60s Blues Boom, Psychedelia & Nuggets Albums International Rock'n'roll

BANANAGUN – The True Story Of Bananagun

(Full Time Hobby 2020)

On avait adoré le premier single à la saveur tropicália de ce jeune groupe australien originaire de Melbourne. “Do Yeah” et sa fuzz virevoltante ont été le meilleur compagnon de notre hiver 2020, et l’album que vient de publier le groupe arrive à point nommer pour accompagner les beaux jours et sortir de la morosité ambiante.

Étrangement, le groupe mené par le guitariste, chanteur et flûtiste Nick van Bakel a écarté cette pépite psychédélique de son excellent premier album. Une petite frustration rapidement compensée par la qualité hors du commun des onze morceaux que contient The True Story Of Bananagun (même si dans dix ans on sera sans doute déçu de ne pas retrouver ce titre fulgurant au sein d’un album qui fera date).

Les jeunes gens de Bananagun ont des obsessions manifestes : le musique brésilienne des années 60/70, ainsi que les rythmes afrobeat de la même période. Il en résulte un album funky, lumineux, exotique, empli de grooves irrésistibles et d’hymnes pop psychédéliques. Les influences sud-américaines sont évidentes dès les premières notes de “Bang On The Bongos”, où la cuica (cet instrument à percussion au couinement typique de la samba) transporte l’auditeur dans les tropiques.

La suite n’est qu’une série de réjouissances, entre morceaux funk psychédéliques dignes d’Os Brazões (‘The Master”, “Freak Machine”, “Mushroom Bomb”), pépites pop teintées de fuzz qui rappellent Os Mutantes (“She Now”, dont les paroles s’amusent à citer “Mr Pleasant” des Kinks) et Caetano Veloso (“Out Of Reach”). L’album prend parfois quelques détours par l’Afrique de l’Ouest avec quelques morceaux sous forte influence afrobeat (par le jeu de guitare et l’utilisation de cuivres, comme sur “People Talk Too Much”).

La force de Bananagun c’est de parvenir à atteindre le son fantasmé de cette époque en donnant une impression d’insolente facilité. Sur ses meilleurs passages, l’album atteint des sommets psychédéliques dignes de ses modèles. On vous défie de trouver une fuzz aussi enthousiasmante que celle de “Modern Day Problems”, chanson à la construction sublime. On vous défie de trouver un album psychédélique aussi riche en 2020.

 

Tracklisting

  1. Bang Go The Bongos
  2. The Master
  3. People Talk Too Much 
  4. Freak Machine *
  5. Bird Up!
  6. Out of Reach *
  7. She Now *
  8. Perfect Stranger
  9. Mushroom Bomb *
  10. Modern Day Problems *
  11. Taking the Present for Granted

 

Vidéos

“Out Of Reach”

“People Talk Too Much”

“The Master”

 

 

 

 

Rédacteur en chef, webmonstre, chapeau rond, suiveur de modes, mauvaise foi.

2 Comments

  • les Caphys 23 juin 2020

    je ne peux m’empêcher de penser à la “légèreté” des premiers Blur. Et aussi leur précision et leur originalité. Merci pour la découverte, je relaierai sûrement

  • Bokacola 16 septembre 2020

    Sympa ce retour des chroniques ! Il me semble que ce sont certains mecs des des très bons et méconnus Frowning Clouds ? (Van Bakel notamment, et je me demande s’il n’y a pas le bassiste aussi).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

AllEscort