NOTHING PEOPLE – Soft Crash Traumatisant

(S.S Records 2010)

Enregistré sur un huit-pistes analogique et revendiqué « sans intervention d’ordinateur », Soft Crash est le troisième album de Nothing People, un groupe originaire d’Orland, au nord-est de la Californie. Publié au début de l’année par S.S Records (nous n’avons pas d’explication quant au choix du nom de ce label, désolés), ce disque est un réel tour de force.

Le groupe peut être situé dans la vaste mouvance post-punk, même s’il ne faudrait pas cantonner Nothing People dans un seul style musical. Cet album est remarquable de densité et d’inventivité, et son écoute est une réelle aventure : sombre, prenante, par moments même angoissante. Des morceaux comme « Soft Crash » peuvent être rapprochés de ceux de groupes Krautrock (CAN et Neu ! en tête) comme de ceux d’autres groupes aventureux contemporains : on pense en particulier aux Liars dans leurs moments calmes sur « Avoiding Needles ». A d’autres moments, on pense à Cheveu : pour la démarche artistique, la synthèse d’influences diverses et la qualité de l’ensemble.

Nothing People construit ses morceaux sur un riff de guitares ou une boucle jouée aux claviers, posés sur une frappe de batterie robotique : cette démarche, souvent minimaliste, ne laisse jamais de côté les mélodies, qui deviennent plus évidentes et remarquables à chaque écoute. La quatrième piste, « Explode a view », marque l’arrivée d’une approche plus pop que les précédents morceaux : la structure de la chanson est relativement classique, et permet à l’auditeur de récupérer un peu d’oxygène après un début d’album oppressant.

Avec sa rythmique implacable et son jeu de guitare sur-bruitiste mémorable,« Marilyn’s Grave » est une des chansons à retenir de l’année 2010. Autre grand moment de cet album, l’enchaînement « Soft Crash » / « Avoiding Needles », deux morceaux qui démontrent toute l’excellence du groupe.  En face B, les morceaux « Friend or foe » et « In the house », bien que de styles différents, sont quasiment irrespirables.  En fin d’album, le morceau « Remember how cold it was (part.1) » évoque même une sorte de « The Good Ones » (des Kills) en plus dérangé et bruitiste, jusqu’au final traumatisant.

Souhaitons que cet excellent disque fasse date : quoiqu’il en soit, il ne laissera aucun de ses auditeurs indifférent.

 

 

Liste des chansons :

  1. Is this what youwant?
  2. Wasting our time
  3. Marilyn’s grave *
  4. Explode a view
  5. Soft Crash *
  6. Avoiding Needles *
  7. It’s been a bad day
  8. Friend or foe
  9. In the house
  10. Satellite not found
  11. Remember how cold it was (part 1) *
  12. Since you’ve been gone

Le MySpace du groupe : www.myspace.com/nothingpeople

 

Vidéo :

« Marilyn’s Grave »

 

Rémi

Rédacteur amiral, plombier polonais, dépoussiéreur d'étagères, objectivité totale.

1 Comment

Laisser un commentaire