique conservatrice de leurs leaders, et manifestent cela dans des chansons lourdes et volontiers braillardes.

Si le punk contestataire britannique se porte bien, l’amateur de chansons était un peu chafouin. Où sont les groupes pop ? Le réponse pourrait bien se nommer Blanketman, jeune groupes de branleurs venus de Manchester qui semblent avoir beaucoup écouté de britpop dans leur jeunesse. Avec leur premier EP National Trust, ils proposent sept chansons joyeusement accrocheuses, aux textes impertinents et aux mélodies éhontément pop.

On s’amuse à retrouver les influences tout au long de ce disque. Il y a du Television Personalities dans “Harold”, des Rakes dans “Beach Body”. Les guitares serpentent, les mélodies sont limpides, les textes malins et emplis de punchlines amusantes (comme celle de “Beach Body” dans laquelle le groupe se lamente de ne pouvoir aller ruiner les plages espagnoles à cause de la crise sanitaire). Comment ne pas penser au Blur de Modern Life Is Rubbish à l’écoute de “Leave The South” ou “National Trust” ? 

Ils ont les chansons, l’attitude, les dégaines chelou et un nom improbable : Blanketman (littéralement l’homme-couverture) sont notre meilleur espoir pop britannique 2021.

 

Tracklisting

  1. Beach Body *
  2. Leave The South *
  3. Harold
  4. Dogs Die In Hot Cars
  5. Blue Funk
  6. National Trust *
  7. The Tie

 

Vidéos

“Beach Body”

“Leave The South”

 

Vinyle

Rédacteur en chef, webmonstre, chapeau rond, suiveur de modes, mauvaise foi.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

AllEscort