NAAST – Antichambre "Whatever you think I am..."

(Source 2007)

Le premier album des Naast arrive en ce début d’année précédé d’une réputation des plus haïssables : le groupe viendrait d’un milieu petit-bourgeois parisien, serait pistonné par la presse locale (Paul Rambali, père du chanteur est un critique rock reconnu, Rock&Folk fait un boucan pas possible autour d’une « nouvelle scène parisienne »), il ne jouerait qu’un rock’n’roll pour midinettes aux relents yéyé… en plus ces mecs n’ont pas 18 ans et sont trop beaux gosses pour être honnêtes. On ne compte plus les articles qui descendent les Naast, les blogs et sites qui les flinguent sans appel. Pour avoir vu le groupe en concert et passé leur premier album Antichambre au crible de la dizaine d’écoutes nécessaires pour pouvoir le chroniquer, on serait plutôt tenté de calmer les ardeurs des critiques les plus belliqueux et de les inviter à s’arrêter sur cette galette.

Oublions une seconde tout ce qu’on sait des Naast et ouvrons nos oreilles : deux guitares, une batterie, un orgue Farfisa en guise de basse… le son garage sixties de l’album est irréprochable. La reprise (ratée) de « Don’t Look Back » sur l’insipide compilation Passe Ton Bac D’Abord ne trompait pas : le groupe qu’évoque le plus le jeune quatuor parisien, ce sont les Remains. On retrouve dans Antichambre cette naïveté attachante, ce côté premier degré, lié à la jeunesse, que partageaient tous ces éphémères groupes garage américains du milieu des années soixante. Tout ce qu’on aime dans Nuggets.

Les chansons sont rythmées, efficaces, et lorsque la mélodie est somptueuse, les Naast atteignent le génie de leurs ainés. « Mauvais Garçon », évidemment, est un morceau magnifique, irrésistible, tellement bon qu’on jurerait l’avoir déjà entendu, dans une compilation French beat assurément… L’autre grand moment ici est « Cœur De Glace », avec sa fuzz en arrière-plan.

Le reste de l’album, remarquable sur le plan instrumental est plutôt bon (« Point Aveugle », « La Fille Que J’Aime » digne du meilleur de Jacques Dutronc, « Sublimation ») mais repose toujours sur la même formule garage. Par ailleurs, quelques éléments inopportuns viennent gâcher notre plaisir.

Tout d’abord les Naast chantent en français. Hérésie! C’est immanquablement de ce choix que provient ce rapprochement idiot qu’on a fait avec les yéyés. Dans l’esprit de beaucoup de monde, rock vintage + textes en français = Richard Anthony = Johnny Halliday = la génération Salut Les Copains qui a fait de la France un tiers-monde rock’n’roll pendant que le monde entier se défonçait au LSD et vivait une révolution culturelle. Pffff…

Le choix du chant en français est courageux et à saluer. Inévitablement, les textes des Naast détournent souvent de la musique et déclenchent des levers de sourcils circonspects. Textes ineptes? Réécoutez « You Really Got Me », « She Loves You » et tous ces hymnes sixties… des chefs d’œuvre éternels, non? On plaide coupable : le rock en français, on a du mal… A la réflexion, le résultat aurait pu être pire. Les textes du fameux Gustave sont plutôt honorables (oscillant sans transition entre niaiserie totale et sens de la formule inspiré) dans le genre cri d’amour adolescent. Par contre, sa voix, constamment dans le rouge, explose dès que les notes montent et déraille sérieusement sur certains morceaux, au détriment de ceux-ci (même si son grain juvénile leur confère parfois quelque charme).

Alors peut-être Naast sont des jeunes gens prétentieux et évidemment la hype autour d’eux est ridicule… mais accordons leur le fait que leur réputation ne repose pas que sur du vent. Leur garage-rock vaut mieux que les milliards de merdes qui font la « scène rock française » et passent sur Europe 2. Il y a en France des meilleurs groupes que les gentils Naast (les Hushpuppies jouent quand même dans une autre division que ces sales gosses), mais avec leurs gueules d’ange et leurs chansons en adéquation avec leur public, il y en a peu qui collent aussi bien avec leur époque. Les lycéens s’intéressent au rock’n’roll pour la première fois depuis une éternité, Naast sont leur dignes représentants, avec les défauts et les qualités de leur âge.

En fait, on a tellement vu ce groupe en prendre plein la tête que c’en est suspect. Il vaut mieux faire parler de soi en mal que pas du tout n’est-ce pas? Tout irritants – et incroyablement prétentieux -que soient ces jeunes gens, aussi insupportable que soit la campagne promotionnelle qui entoure la sortie de leur album, leur musique est fraîche, leur son excellent, et leur style proche de la perfection pour qui est puriste en matière de garage-rock sixties. Pour toutes ces raisons, passer à côté des meilleures chansons d’Antichambre serait un crime.

  

 

Tracklisting :

 1. Mauvais Garçon     *
 2. Va Et Viens
 3. Point Aveugle
 4. Tu Te Trompes
 5. Derriere Cette Porte
 6. Coeur De Glace       *
 7. La Fille Que J’aime 
 8. Complications
 9. Sublimation
10. Je Te Cherche

Le groupe sur MySmace : www.myspace.com/lesnaast

 

Vidéo :

« Mauvais Garçon »

 

Eric

Rédacteur en chef, webmonstre, tête de veau, suiveur de modes, mauvaise foi.

20 Comments

  1. Bon, OK, OK, je suis encore mauvaise langue mais…
    En 1997, les Suède a pondu les Hives et "Barely legal"…
    En 1999, ces "salauds d’américains" nous ont sorti du chapeau les White Stripes, avant de nous dégoter les Strokes et "Is this it" 2 ans plus tard…
    Pour une fois à la bourre, l’Angleterre s’est rattrapée de manière époustouflante avec les Libertines en 2002…

    Et en 2007, Rock&Folk s’extasie devant Naast, le "renouveau du rock français". Eh les mecs, on serait pas un peu à la bourre, comme toujours ?
    J’admire ton enthousiasme indéfectible et ton ouverture d’esprit, sans ironie aucune. Car les Naast m’ont déjà tellement gonflée avant même que j’entende un de leurs titres que je vais sûrement avoir du mal à écouter leur disque d’une oreille objective et avenante.
    Sinon, et là je te rejoins complètement : les HushPuppies sont vraiment top.

  2. Alors là moi je dis bravo.
    J’ai longtemps pensé que l’objectivité en matière de critic-rock était d’une absurdité totale… mais là je viens de comprendre. Oui, l’objectivité dans ce cas précis de critic-rock, c’est chroniquer un disque/un groupe sans aucun a priori et faire fi de toute la hype ou a contrario de toute la haine qu’il peut avoir autour. Ce que tu fais, Eric, admirablement bien.

    Le truc aussi que tu soulignes, c’est le respect des codes garage rock et la comparaison avec les Nuggets. Et cet album, c’est un peu à l’image de ce que faisait ces groupes (à quelques exceptions près) : 2-3 morceaux excellents voir génialissimes et le reste bon sans plus voir très moyen.
    Et là je me pose une question : qui sont ceux qui chient tellement sur les Naast & Co ? Parce que si on a déjà vu bien mieux en la matière, les Naast ne sont pas terriblement mauvais. C’est un bon petit groupe garage, tout simplement…
    Alors hormis le troupeau de suiveurs bien-pensants, j’en suis arrivé à la conclusion que ceux qui détestent les Naast, détestent le garage rock. Préférant sans doute s’extasier devant la dernière merde néo-prog qu’ils appellent post-rock, ou alors devant un de ces groupes branchouilles qui font le bonheur des discussions sur les forums de webzine indé. Tout ces détenteurs du bon goût me font chier à un tel point…

    En tout cas, si on ne peut pas endiguer ce déversement de haine (dont Rock&Folk est en grande partie responsable), on peut toujours comme tu le fais, mettre les choses au point et espérer que les gens un tant soit peu honnête se fassent leur propre opinion en écoutant au moins une fois ce très correct Antichambre.

    Continuez comme ça les mecs.

  3. Vince, je suis d’accord avec toi en grande partie mais… comme j’ai envie de polémiquer un peu : si je n’aime pas les Yorkshire, est ce cela signifie que je n’aime pas les chiens ?
    Bref, on peut très bien ne pas aimer les Naast et aimer le rock garage… Si l’on peut écouter leur album sans préjugés, on doit bien réussir à ne pas avoir de préjugés contre ceux qui ne l’aiment pas, non ?
    (je digresse vraiment comme une bien pensante aujourd’hui)
    Ceci dit, je parle, je parle, mais je ne l’ai même pas écouté ce disque. Je vais devoir me rattraper sous peu et "choisir mon camp" !

  4. Les fans de garage rock comme moi ne trouvent pas les Naast merveilleux et ne sont pas obligés de les aimer, je te rassure… Mais n’y a t-il pas une énorme différence entre le délit de sale gueule ("jeunes petit-bourgeois prétentieux") et le fait de donner son avis (j’aime/j’aime pas/je préfère…) ?

    Je dis juste que ceux qui les descendent en permanence sont ces fameux détenteurs du bon goût comme je les appelle et qui n’ont pour la plupart aucune affinité avec le garage rock. Alors au lieu bêler avec le reste du troupeau, mieux vaut se faire son propre avis (hum… ça sent la banalité ce que je dis mais bon…)

  5. Merci pour le lien Eric ! Bon, après écoute attentive des 2 morceaux, je suis plutôt d’accord avec toi : c’est frais, distrayant, mais le chant en français fait un peu… bizarre (aucun autre adjectif ne résume mieux mon sentiment).

  6. Dieu. Enfin une critique objective. Mais qu’ont-ils fait ces jeunes gens, pour mériter la bile qu’ils se prennent ?
    1) Ils sont parisiens. Argh. Bon, moi aussi je suis parisien. depuis 15 ans. Avant j’habitais à Angers, je jouais dans un groupe adoubé par les Thugs, j’avais 17 ans et tout le monde nous trouvait formidables.  Le m^me groupe à Paris ? Probablement un ramassis de branleur. Délit de sale gueule, quoi.

    2) Ils se la jouent. Argh. Mais enfin, depuis quand est-ce prétentieux de ne pas céder à la fausse modestie ? Gustav Naast est un tête à baffe, soit, mais l’une des plus brillantes qu’il m’ait été donné de croiser. Largement au dessu du lot. Vraiment. (Gainsbourg, en son temps ,se prennait pas pour de la merde non plus, et il n’avait pas tort. Ok, il était laid, Gustav n’a pas cette chance)

    3) Ils sont poussés par R&F. Argh. So what ? ça vous étonne vous ? Ca fait 20 ans qu’ils attendent que des mômes reprennent le flambeau à Paris. Tous ces mecs : Nic Ungh, Manoeuvre, Eudeline et autres, sont des tarés de rock garage, des Nuggets, de la pop façon mods et consorts. Et d’un coup, des mômes s’essaient à ça et s’en tirent plutôt pas mal ? Normal qu’ils s’enflamment. Et peu importe qui sont les parents ! Ce que je peux lire ("même pas envie d’écouter tellement ils m’enervent" etc …) me consterne quand il suffit de passer une soirée au Tryptique pour comprendre que les mômes comme le staff de R&F kiffent et s’amusent…comme des mômes justement. Faux procès mais vrai procès d’intention.

    4) Ce sont des bourgeois branleurs. Argh. Comme si c’était un critère pour faire de la bonne musique, l’origine sociale. Ok, les bluesmen galeraient. Et puis ? Et puis rien. Tes parents sont riches (enfin pas pauvres, disons), alors t’as pas de talent. Hum.

    5) Leur musique n’a pas d’intérêt. Argh.  J’ai failli le penser. Et puis non. Un premier album rentre dans le lard, court, nerveux. et déjà un sens de l’exigence qui augure du meilleur si ils passent le cap… C’est un groupe en devenir, ok, mais dans le genre premiere salve, ça fonctionne bien et on est obligé de se dire : "hum, il se passe un truc".

    6) Des marionnettes ? Des yéyés ? Gustav Naast, une marionnette ? Rencontrez le un fois et vous ne vous poserez plus la question. Trop brillant pour ça. Encore une fois, pensez au Gainsbourg des débuts… C’est de cette trempe là.

    7) Pistonnés ? Argh. Discutez avec Georgina Tacou, qui les a découvert il y a 2 ans, je crois. Elle les croyait sortis de nulle part. On voudrait que Manoeuvre leur ai mis une Rickenbacker dans les mains en leur disant "Cocos, je vais faire de vous des putains de rock stars " ? Dommage, ça n’existe que dans les films, ça. maitenant, que les Naast se soient bien demerdés (bonnes connections, bon réseau, etc…). C’est vrai. Et alors ? Vous voulez bien vous demerder ? Faites des concerts, tournez, jouez dans des petits clubs à Paris. On vous attends. "Oui mais y’a que Paris !" Ben, essaie de réaliser un long métrage à Cholet, essaie de publier un roman chez un éditeur du limousin… Le centralisme existe et ça va pas se calmer. ça vous gonfle ? Tentez Myspace, tentez les réseaux sociaux en ligne.L’alternative peut être viable et intéressante. Y’a de la palce pour les deux démarche. Ce qui compte ? le talent, non ?

  7. Enfin une critique constructive, nuancée et intelligente –  ça faisait longtemps et ça fait du bien. Même l’orthographe des commentaires est au niveau! Si je suis par moment énervé par le côte fermé et très monolithique de cette jeune scène parisienne (ça vaut pour les groupes les plus visibles), et que je n’achèterai probablement pas cet album, les Naast détonnent par rapport au rock Français qu’on connait. Hushuppies (ces vioques) compris!

     Ce ne sont pas les premières têtes à claques à débarquer dans le paysage rock. Quant à leur "retard" par rapport aux angliches et aux ricains, il est tout relatif si on considère que la très grande majorité des groupes rock sont tous déjà en retard d’au moins 20 ans.

     D’ailleurs, un de mes groupes préférés, les Television Personalities sont dans le rétro jusqu’au col pelle à tarte depuis les années 80, et restent malgré tout un véritable ovni. On pourrait trouver des tonnes d’exemples pareil. Le rétro n’a rien à voir avec ce qu’on peut ressentir de jouissif et d’urgent dans la musique.

    Sauf si on travaille aux inrocks, peut-être (d’ailleurs, à quoi ressemblerait un groupe d’ados fils de critiques aux inrocks?).
     
    Et merde, ils ont 17 ans, c’est leur premier album, et on n’est pas en face des Hanson, non?

  8. Merveilleux article (pour une fois que je lis un long article de critique musical en entier!)

    Personellement, j’ai ecouter leur premiere chanson bien avant la sortie de l’album (oui, il passait a la radio), sans savoir qui il etaient ni rien. J’ai adoré meme si c’est vrai qu’ils n’apportent pas grand chose de nouveau.

    Ils se le joue vraiment mais… Je sais pas… on ecoute un groupe pour sa musique et pas pour ce que font, ce qu’ont dit les membres du groupe, non?
    C’est un comme pour Noir Desir : le chanteur a tué sa femme (je ne l’apprend a personne…) mais pourtant la musique est magnifique.

    Bref, j’arrete de parler pour ne rien dire

  9. Personellement,je ne comprends pas tout ce scandale autour des naast, car oui,on peut parler de scandale.
     ll y a carrement un clan pro-naast, et un totalement antinaast.

    Peut etre est-ce parce qu’on les a portés aux nus trop rapidement, trop vivement,ou tout simplement parce qu’ils ne sont pas si bons qu’on les decrit (oui,la deception est grande quand on vous compare un groupe aux plus grands du genre, et qu’au final,on se retrouve à ecouter un rock garage quelque peu banal , meme si parfois illuminé d’un rythme surprenant (mauvais garcon…).
    D’autant plus que faut l’avouer,un groupe dont la moyenne d’age ne depasse pas la vingtaine et qui se comporte deja comme si il etait en terrain conquis, c’est un peu enervant .
    Je repete peut etre ce que d’autres ont deja dit avant moi, mais bon,j’avoue,j’ai pas eu le courage de lire tous les commentaires ^^.
    Le fait est que beaucoup pensent la meme chose: un groupe moyen,trés stylé certes , parisien jusqu’au bout de la meche de cheveu, mais qui n’a pas ce petit truc qui fait les grands groupes.
    J’irais peut etre un peu fort en disant que c’est du "on prend les memes rythmes ,on melange tout, on recommence et on saute de partout pour faire passer ca ",mais c’est ce que je pense. 

  10. Pour faire court, les Naast sont aussi bons que, disons, un groupe du volume 18 d’une compile du type Peebles. Ils ne sont pas aussi bons qu’un groupe du volume 1 de Nuggets. Tout simplement.

