BRIAN OLIVE – Two of Everything Contemplatif

(Alive Records  2011)

L’année 2011 aurait dû être celle du retour sur scène des Soledad Brothers  : une tournée du groupe de Johnny Walker, Ben Swank et Oliver Henry (aka Brian Olive) était organisée, les salles de concerts réservées et les dates choisies… Malheureusement, ce retour n’a pas eu lieu, la tournée ayant été annulée quelques semaines seulement avant la date prévue pour le premier concert. Dans ces conditions, l’annonce de la parution du deuxième album solo de Brian Olive nous avait quelque peu distraits de notre peine.

Sur son premier disque, sorti en 2009, Brian Olive avait démontré sa capacité à composer et à enregistrer une musique optimiste et dynamique, et un talent mélodique remarquable. Toutes les chansons de Two of Everything ont été écrites et composées par Brian Olive, qui s’est assuré la présence de Dave Shettler (membre des Sights et de SSM) à la batterie et aux claviers, et a coproduit l’album avec Dan Auerbach, de retour en cabine de production malgré le succès dément des Black Keys. Musicalement, on retrouve le style de Brian Olive reconnaissable : rythmique souple, arrangements délicats, présence fréquente de saxophones, chant souvent intimiste, changements de rythmes fréquents… Sur  » Go on easy « ,  » Traveling «  et l’excellent  » Bonelle «  en fin de disque, les ambiances hypnotiques sont appuyées par une instrumentation luxuriante et parfaitement maîtrisée (cuivres, flûtes, claviers, chœurs), qui reste très délicate.

Pour ce disque, le chant à demi susurré de Brian Olive se voit souvent placé en face de chœurs féminins qui ajoutent une touche nouvelle à l’ensemble. L’album est composé de pistes qui demandent au public une disposition particulière : les mélodies se mettent en place petit à petit, et s’insinuent peu à peu dans l’esprit de l’auditeur. Si l’on peut regretter l’absence d’une chanson aussi évidente que l’était  » Jubilee Line «  sur le premier album, il faut néanmoins reconnaître l’harmonie qui se dégage de ce remarquable Two of Everything. Quelques pistes cependant semblent évidentes dès la première écoute :  » Strange Attractor «  et sa cornemuse ( ?), mais aussi  » Back Sliding Soul «  ou dans un registre différent, la ballade  » Lost in dreams « .

Two of everything est un nouvel exemple du talent de Brian Olive, un album de musique pop ensoleillée réalisé avec beaucoup d’assurance, clairement ancré dans les années 1970, et sur lequel l’ambiance générale semble avoir davantage d’importance que les morceaux qui le composent. Il est peu probable que Brian Olive révolutionne la musique contemporaine avec ce Two of Everything, cependant la sortie d’un tel disque est rassurante par son approche très personnelle et son style, peu honoré aujourd’hui.

 

 

Liste des chansons :

  1. Left-side Rock
  2. Go on easy
  3. You can’t hide it
  4. Traveling
  5. Two of everything
  6. Strange attractor *
  7. Back sliding soul
  8. Lost in dreams
  9. Two of everything – reprise *
  10. Bonelle *

Brian Olive sur le site d’Alive Records : www.alive-totalenergy.com/x/ ?page_id=273

Un extrait mp3 (via Alive encore), « You Can’t Hide It »

Rémi

Rédacteur amiral, plombier polonais, dépoussiéreur d'étagères, objectivité totale.

8 Comments

  1. J’aime beaucoup ce disque (comme le précédent que j’ai énormément écouté au final). Comme tu dis dans ta chronique ça ne va pas changer la face du monde mais il a vraiment sa place dans la scène
    actuel.

    Traveling : super morceau !?

  2. Ah, ok. Du coup, je suis d’accord avec toi, je trouve ce morceau excellent. « Un tube en puissance », comme disent les jeunes. J’en avais parlé sur le forum, je crois.

  3. J’aime beaucoup ce disque (comme le précédent que j’ai énormément écouté au final). Comme tu dis dans ta chronique ça ne va pas changer la face du monde mais il a vraiment sa place dans la scène
    actuel.

    Traveling : super morceau !?

Laisser un commentaire