WOODS – Sun and Shade

D’une élégance folle

(Woodsist 2011)

Après l’excellent At Echo Lake, sorti l’année dernière, les Woods sont de retour (bien évidemment sur le label Woodsist) avec Sun and Shade, un disque qui confirme le talent de ce groupe en apportant quelques nouveaux éléments particulièrement prometteurs. L’actualité des Woods avait été quelque peu parasitée par la sortie de l’excellent premier album des Babies, groupe formé par Kevin Morby (le bassiste des Woods) et Cassey Ramone (la chanteuse et guitariste des Vivian Girls).

Les premières chansons de l’album montrent que le son du groupe est le même, et la voix caractéristique de Jeremy Earl réveille en nous des souvenirs chaleureux. De plus, chaque nouvelle écoute de cet album permet d’apprécier la classe folle de l’ensemble : sous une apparence de facilité et de simplicité, les Woods touchent terriblement juste. Après trois morceaux qui poursuivent dans la veine musicale à laquelle le groupe nous avait habitués, la chanson « Out of the eye » fait figure de bizarrerie : cette piste fantastique est un long instrumental typique du krautrock du début des années 1970. Sun and Shade montre en d’autres endroits le désir qu’a le groupe de ne pas se laisser enfermer par ce qui est son style d’origine, celui d’une musique pop lo-fi intimiste. Le résultat est particulièrement visible sur ce magnifique « Out of the Eye », digne du premier album de Neu ! (et où l’on croit entendre le jeu de batterie de Klaus Dinger), mais aussi sur « Sol i sombra », une longue piste planante où les instruments s’ajoutent par petites touches à une rythmique lancinante – cette fois nettement plus organique que celle de « Out of the eye »

Les amateurs des premières productions des Woods ne seront pas non plus déçus par les autres chansons de cet album, qui propose de belles mélodies entourées d’arrangements délicats parfaitement maîtrisés : en face B, « Who do you think I am? » et «What faces the sheet » sont de bons exemples du style du groupe ; le second de ses deux morceaux laisse paraître de façon évidente le bonheur que le groupe a de jouer ensemble. Sun and Shade s’affirme comme un des très beaux disques de l’année : « Wouldn’t waste » est une ballade épurée d’une beauté à tomber par terre, tout comme « Say Goodbye », élégant chant d’adieu, idéalement placée en fin d’album. 

Pour soutenir cet excellent nouvel album, le label Woodsist vient d’annoncer pour les Woods une tournée d’été où ce groupe va partager l’affiche avec White Fence : cette série de concerts devrait permettre à ces deux groupes de séduire un nouveau public aux Etats-Unis (l’Europe les attend).

 

 

Liste des chansons :

  1. Pushing Onlys
  2. Any Other Day
  3. Be All be easy *
  4. Out of the eye *
  5. Hand it out
  6. To have in the home
  7. Sol i sombra *
  8. Wouldn’t waste *
  9. Who do you think I am?
  10. What faces the sheet
  11. White out
  12. Say Goodbye *

Woods sur MySpace : www.myspace.com/woodsfamilyband

 

Vidéo :

“Be All Easy”

 

Vinyle :

 Woods - Sun And Shade

S’abonner
Notification pour
guest

5 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
beat4less
Invité
beat4less
23 juin 2011 4 h 17 min

Z’ont merdé sur la pochette par contre…

Frank
Invité
23 juin 2011 7 h 09 min

ce disque il est à tomber par terre. deux mots résument bien ce Sun & Shade : CLASSE et BONHEUR.

beat4less
Invité
beat4less
23 juin 2011 4 h 17 min

Z’ont merdé sur la pochette par contre…

Frank
Invité
23 juin 2011 7 h 09 min

ce disque il est à tomber par terre. deux mots résument bien ce Sun & Shade : CLASSE et BONHEUR.

beat4less
Invité
beat4less
23 juin 2011 4 h 17 min

Z’ont merdé sur la pochette par contre…

juin 2024
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Archives

5
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x