  11. je vais vous dire le plus sincèrement possible ce que je pense de tout ça, mon avis ayant son importance étant donné que j’ai le même âge que ces mecs, que je suis parisien, que j’écoute la même musique qu’eux, etc etc… en gros je peux prétendre au statut d’objectivité (relative)
    déjà je voudrais dire que je suis fan de garage labellisé nuggets, que je me tape complètement de l’origine sociale des artistes que j’écoute, que l’arrogance n’est pas pour moi un défaut dans le rock, que j’ai vu ces mecs en concert alors qu’ils n’étaient pas (encore) pistonnés par l’écurie manoeuvre et que j’avais même trouvé ça pas mal, leur set ( bonne énergie punk, envie d’en découdre tout ça c’était au poil)
    bref, maintenant que j’ai pris des pincettes, je voudrais affirmer ceci: je déteste les naast.
    pourquoi? parce qu’aujourd’hui, on se demande où est passée l’énergie et la fougue communitatives du bar 3…
    ouais je le clame haut et fort, alors quà l’époque on entendait de modestes compos garage 60s, ils nous servent aujourd’hui une bonne soupe yéyé , oui je dis bien yéyé, qui rapellera sans doute sa jeunesse à votre grand mère.
    désolé, mais je ne juge que leur musique, et pas leurs poses d’enfants gatés (qui sont peut être horripilantes mais qui n’altèrent en rien mon jugement)
    oui les naast sont surmédiatisés, mais le scandale ne vient réellement pas de là.
    le scandale c’est qu’ils se permettent de citer television, patti smith et consorts et de sonner comme les forbans (non, ils ne sonnent pas comme une vieille compil nuggets mais bien comme les forbans, n’en déplaisent à ces vieilles chèvres scribouillardes qui se prétendent rocks -critics)
    j’ai essayé d’être objectif

    ps: et je ne parle même pas des paroles
    ok les hymnes garage sont peut être cons, mais ces zouaves devraienty savoir qu’écrire une chanson en anglais et en français, ce n’est pas du tout le même procédé

  12. Alors là moi je dis bravo.
    J’ai longtemps pensé que l’objectivité en matière de critic-rock était d’une absurdité totale… mais là je viens de comprendre. Oui, l’objectivité dans ce cas précis de critic-rock, c’est chroniquer un disque/un groupe sans aucun a priori et faire fi de toute la hype ou a contrario de toute la haine qu’il peut avoir autour. Ce que tu fais, Eric, admirablement bien.

    Le truc aussi que tu soulignes, c’est le respect des codes garage rock et la comparaison avec les Nuggets. Et cet album, c’est un peu à l’image de ce que faisait ces groupes (à quelques exceptions près) : 2-3 morceaux excellents voir génialissimes et le reste bon sans plus voir très moyen.
    Et là je me pose une question : qui sont ceux qui chient tellement sur les Naast & Co ? Parce que si on a déjà vu bien mieux en la matière, les Naast ne sont pas terriblement mauvais. C’est un bon petit groupe garage, tout simplement…
    Alors hormis le troupeau de suiveurs bien-pensants, j’en suis arrivé à la conclusion que ceux qui détestent les Naast, détestent le garage rock. Préférant sans doute s’extasier devant la dernière merde néo-prog qu’ils appellent post-rock, ou alors devant un de ces groupes branchouilles qui font le bonheur des discussions sur les forums de webzine indé. Tout ces détenteurs du bon goût me font chier à un tel point…

    En tout cas, si on ne peut pas endiguer ce déversement de haine (dont Rock&Folk est en grande partie responsable), on peut toujours comme tu le fais, mettre les choses au point et espérer que les gens un tant soit peu honnête se fassent leur propre opinion en écoutant au moins une fois ce très correct Antichambre.

    Continuez comme ça les mecs.

  13. Les fans de garage rock comme moi ne trouvent pas les Naast merveilleux et ne sont pas obligés de les aimer, je te rassure… Mais n’y a t-il pas une énorme différence entre le délit de sale gueule ("jeunes petit-bourgeois prétentieux") et le fait de donner son avis (j’aime/j’aime pas/je préfère…) ?

    Je dis juste que ceux qui les descendent en permanence sont ces fameux détenteurs du bon goût comme je les appelle et qui n’ont pour la plupart aucune affinité avec le garage rock. Alors au lieu bêler avec le reste du troupeau, mieux vaut se faire son propre avis (hum… ça sent la banalité ce que je dis mais bon…)

  14. Dieu. Enfin une critique objective. Mais qu’ont-ils fait ces jeunes gens, pour mériter la bile qu’ils se prennent ?
    1) Ils sont parisiens. Argh. Bon, moi aussi je suis parisien. depuis 15 ans. Avant j’habitais à Angers, je jouais dans un groupe adoubé par les Thugs, j’avais 17 ans et tout le monde nous trouvait formidables.  Le m^me groupe à Paris ? Probablement un ramassis de branleur. Délit de sale gueule, quoi.

    2) Ils se la jouent. Argh. Mais enfin, depuis quand est-ce prétentieux de ne pas céder à la fausse modestie ? Gustav Naast est un tête à baffe, soit, mais l’une des plus brillantes qu’il m’ait été donné de croiser. Largement au dessu du lot. Vraiment. (Gainsbourg, en son temps ,se prennait pas pour de la merde non plus, et il n’avait pas tort. Ok, il était laid, Gustav n’a pas cette chance)

    3) Ils sont poussés par R&F. Argh. So what ? ça vous étonne vous ? Ca fait 20 ans qu’ils attendent que des mômes reprennent le flambeau à Paris. Tous ces mecs : Nic Ungh, Manoeuvre, Eudeline et autres, sont des tarés de rock garage, des Nuggets, de la pop façon mods et consorts. Et d’un coup, des mômes s’essaient à ça et s’en tirent plutôt pas mal ? Normal qu’ils s’enflamment. Et peu importe qui sont les parents ! Ce que je peux lire ("même pas envie d’écouter tellement ils m’enervent" etc …) me consterne quand il suffit de passer une soirée au Tryptique pour comprendre que les mômes comme le staff de R&F kiffent et s’amusent…comme des mômes justement. Faux procès mais vrai procès d’intention.

    4) Ce sont des bourgeois branleurs. Argh. Comme si c’était un critère pour faire de la bonne musique, l’origine sociale. Ok, les bluesmen galeraient. Et puis ? Et puis rien. Tes parents sont riches (enfin pas pauvres, disons), alors t’as pas de talent. Hum.

    5) Leur musique n’a pas d’intérêt. Argh.  J’ai failli le penser. Et puis non. Un premier album rentre dans le lard, court, nerveux. et déjà un sens de l’exigence qui augure du meilleur si ils passent le cap… C’est un groupe en devenir, ok, mais dans le genre premiere salve, ça fonctionne bien et on est obligé de se dire : "hum, il se passe un truc".

    6) Des marionnettes ? Des yéyés ? Gustav Naast, une marionnette ? Rencontrez le un fois et vous ne vous poserez plus la question. Trop brillant pour ça. Encore une fois, pensez au Gainsbourg des débuts… C’est de cette trempe là.

    7) Pistonnés ? Argh. Discutez avec Georgina Tacou, qui les a découvert il y a 2 ans, je crois. Elle les croyait sortis de nulle part. On voudrait que Manoeuvre leur ai mis une Rickenbacker dans les mains en leur disant "Cocos, je vais faire de vous des putains de rock stars " ? Dommage, ça n’existe que dans les films, ça. maitenant, que les Naast se soient bien demerdés (bonnes connections, bon réseau, etc…). C’est vrai. Et alors ? Vous voulez bien vous demerder ? Faites des concerts, tournez, jouez dans des petits clubs à Paris. On vous attends. "Oui mais y’a que Paris !" Ben, essaie de réaliser un long métrage à Cholet, essaie de publier un roman chez un éditeur du limousin… Le centralisme existe et ça va pas se calmer. ça vous gonfle ? Tentez Myspace, tentez les réseaux sociaux en ligne.L’alternative peut être viable et intéressante. Y’a de la palce pour les deux démarche. Ce qui compte ? le talent, non ?

  15. Enfin une critique constructive, nuancée et intelligente –  ça faisait longtemps et ça fait du bien. Même l’orthographe des commentaires est au niveau! Si je suis par moment énervé par le côte fermé et très monolithique de cette jeune scène parisienne (ça vaut pour les groupes les plus visibles), et que je n’achèterai probablement pas cet album, les Naast détonnent par rapport au rock Français qu’on connait. Hushuppies (ces vioques) compris!

     Ce ne sont pas les premières têtes à claques à débarquer dans le paysage rock. Quant à leur "retard" par rapport aux angliches et aux ricains, il est tout relatif si on considère que la très grande majorité des groupes rock sont tous déjà en retard d’au moins 20 ans.

     D’ailleurs, un de mes groupes préférés, les Television Personalities sont dans le rétro jusqu’au col pelle à tarte depuis les années 80, et restent malgré tout un véritable ovni. On pourrait trouver des tonnes d’exemples pareil. Le rétro n’a rien à voir avec ce qu’on peut ressentir de jouissif et d’urgent dans la musique.

    Sauf si on travaille aux inrocks, peut-être (d’ailleurs, à quoi ressemblerait un groupe d’ados fils de critiques aux inrocks?).
     
    Et merde, ils ont 17 ans, c’est leur premier album, et on n’est pas en face des Hanson, non?

  16. Pour faire court, les Naast sont aussi bons que, disons, un groupe du volume 18 d’une compile du type Peebles. Ils ne sont pas aussi bons qu’un groupe du volume 1 de Nuggets. Tout simplement.

  17. je vais vous dire le plus sincèrement possible ce que je pense de tout ça, mon avis ayant son importance étant donné que j’ai le même âge que ces mecs, que je suis parisien, que j’écoute la même musique qu’eux, etc etc… en gros je peux prétendre au statut d’objectivité (relative)
    déjà je voudrais dire que je suis fan de garage labellisé nuggets, que je me tape complètement de l’origine sociale des artistes que j’écoute, que l’arrogance n’est pas pour moi un défaut dans le rock, que j’ai vu ces mecs en concert alors qu’ils n’étaient pas (encore) pistonnés par l’écurie manoeuvre et que j’avais même trouvé ça pas mal, leur set ( bonne énergie punk, envie d’en découdre tout ça c’était au poil)
    bref, maintenant que j’ai pris des pincettes, je voudrais affirmer ceci: je déteste les naast.
    pourquoi? parce qu’aujourd’hui, on se demande où est passée l’énergie et la fougue communitatives du bar 3…
    ouais je le clame haut et fort, alors quà l’époque on entendait de modestes compos garage 60s, ils nous servent aujourd’hui une bonne soupe yéyé , oui je dis bien yéyé, qui rapellera sans doute sa jeunesse à votre grand mère.
    désolé, mais je ne juge que leur musique, et pas leurs poses d’enfants gatés (qui sont peut être horripilantes mais qui n’altèrent en rien mon jugement)
    oui les naast sont surmédiatisés, mais le scandale ne vient réellement pas de là.
    le scandale c’est qu’ils se permettent de citer television, patti smith et consorts et de sonner comme les forbans (non, ils ne sonnent pas comme une vieille compil nuggets mais bien comme les forbans, n’en déplaisent à ces vieilles chèvres scribouillardes qui se prétendent rocks -critics)
    j’ai essayé d’être objectif

    ps: et je ne parle même pas des paroles
    ok les hymnes garage sont peut être cons, mais ces zouaves devraienty savoir qu’écrire une chanson en anglais et en français, ce n’est pas du tout le même procédé

  18. Alors je vais aller dans le sens de tous les autres commentaires ou presque , cette chronique résume bien mon avis même si je trouve la prod volontairement ‘crados’ un peu ennervante.

    Clairement les naast sont victimes de leur présence médiatiques exagéré, ça risque de leur jouer des tours , mais au moins ils ont qqchose à proposer derrière: du rock qui tient la route en français et qui ne fait pas honte devant ce qui se fait ailleurs.

    A choisir entre les naast et kyo ou cali pour moi ya pas photos

    pour la nouvelle scène mes préférés restent de loin les shades, qui à mon avis sont bcp plus personnels (et en plus sont très bons sur scène) et par le clip des plasticines est en tout point RISIBLE (mais en même tps elles n’étaient pas non plus l’un des groupes "phares" de ce renouveau du rock parisien)

    sinon au niveau des influences , une qui me parrait majeur , c’est celle des 5 gentlemen (le meilleur groupe de british beat français!), je comprend ceci dit tjs pas l’emballement médiatique pour un groupe de garage revival assez classique (à part qu’ils sont jeunes , beaux – au moins pour deux – , riches et célèbres?)

Laisser un commentaire