ADAM GREEN – Garfield Folk new yorkais

(Sanctuary 2002)

Le premier album d’Adam Green est certainement son meilleur. Fraîchement débarqué des Moldy Peaches, duo antifolk qu’il formait avec Kimya Dawson son ex-monitrice de colo, Adam Green s’est installé en studio avec sa guitare, ses textes, ses belles mélodies, un micro volontairement pourri et a offert au monde Garfield – l’album qui redonné envie aux jeunes gens de simplement prendre une guitare et de faire la sérénade aux filles.

Sur ce premier essai, la voix d’Adam Green est mal assurée et son jeu de guitare plutôt sommaire. De cet amateurisme naît une naïveté touchante qui rend l’album attachant et occulte l’obscénité des textes du chanteur new-yorkais. Car Adam Green, en plus d’être un mélodiste de génie (« My Shadow Tags On Behind », « Mozzarella Swastikas », « Her Father And Her », « Times Are Bad », magnifiques) possède aussi une plume d’exception. 

Son truc à lui consiste à balancer les pires saletés sur un ton enjoué, l’air de rien, au plein milieu d’un poème pastoral ou d’une déclaration d’amour. Exemple type : le refrain de « Mozzarella Swastikas », où le chanteur entonne un « I’ll be getting head under the rainbow » (prenez vos dicos) dans la pure veine de Lou Reed. En fait, l’ombre de l’homme au cigare plane sur la plupart des morceaux ici, notamment « Baby’s Gonna Die Tonight », où l’accent new-yorkais de Green et le son lo-fi saturé rappellent immanquablement le Velvet Underground.

Le tube ici se nomme « Dance With Me », une des chansons les plus demandées par les fans lors des concerts déjantés d’Adam Green. Une mélodie simple qui tourne en boucle, façon mantra, avec un mélodica en toile de fond et le pire solo de guitare jamais enregistré. Génial. Pas besoin de savoir jouer correctement pour être musicien.

Beaucoup aujourd’hui regrettent cette époque folk dépouillée où Green ne jouait pas encore au crooner et se passait de violons. Le talent de Green est éclatant quand il ne se cache pas derrière des artifices, Garfield en est la preuve.

 

 

Tracklisting :

1. Apples, I’m Home 
2. My Shadow Tags on Behind *
3. Bartholemew 
4. Mozzarella Swasitkas *
5. Dance With Me *
6. Computer Show
7. My Father and Her *
8. Baby’s Gonna Die Tonight 
9. Times Are Bad 
10. Can You See Me 
12. Dance With Me 
13. Bleeding Heart 
14. Computer Show

 

Vidéos :

« Dance With Me »

 
« Mozarella Swastikas »
 

Eric

Rédacteur en chef, webmonstre, tête de veau, suiveur de modes, mauvaise foi.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire