BASS DRUM OF DEATH – GB City Deuxième génération

(Fat Possum 2011)

Ils sont deux, jeunes, teigneux, se cachent derrière leurs longs cheveux raides et leur son est celui du moment : agressif, distordu, à base de riffs saignants, d’énergie irrépressible et de hululements rock’n’roll. Si le garage-punk de Bass Drum Of Death paraît familier dès la première écoute, c’est qu’il doit beaucoup à l’œuvre de Ty Segall, dont le duo semble appliquer tous les préceptes avec le zèle des plus fidèles.

Leur album est à l’image de leurs concerts : court, vif et empli d’enthousiasme. Bass Drum Of Death ne s’embarrassent pas de fioritures : un riff de guitare tourne en boucle, le chanteur hurle une ligne mélodique à pleine gorge, et la batterie offre un martèlement binaire quasi ininterrompu sur la demi-heure de l’album. C’est la formule gagnante de « Nerve Jamming » (qui évoque un peu beaucoup « Fell In Love With A Girl » des White Stripes), de « High School Roaches » ou encore « Heart Attack Kid ».

Pour le reste, l’album évoque souvent Epsilons (« GB City », « Get Found »), ce qui a de quoi enthousiasmer tous ceux qui ont peu goûté l’assagie récente de Ty Segall sur Goodbye Bread. Cela dit, si Bass Drum Of Death tirent beaucoup de leurs inspirations au wonderkid de la Bay Area, il ne sont pas seulement un groupe dérivatif : la variété de leurs morceaux permet d’entrevoir une vraie personnalité à part qu’on voit se développer dans des morceaux tels que le noisy « Spare Room » ou « Velvet Itch » à la tentation shoegaze.

L’ironie de l’histoire réside cependant dans le fait que le groupe est signé sur Fat Possum, un label à la distribution autrement plus importante que les Goner, Drag City, Castle Face ou même In The Red sur chez lesquels on retrouve souvent Segall. On peut voir ça comme une bonne chose : les petits groupes garage envahissent les labels réputés, ou comme une malédiction : les suiveurs ramassent le jackpot. Quoi qu’il en soit, ce très bon GB City témoigne de l’excellente santé du rock garage américain en 2011, année riche de nombreux jeunes groupes talentueux.

 

 

Tracklisting :

1 Nerve Jamming *
2 GB City *
3 Get Found
4 Velvet Itch *
5 High School Roaches
6 Spare Room
7 Young Pros
8 Heart Attack Kid *
9 Leaves
10 I Could Never Be Your Man
11 Religious Girls

  

Vidéos :

« Get Found »

 
« Velvet Itch »
 

 

Eric

Rédacteur en chef, webmonstre, tête de veau, suiveur de modes, mauvaise foi.

4 Comments

Laisser un commentaire