THE DATSUNS. Live High energy (Camden Underworld, Londres - Vendredi 28 Avril 2006)

The Datsuns sont de retour! Annoncant la sortie dans quelques semaines de leur prochain EP 4 titres, Stuck Here For Days, le quatuor garage-punk a effectue ce vendredi son grand retour sur scene. Quoi de mieux que la capitale londonienne – ou le groupe reside depuis quelques annees et a ecrit plus de 40 chansons pour un troisieme album – pour reveler son nouveau repertoire? Malgre les apparences, la position du groupe semble plutot precaire ces temps-ci avec le desinteret de la jeunesse britannique lectrice de NME au profit d’un art-rock sophistique, des bluettes punk de jeunes groupes locaux comme les Arctic Monkeys ou l’emergence de Wolfmother qui ont reussi l’album heavy metal seventies que les Datsuns avaient rate avec Outta Sight/Outta Mind

Ceci ne semble pourtant pas inquieter pour le groupe qui semble plus que jamais prêt a en decoudre. Confiant en leur nouveau materiel, les Datsuns ouvrent le bal avec un salve de nouveaux morceaux enerves qui retrouvent le son du premier album, bruts, directs. Le concert est effectue le pied au plancher et dechaine la foule – principalement constituee de hard-rockers au veston cuir/t-shirt motorhead/ventre a biere et de kids metalleux. Les slams s’enchainent au rythme des riffs jubilatoires du groupe et des solos de plus en plus masturbatoires de Christian Datsun. “Motherfucker From Hell”, “Sitting Pretty”, “Harmonic Generator”, “Blacken My Thumb”, “Freeze Sucker”, “In Love” font partie des temps forts de la soiree.

Au milieu de cet exuberant riff-o-rama, le groupe propose un unique interlude un peu plus repose avec ce nouveau morceau acoustique gorge de slide – a rapprocher du B.R.M.C. de Howl – qui donne son nom au nouvel EP (que les spectateurs de ce soir ont eu la chance d’acheter en exclusivite en magnifique vinyle 10 pouces).

Malgre les defauts de cette salle minable qu’est l’Underworld (c’est en sous-sol donc bas de plafond, irrespirable et ca resonne comme un tambour), les Datsuns ont propose un show rock’n’roll haut en energie et truffe de poses rigolotes (Phil Datsuns joue sur le dos en slammant, Dolf est de plus en plus theatral) qui change des poseurs en costard que nous propose la scene londonienne ces jours-ci. Les Datsuns se donnent a fond et proposent un show resolument punk tres second degre qui flirte souvent avec le mauvais gout (visiblement tout le monde dans la salle n’a pas compris cela), la faute a un talent insolent que le groupe a du mal a reprimer (notamment Christian don’t l’aisance technique tourne de plus en plus a la demonstration vaine). Heureusement, leurs nouveaux morceaux, veritablement excellents et enthousiasmants, semblent indiquer que le troisieme album a venir sera dans la lignee garage-punk de leur premier. On attend avec impatience…

 

Eric

Rédacteur en chef, webmonstre, tête de veau, suiveur de modes, mauvaise foi.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire