MAC DEMARCO – This Old Dog

Lounge music

(Captured 2017)

Après un triplé d’albums magnifiques,  Mac DeMarco se trouve dans une situation compliquée aujourd’hui. Idole des hipsters – qui le plastronnent en couverture de leurs magazines préférés -, copié de toutes parts par des faussaires sans talent qui n’ont retenu de lui que ses guitares désaccordées, l’homme au sourire fendu est acculé de toutes parts. 

Car derrière ses dessous de chanteur indie ironique se cache un vrai punk, un mec qui n’en a rien à foutre de son image mais adore la gaudriole (il est spécialiste des pets-flemme, adore l’humour pipi-caca et possède une hygiène de vie à des années-lumière de l’idéal bio-veganiste). La seule chose qui ‘intéressent ce sont ses chansons, éminemment romantiques et teintes de nostalgie. Preuve vivante que des punks peuvent être romantiques et doux, Mac DeMarco est une contradiction vivante, qui ne s’attendait probablement pas à se retrouver plongé dans une telle lumière (on parle d’un mec qui donnait son adresse à la fin de son dernier album et s’est ensuite étonné de voir un gars rappliquer). 

Pour This Old Dog, DeMarco poursuit sa réflexion sur le vieillissement entamée sur Salad Days,  dès le morceau d’ouverture “My Old Man” dans lequel il confesse “voir de plus en plus son père en lui“, une perspective qui l’effraie (on le comprend vu la vie dissolue de son paternel). Le ton est plus sombre que jadis, moins fantaisiste dans les arrangements, moins déglingué. 

DeMarco livre ici un disque reposé, classieux, tout en subtilités. Susurrant à l’oreille de l’auditeur ses chansons folk douces, il se pose comme un folksinger classieux et brise ici son image de trublion avec des chansons midtempo aigres-douces. C’est un disque qui sent la fatigue, la lassitude, où le poids de la vie en tournée et de la production incessante de morceaux dans son home-studio semble finir par peser sur les épaules du chanteur (“This Old Dog”). On ne retrouve que par instants le style primesautier du chanteur canadien, avec “One Another”. 

Entre le funk de lounge de “For The For The Forst Time”, la mélancolie de “One More Love Song” ou le numéro de crooner dream-pop de “Dreams For Yesterday”, le chanteur semble ne jamais être décidé à passer la seconde. On trouve même sur ce disque des chansons où l’artiste ne s’accompagne que d’une guitare discrète, dans un registre proche de la berceuse (“Sister”).  Il en résulte un album cotonneux, un peu trop si on n’est pas d’humeur, mais idéal comme bande-son pour les redescentes de lendemain de soirée festive. Pour ce qui est du fun et des bonnes vibes, on repassera. 

 

Tracklisting

  1. My Old Man
  2. This Old Dog
  3. Baby You’re Out
  4. For the First Time
  5. One Another
  6. Still Beating
  7. Sister
  8. Dreams from Yesterday
  9. A Wolf Who Wears Sheeps Clothes
  10. One More Love Song
  11. On The Level
  12. Moonlight On The River
  13. Watching Him Fade Away 

 

Vidéos

“This Old dog”

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
mars 2024
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Archives

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x