Isobel CAMPBELL & Mark LANEGAN – Sunday at Devil Dirt Contrat rempli (service minimum)

(Pias 2008)

Deux ans après Ballad Of The Broken Seas, un excellent disque qui avait eu un succès important – même en France -, Isobel Campbell et Mark Lanegan reviennent avec un second album. Comme pour le premier, c’est l’ancienne violoncelliste de Belle & Sebastian qui a fait l’essentiel du travail ; elle écrit la plupart des morceaux et en compose la musique. Le second album était donc fortement attendu, et on craignait le plantage intégral, après le miracle du premier disque.

Les premières secondes balayent les inquiétudes : quelques notes de guitare acoustique, et la voix sépulcrale de Lanegan et celle de Campbell ouvrent « Seafaring song » conjointement, avant que la chanteuse ne livre ses premiers chœurs éthérés, avant l’arrivée des violons. Les inconditionnels du premier album seront sans doute satisfaits de Sunday At Devil Dirt, qui possède d’excellents morceaux, comme ce premier titre, mais aussi le dépouillé « Salvation », et « Shot Gun Blues », chanté par Campbell. Une fois passée la surprise de l’entendre chanter seule ce morceau, on est impressionné par cette chanson parfaitement maîtrisée.

Sur ce disque, l’ambiance est sensiblement différente : le disque sur l’absence que constituait Ballad Of The Broken seas, a pour successeur un album qui semble consacré à la place des individus, perdus au milieu de grands espaces ; « The flame that burns » et « Keep me in mind » sont à ce titre des compositions émouvantes à l’extrême (« If it’s part of God’s plan then you’ll find where I am, please keep me in mind, sweetheart »).

L’alchimie entre les deux artistes fonctionne toujours, mais la plupart des compositions n’ont pas le niveau d’excellence du premier album. Sunday At Devil Dirt reste cependant un disque plus que correct, mais ne déchaîne pas l’enthousiasme… On espère cependant une troisième collaboration entre Campbell et Lanegan, et on suivra les nouvelles les concernant.

 

  

Liste des chansons :

1. Seafaring Song *
2. The Raven
3. Salvation *
4. Who Built The Road
5. Come On Over (Turn Me On)
6. Back Burner
7. The Flame That Burns *
8. Shot Gun Blues *
9. Keep Me In Mind Sweetheart *
10. Something To Believe
11. Trouble
12. Sally Don’t You Cry

 

 

Rémi

Rédacteur amiral, plombier polonais, dépoussiéreur d'étagères, objectivité totale.

2 Comments

  1. … un disque plus que correct qui ne déchaîne pas l’enthousiasme ??? Là j’avoue que les bras m’en tombent tellement je trouve cette remarque… euh… je ne trouve pas le mot exact. J’aurais plutôt tendance à trouver qu’au contraire « Sunday » est bien meilleur, parce que moins braqué sur l’hommage à Lee/Nancy et tout simplement plus personnel…
    Enfin… bref ! Tout ceci n’est pas bien grave, mais je reste quand même étonné par cet avis, moi qui ai coutume de dire que PlanetGong a toujours raison (et ai d’ailleurs écrit un certain nombre de fois ici « tout à fait d’accord », « absolument », « mais oui ! »…)

    (P.S. : quand tu écris « important », je suppose que tu veux dire « relatif » ? Parce que bon… « BOTBS » n’a quand même pas eu un succès si « important » que ça, il en d’ailleurs surtout eu en France)

  2.  » Quand Rémi dit « important », c’est, je pense, en valeur absolue. »

    Oui… évidemment par rapport à la plupart des bluesmen obscurs que chérie Rémi c’est sûr que Campbell / Lanegan c’est quasiment U2 😀

    Pour le reste… je ne sais pas, puisque je ne les ai pas vus sur scène (à ma décharge la voix de Campbell est si sexy que je n’oserais pas la gâcher avec un visuel où elle est boudinée dans son costume de Sinatra). Mais de toute façon Lanegan sur scène… mouais. Je l’ai vu seul une fois, c’était assez quelconque en effet.

Laisser un commentaire