BLOC PARTY – Silent Alarm Déception

(Wichita 2005)

Annoncé comme la nouvelle sensation rock 2005, Bloc Party arrivera-t-il avec Silent Alarm à répondre aux attentes d’un public anglais en quête d’un « nouveau Franz »? Une chose est sûre, leur premier album n’a pas grand chose à envier à celui des écossais. La plupart des morceaux sont excellents, l’intro « Like Eating Glass » est même un modèle du genre, lançant l’album de façon idéale. « Helicopter » – 1er single – le meilleur titre de l’album donne une première claque rock, toutes guitares dehors, bientôt suivi par « Positive Tension » et son break de guitare fulgurant puis l’excellent « Banquet ». Après un « Blue Light » un peu mou, arrive le tribal et génial « She’s Hearing Voices » où le bassiste Gordon Moakes montre son savoir faire. La face A s’achève sur « This Modern Love ». Sur ces six morceaux Bloc Party ont démontré qu’ils peuvent produire une new wave dansante basée sur des riffs inspirés et des textes plutôt bien écrits. Du art-punk à la Franz Ferdinand en somme, avec un meilleur batteur et un chanteur noir (le charismatique Kele Okereke).

Un seul bémol : on peut remettre l’album dans sa pochette sans prendre la peine d’écouter la face B car le reste de l’album n’est pas à la hauteur – on peut même parler de remplissage. Seul le morceau « Luno » mérite l’écoute, le reste est mou du genou, du Bloc Party dans du coton avec voix éthérée et même synthés eighties horribles (« Price Of Gasoline »). Pour tout dire, on dirait du U2 (au secours!).

Que retenir de cet album? Pas grand chose. Car si la face A est excellente, force est d’avouer qu’on connaissait déjà « Banquet » et « She’s Hearing Voices » depuis plus d’un an et la parution du EP à la pochette étoilée en 2004. Si « Silent Alarm » était attendu, c’était surtout dû aux nombreux singles sortis en 2004. Outre les deux morceaux cités plus haut, Bloc Party a pondu une demi-douzaine de chefs d’oeuvre curieusement absents de l’album… On pense à « Staying Fat » (face B de « Banquet »), « The Marshalls Are Dead » (face B de « She’s Hearing Voices ») ou encore « Little Thoughts » (single) ou « This Is Not A Competition ». Du nouvel album, seul « Helicopter » se hisse au niveau de ces morceaux.

D’où l’énorme sentiment de déception  qu’on ressent à l’écoute de « Silent Alarm » d’autant que Bloc Party ont toutes les armes d’un grand groupe : une section rythmique ahurissante (le batteur Matt Tong a une frappe métronomique), un poster-boy magnifique pour chanteur et une écriture singulière. On espère qu’ils feront mieux pour leur second opus. En attendant, les anglais leur ont fait un triomphe en les propulsant à la troisième place des charts, genre de chose qui n’arrivera jamais en France. Contentons nous d’acheter leurs singles…

 

 

Tracklisting : 

01. Like Eating Glass
02. Helicopter  *
03. Positive Tension
04. Banquet  *
05. Blue Light
06. She’s Hearing Voices   *
07. This Modern Love
08. Pioneers
09. Price of Gas
10. So Here we Are
11. Luno
12. Plans
13. Compliments

 

Vidéos :

« Helicopter »

 
« Banquet »
 
 
« Pioneers »
 

 

Vinyle :

Eric

Rédacteur en chef, webmonstre, tête de veau, suiveur de modes, mauvaise foi.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire