WOODS – At Echo Lake Pop lo-fi

(Woodsist  2010)

Les spécialistes de la musique pop-rock indépendante américaine suivent la carrière de ce groupe de Brooklyn depuis quelques années… Pour les autres, la sortie de cet LP, At Echo Lake, devrait permettre de rattraper le temps perdu. Le groupe vient en effet de publier un excellent disque, chez Woodsist, un label qui sort ces temps-ci de nombreux disques de qualité.

La musique jouée par The Woods est marquée par d’importantes influences folk, mais se teinte aussi souvent d’envolées de guitares psychédéliques caractéristiques, qui parviennent à retrouver en un tournemain la mélodie de départ. La voix du chanteur, très haut placée, est nimbée d’un écho qui ajoute un aspect immatériel à ces chansons, le plus souvent portées par des mélodies naïves et touchantes.

At Echo Lake est relativement homogène, même si, au milieu de l’album, la piste – quasi-instrumentale « From The Horn » commence de façon plus dynamique : le morceau consiste en une piste largement baignée d’influences psychédéliques, qui utilise largement l’effet un peu oublié de la bande inversée. Sur les autres pistes, l’impression qui domine est celle d’un disque chaleureux, convivial, ce qui est renforcé par l’approche simple qu’a choisie le groupe : la mention « fait à la maison » pourrait s’appliquer  plusieurs morceaux de cet album (notamment « Deep »). Après quelques écoutes, on a le sentiment que cette démarche dessert parfois les morceaux… The Woods écrivent et jouent de jolis morceaux et semblent avoir choisi de se cantonner à leur méthode lo-fi artisanale, qui pourra déplaire à ceux qui attendent d’un disque pop une production léchée. The Woods s’inscrivent néanmoins assez fidèlement dans la tradition indie-pop nord-américaine, qui livre régulièrement (et avec la même économie de moyens) des disques de haute tenue. 

At Echo Lake mérite donc largement d’être écouté : The Woods sont maîtres de leur sujet d’un bout à l’autre de ce disque, et un morceau tel que « Death Rattles » montre la qualité d’écriture et d’interprétation du groupe, en trois minutes de pure évidence pop, qui devraient donner à tous l’envie de suivre de près ce groupe.

 

 

Liste des chansons :

  1. Blood dries darker *
  2. Pick Up
  3. Suffering season
  4. Time fading lines
  5. From the horn *
  6. Death Rattles *
  7. Mornin’ Time
  8. I was gone
  9. Get back
  10. Deep
  11. Til the sun rips

Le Myspace de Woods : www.myspace.com/woodsfamilyband

 

Vidéo :

« Pick Up »

 

Vinyle :

Woods - At Echo Lake

Rémi

Rédacteur amiral, plombier polonais, dépoussiéreur d'étagères, objectivité totale.

14 Comments

  1. Je me suis un peu enflammé, Thee Oh Sees c’est sur In The Red oui…

    Kurt Vile aussi sur Woodsist c’est pas mal. Tout n’est pas incroyable sur ce label, mais quand on cherche du nouveau à écouter c’est jamais inintéressant…

  2. Il me semble par contre que les Oh Sees ont sorti un truc sur Captured Tracks par contre, non?

     

    bon sinon sur Real Estate, je trouve que l’album a quelques longueurs mais aussi beaucoup de charme et quelques chansons vraiment très belles

    j’ai beaucoup aimé l’ambiance et l’esprit du disque, ce coté bricolé et un peu mélancolique, bref même si c’est pas parfait j’aime vraiment beaucoup ce disque

  3. Je me suis un peu enflammé, Thee Oh Sees c’est sur In The Red oui…

    Kurt Vile aussi sur Woodsist c’est pas mal. Tout n’est pas incroyable sur ce label, mais quand on cherche du nouveau à écouter c’est jamais inintéressant…

Laisser un commentaire