GWIAZDY MOCNEGO UDERZENIA Polish Beat, épisode IV

(Polskie Nagrania Muza ; 1990)

Dans sa (lente) exploration du territoire musical polonais, PlanetGong a déjà présenté deux excellents albums, celui de Niebiesko Czarni, Alarm ! et celui des Polanie. Afin d’offrir un regard plus global sur cette scène, nous proposons de temps en temps la présentation d’une compilation regroupant divers artistes (Wrenchin’ The Wires). Gwiazdy Mocnego Uderzenia a été publié en 1990 par le label polonais Polskie Nagrania Muza : ce disque est une compilation de quelques chansons des plus célèbres artistes et groupes polonais des années 1960 (le titre l’indique clairement : « Les Vedettes du Big Beat »). Il peut aujourd’hui être considéré comme une courte introduction à la série de rééditions de vingt-cinq albums des années 1960 opérée dans les années 1980, Z archiwum polskiego beatu.

De façon assez prévisible, le premier groupe mis en valeur par cette compilation est Czerwono-Czarni, un des groupes-phares du beat polonais, qui a connu un succès  énorme dans la première moitié des années 1960. Les chansons où l’on retrouve le groupe sur cette compilation sont des pistes assez calmes. Le chant des interprètes féminines est mis en avant sur  l’amusante « Czarny Alibaba » (Helena Majdaniec) et « Jedziemy autostopem » (Karin Stanek). Derrière la chanteuse, le groupe se montre bien en place et maîtrisant son sujet. Chanté par Maciej Kossowski, « Agatko pocałuj » présente de fortes influences jazz et des arrangements instrumentaux riches et précis (piano, guitares, trompette et saxophone). Le disque propose ensuite une chanson enregistrée par le brillant Wojciech Korda (accompagné par le groupe Niebiesko-Czarni) : « Powiedzcie jej » est une ballade à la base blues assez classique, où des chœurs répondent à chaque ligne de chant de Korda.

La face B démarre de façon assez surprenante, puisque l’on y découvre Czesław Niemen livrer une chanson entourée d’un accompagnement de violons, qui n’a pas grand-chose de beat. Le titre de la compilation promettait du big beat ; à ce moment-là du disque, l’auditeur normalement constitué est en droit de se demander si la définition que les concepteurs de ce disque appliquent à ce terme n’est pas entièrement différente de la sienne… Cette impression se poursuit jusqu’à l’arrivée de Skaldowie (un groupe dont nous reparlerons) et de la chanson « Dwudzieste szóste marzenie », et dans une moindre mesure, de celle de No To Co, « Ptaki, pola, lasy » une belle chanson à la rythmique chaloupée. Les deux chansons apportent un dynamisme de bon aloi dans ce disque de pop, qui se termine très bien avec « Napisz prosze » (remarquable en particulier pour son pont inventif et amusant) et « Krajobrazy Zimy » des Trubadurzy (un autre groupe que nous évoquerons à nouveau). Sortie en 1971, cette dernière piste permet en quelque sorte de synthétiser le regard porté sur le « Big Beat » polonais : la chanson est agréable, bien interprétée, avec une nouvelle fois une importance particulière donnée au chant et aux harmonies vocales.

Ce disque se caractérise par différents éléments, assez représentatifs de la face pop du beat polonais : une importance particulière donnée au chant et aux harmonies vocales et une approche musicale soignée. Comme dans la plupart des compilations, les choix des morceaux réalisés pour ce Gwiazdy Mocnego Uderzenia sont discutables, mais ce disque reste une bonne occasion de découvrir quelques grands noms de la musique populaire polonaise des années 1960 et 1970 (W. Korda, Cz. Niemen et les groupes No To Co, Skaldowie, Trubadurzy et Blackout par exemple). Pour ceux qui préfèrent une approche plus directe – et semblable par bien des aspects à celles des groupes de garage-rock des années 1960 – PlanetGong recommandera plutôt l’écoute de Wrenchin’ the Wires.

  

 

Liste des chansons :

Face A

  1. Wezmę w drogę złoty księżyc – Michaj Burano & Czerwono-Czarni
  2. Czarny Alibaba * – Helena Majdaniec & Czerwono-Czarni
  3. Jedziemy autostopem – Karin Stanek & Czerwono-Czarni
  4. Agatko pocałuj * – Maciej Kossowski & Czerwono-Czarni
  5. Powiedzcie jej – Wojciech Korda & Niebiesko-Czarni
  6. Taka jak ty – Czerwone Gitary
  7. Jesienny dzień – Czerwone Gitary

Face B

  1. Czy wiesz – Czesław Niemen
  2. Anna – Blackout
  3. Zakochani są sami na świecie – Katarzyna Sobczyk, Tadeusz Fabian & Czerwono-Czarni
  4. Dwudzieste szóste marzenie * – Skaldowie
  5. Ptaki, pola, lasy – No To Co
  6. Napisz proszę – Halina Frąckowiak
  7. Krajobrazy zimy – Trubadurzy

 

Vidéos :

Helena Majdaniec – Czarny Alibaba

 
Blackout – Anna
 
 

Rémi

Rédacteur amiral, plombier polonais, dépoussiéreur d'étagères, objectivité totale.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire