THE WHITE STRIPES – Under Blackpool Lights

Maximum rock'n'roll

(2004)

On a rarement vu groupe se livrer de manière aussi honnête dans un DVD live. Les White Stripes ont simplement choisi de filmer un concert dans son intégralité, sans retouches, sans coupures et basta. Le groupe n’est pas du genre à faire des fioritures.

On met le DVD dans le lecteur… pas de menu, pas de bonus inutile, juste une brève présentation et on a droit ensuite à un concentré de rock’n’roll joué avec une intensité rare (26 morceaux envoyés en 1h10). La qualité d’image – en super 8 évidemment – est magnifique et granuleuse à souhait, le son est monstrueux et le concert tout simplement exceptionnel. Il faut noter que les White Stripes ne préparent jamais de set-list avant leur concert, improvisant chaque soir et décidant les yeux dans les yeux des morceaux à suivre. Ce concert est unique en cela.

Les morceaux attendus (« Dead Leaves And The Dirty Ground », « Seven Nation Army », « Hotel Yorba », « Death Letter ») en côtoient d’autres plus surprenants (« Goin’ Back To Memphis » emprunté aux Soledad Brothers, la reprise de « Outlaw Blues de Bob Dylan« ) à un rythme effréné si bien qu’on en oublie les omissions (« Fell In Love A Girl » manque à l’appel par exemple). Le choix de Blackpool n’est pas dû au hasard non plus, la ville seyant parfaitement au côté nostalgique et rétro du duo avec ses manèges préhistoriques et ses casinos qui en font un Las Vegas des côtes anglaises.

Ce DVD marque la fin de la période anglaise du groupe, pays où Elephant a été enregistré (aux Toe Rag Studios de Londres) et qui leur a offert une reconnaissance internationale. Une page
de la vie des White Stripes est ainsi tournée, avec succès.

 

 

Une vidéo pour la route :

Un enchainement magique « I Think I Smell A Rat » / « Take A Whiff on Me » / « Astro » / « Outlaw Blues »