TY SEGALL – Ty-Rex

Ty's Boogie

(Goner 2011)

Initiative créée afin de soutenir les disquaires indépendants, le Record Store Day – connu sous le nom idiot de Disquaire Day chez nous – a été l’occasion le 16 avril pour les labels autour du monde de publier des disques de façon ultra-limitée.

Si en France les rares à se bouger furent des labels tels qu’Ed Banger (pas vraiment notre came), Because (Charlotte Gainsbourg ) ou Naive (Benjamain Biolay), les labels américains et anglais ont joué le jeu à fond et proposé de nombreux inédits. Parmi eux, on ne présente plus les incontournables Goner de Memphis pour qui Ty Segall s’est fendu de six reprises de T-Rex ,sous le titre malin de Ty-Rex.

Ceux qui avaient été déçus de la reprise de Segall de « Pretty Woman » sur la compilation Our Boy Roy peuvent se jeter sans crainte sur cet assemblage de morceaux (en mp3 probablement parce que le vinyle est épuisé) où le blondinet démontre l’étendue de sa classe. Segall parvient à s’approprier les morceaux de T-Rex en évitant de calquer le chant maniéré de Bolan, et choisit judicieusement d’éviter les grands classiques d’Electric Warrior pour aller creuser dans le répertoire du lutin.

On trouve ainsi plusieurs morceaux de la première mouture du groupe de Marc Bolan, ce Tyrannosaurus Rex folk et cosmique (« Salamanda Palaganda » tiré de Prophets, Seers & Sages: The Angels of the Ages sorti en 1968, « Elemental Child » et « Fist Heart Mighty Dawn Dart » issus de A Beard Of Stars de 1970). Versant glam, on trouve une face B méconnue (« Woodland Rock », verso du single « Hot Love », un pastiche amusant de Chuck Berry) et quelques morceaux plus familiers comme « Buick Mackane » et « The Slider », tirés de l’album The Slider paru au plus fort de la popularité de T-Rex (1972).

A l’aise lorsqu’il s’attaque au boogie glam de T-Rex qu’il enrobe d’une fuzz épaisse, sidérant quand il s’attaque à la face folk de Marc Bolan, Segall réussit la performance de faire siennes toutes les chansons. Grace à lui on redécouvre des perles oubliées telles que « Salamanda Palaganda » et surtout « Fist Heart Mighty Dawn Dart » qui, débarrassée des chevrotements irritants de Bolan, devient une ballade lo-fi d’une beauté rare.

 

 

Tracklisting :

1. Fist Heart Mighty Dawn Dart *
2. Buick Mackane *
3. The Slider
4. Woodland Rock
5. Salamanda Palaganda *
6. Elemental Child

 

 

Vidéo :

« Buick Mackane »

 « Fist Heart Mighty Dawn Dart »

 

Vinyle :

Le disque est sorti en édition limitée à mille exemplaires en vinyle.

Ty Segall - Ty Rex

Update : l’album a été réédité en 2015, avec une pochette noire et des morceaux supplémentaires