DÔMO KÔMO – Bugs

Duo gagnant

(Le Pop Club 2020)

“Oh la la, ce Ty Segall, qu’est ce qu’il est productif !”
“Oh dites-donc, ces King Gizzard ils n’y vont pas avec le dos de la cuiller avec leurs 5 albums par an !”
“Et je te parle pas de John Dwyer, hein, on n’arrive plus à le suivre !”

S’il existe encore en 2021 des gens pour s’extasier de la productivité prodigieuse de certains de leurs groupes préférés – quitte à en oublier parfois de s’arrêter cinq minutes sur la qualité de certaines productions, mais bon, ceci est un autre débat –, peu savent malheureusement que nous avons en France un gars aussi doué et dispendieux que les artistes cités plus haut.

Nous parlons bien évidemment de Nick Wheeldon, l’homme au mille groupes, dont le talent n’a malheureusement d’égal que le manque de reconnaissance. Anglais expatrié à Paris, Wheeldon mène entre autres Os Noctambulos, 39th & The Nortons, Necessary Separations, en plus de projets folk en solo ou en duo (Dead Melodies, Nick & Alison…).

Son projet artistique le plus récent se nomme Dômo Kômo. Duo monté avec Vincent Vauchez (un dômo kômo est une créature du folklore japonais, un dragon à deux têtes, pour ceux qui s’interrogeraient sur ce blaze impénétrable), c’est le groupe le plus new wave mené par son chanteur, notamment en raison de l’utilisation marquée de synthétiseurs.

Bugs, le premier album du duo, possède cette qualité commune à toutes les publications de Wheeldon : des mélodies, des mélodies et encore des mélodies. “The Choice”, à mi-chemin entre garage sixties (cette guitare piquante façon Seeds) et pop électro (pour les synthés) est une première claque. Ce style hybride (qu’on retrouve aussi sur l’excellente “Late To The Party”) fait le succès du groupe et lui donne une couleur singulière.

Le groupe excelle sur les chansons tristes, en particulier le duo “Bugs” / “So Down”. Cette dernière, avec sa mélodie mélancolique faussement nonchalante, trotte souvent dans notre tête . Signe d’un grand morceau. Signe peut-être aussi d’un début de dépression pour l’auteur de ces lignes, qui sait ? Cette chanson aigre-douce colle en tous cas parfaitement à cette époque étrange que nous vivons. Ce n’est pas un hasard, juste la marque du talent d’un grand songwriter.

 

Tracklisting

  1. Dômo
  2. The Choice *
  3. Belleville at Nigh
  4. Bugs *
  5. So Down *
  6. Late to The Party
  7. Kômo
  8. Spider or Fly
  9. Danse Macabre
  10. Teenage Love
  11. From A Dream *
  12. When I was Young

 

Vidéos

“When I Was Young”

“Spider Or Fly”

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
mars 2024
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Archives

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x