Le plein de news

Actualite musicale :

L’actualite est assez dense ce jeudi avec quelques nouvelles pour le moins surprenantes…

Tout d’abord, le batteur des Vines, Hamish Rosser a annonce que le groupe mene par le cingle Craig Nicholls pourrait refaire des tournees. The Vines devraient tout d’abord se roder a la tele australienne puis dans de petites salles locales avant, si tout se passe bien, d’envisager un retour en Europe. On n’y croit pas trop mais un retour des Vines sur scene est un evenement a suivre.

Autre nouvelle interessante, Carl Barat reverait de retravailler avec Pete Doherty (apres Damon Albarn et Graham Coxon, c’est decidement la semaine) comme il l’a declare lors d’une interview recente pour This Is Fake DIY. Plutot etrange d’entendre ca alors qu’il sort le premier album de Dirty Pretty Things sous peu… Par ailleurs, le bon Pete aurait comme projet d’effectuer une tournee des prisons a la maniere de Johnny Cash, notamment Pentonville, celle ou il a reside pendant une paire de mois en 2003. Veut-il s’habituer a jouer en ces lieux pour s’acclimater sa future detention? Veut-il choyer ses futurs co-detenus afin qu’ils le traitent bien lors de sa probable incarceration? Ou alors tente-t-il un pied-de-nez moqueur a ses accusateurs..? Quoi qu’il en soit, il n’en finit plus de faire parler de lui. Ah, au fait, le jugement d’une de ses affaires de came au volant a ete rendu aujourd’hui. Il a encore evite la prison, est mis sous surveillance pour 2 ans avec un programme de desintoxication et une suspension de permis de conduire de 6 mois. Incroyable…

Dans le registre "Grosse Connerie", il apparait que les clones d’Elvis Presley qui pululent aux USA (plus de 30.000 a ce jour) vont etre interdits en raison de la vente de la Elvis Presley Enterprises (qui gere tout ce qui tourne autour du King) a un milliardaire New Yorkais du nom de Robert Sillerman. Ce dernier a beaucoup d’ambitions, notamment celle de creer des shows a base de clones d’Elvis dans les cabarets. Tous les clones non-officiels deviendraient alors illegaux… Si quelqu’un pouvait racheter l’entreprise de Claude Francois, on lui serait eternellement gre.

Les choses bougent du cote de Detroit. Alors qu’Iggy Pop a annonce qu’un nouvel album des Stooges etait en bonne voie (le premier depuis Raw Power en 1973), un proces est en train de dechirer toute la ville. Il oppose Jack White, qu’on ne presente plus, a Jim Diamond, ex-bassiste des Dirtbombs et producteur genial de la moitie des groupes de la ville dans son  – desormais mythique  – studio Ghetto Recorders. Les White Stripes y ont enregistre leur deux premiers albums (tout comme d’autres artistes locaux tels que les Von Bondies, Sights, Go, Dirtbombs, Clone Defects, Soledad Brothers, Bantam Rooster, Electric Six…). Diamond reclame des arrieres, considerant que sa contribution au son du groupe a ete oubliee. On se souvient que le premier batteur d’Oasis avait gagne un gros cheque pour le meme genre de proces envers son ancien groupe. Il est probable que Diamond obtienne gain de cause : ce mec represente a lui seul le SON de Detroit. Tout groupe etant passe a Ghetto Recorders en est ressorti avec une touche, un son crade et epure distinctif du studio. La difference peut s’entendre par exemple entre le premier Von Bondies, Lack Of Communication, enregistre en ces lieux (par Jack White et Jim Diamond d’ailleurs) et le second, Pawn Shoppe Heart, a l’enregistrement de facture plus classique. La difference entre les deux est saisissante. 

Videos :

Arctic MonkeysThe View From The Afternoon : nouvelle videos des singes de Sheffield.

Gnarls Barkley sont venus jouer une version militaire de leur merveilleux Crazy a Top Of The Pops la semaine derniere. Etonnant.

Graham Coxon sort un deuxieme single de son epatant Love Travels At Illegal Speeds, You & I.

Et puis on termine avec la pub que vous attendiez tous (non, pas celle avec Cantona en philosophe du foot), la fameuse et controversee annonce pour Coca-Cola chantee par Jack White. Premier constat, c’est etrangement kitsch, limite cu-cul.

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.