BLACK REBEL MOTORCYCLE CLUB – Howl Back to basics

(Echo 2005)

Howl est une des bonnes surprises de la rentrée. On n’avait été que très moyennement convaincu par les deux premiers albums de Black Rebel Motorcycle Club, groupe surestimé ayant eu le mérite d’éclore au meilleur de la vague garage rock. L’emballement général de la presse avait surpris… presque autant que le mépris affiché pour le trio ces jours-ci.

Après deux disques à vainement jouer les Jesus & Mary Chain en se la jouant motard rebelle hyper cool – quelques chansons sont à sauver quand même -, BRMC revient après avoir fait sa révolution intérieure. On oublie le côté poseur, on débranche les guitares et on met la disto au placard. Le changement est radical… et salutaire.

La rythmique, libérée de la bouillie sonore qui faisait le son particulier du groupe, devient élastique et révèle les racines blues du groupe. Car c’est de cela qu’il s’agit ; Howl est un grand disque de musique américaine. Country, blues, folk sont au programme de ce disque d’americana qui ne doit (presque) rien à Bob Dylan et va puiser son inspiration directement dans la musique noire selon l’axe Chicago/Memphis.

On y trouve des chansons de bluesmen désanchantés (« Howl », « Restless Sinner »), des ballades folk acoustiques (« Still Suspicion Holds You Tight »), des morceaux d’inspiration bluegrass (« Fault Line », l’ouverture « Shuffle Your Feet », l’extraordinaire single « Ain’t No Easy Way »), du folk-rock de facture classique (« Sympathetic Noose ») ou cryptique (« The Line »), un gospel blanc (« Gospel Song »). Tout cela serait vain si les chansons – très bien écrites – ne portaient en elle une authenticité pas entendue depuis les Soledad Brothers. La mue de BRMC révèle un groupe du même nouveau que ces derniers.

Au milieu de cet ensemble revivaliste, on trouve quelques inclusions étonnantes, telle cette ballade sentimentale plus proche des Beatles que de Blind Willie McTell (« Promise ») ou cette chanson pop du même genre (« Weight Of The World »)… et puis, avouons-le, l’ombre du Dylan politique plane quand même fortement sur un morceau comme « Complicated Situation » – un des meilleurs de l’album comme par hasard…

Il est difficile de trouver quoi que ce soit à redire à cet excellent album qui relance l’intérêt pour un groupe dont on se foutait complètement. En revenant à ses racines, BRMC a retrouvé une authenticité et une immédiateté qui manquait à ses deux premiers albums. On approuve.

http://www.blackrebelmotorcycleclub.com

 

 

Tracklisting :

  1. Shuffle Your Feet *
  2. Howl
  3. Devil’s Waitin’
  4. Ain’t No Easy Way *
  5. Still Suspicion Holds You Tight
  6. Fault Line *
  7. Promise
  8. Weight of the World
  9. Restless Sinner *
  10. Gospel Song
  11. Complicated Situation *
  12. Sympathetic Noose
  13. Line

L’album est en écoute sur Deezer : www.deezer.com/fr/music/home#music/black-rebel-motorcycle-club/howl-391167

 

Vidéos :

« Ain’t No Easy Way » (live)

« Howl »

 

Vinyle :

Le disque vinyle de Howl est un objet à la hauteur de l’album.

Eric

Rédacteur en chef, webmonstre, tête de veau, suiveur de modes, mauvaise foi.

8 Comments

  1. putain mais arrête la critique musicale mec, c’est du n’importe quoi là… faut prendre rendez vous chez un spécialiste de l’audition rapidement parce que pour dire que les deux premiers BRMC sont pas terrible il faut vraiment être con

  2. investis dans le coton tige…les premiers brmc sont excellents…t es sous prozac ou quoi…le dernier est chiantissime…mis a part3-4 chansons…le reste casse pas des briques…trop de muscle t effraie? pour apprécier les stands..hum…

  3. t’aimes trop le risque c’est pour ça que t’écoutes que de mauvais revival…

    Note de PlanetGong : j’ai aussi recu ca du meme auteur en aparte (merci par ailleurs)…

    "hey!

    pas de mal pour les critiques, classe que tu répondes..BRMC en live fut une de mes plus grosses calques sonores l année passée..loin d etre mou du genou…pour la reverb c est moins noyé sur el second…pour le coté acoustique, ils y reviennet right, je sais pas si t as vu le live au cactus club (vieux truc), preut etre toujours dispo sur le site officiel (?)

    johnson, son house..Culte la..rien a voir..peut etre le son acoustique de howl..ca lorgne du coté de led zep ou dylan…mais surt cet album je ne sauve que 4 chanson, allez..pourtant je susi fan…qui aime bien, chatie bien apres tout…

    les stands, j ai pu voir en live…qu’est ce ce groupe peut etre rasoir…d un chiant..chanson interminable…et quand ca part dasn les solos..pompom…

    dans tes groupes rock, il n y a que guitar wolf qui passe…les datsuns argh pas ma tasse de thé, trouve ca mou sans plus…

    @ tantot"

     

  4. Si je veux entendre du Jesus and Mary Chains, je sors leurs albums originaux, pas les pâles copies que distribuent depuis le début les BRMC…

  5. t’aimes trop le risque c’est pour ça que t’écoutes que de mauvais revival…

    Note de PlanetGong : j’ai aussi recu ca du meme auteur en aparte (merci par ailleurs)…

    "hey!

    pas de mal pour les critiques, classe que tu répondes..BRMC en live fut une de mes plus grosses calques sonores l année passée..loin d etre mou du genou…pour la reverb c est moins noyé sur el second…pour le coté acoustique, ils y reviennet right, je sais pas si t as vu le live au cactus club (vieux truc), preut etre toujours dispo sur le site officiel (?)

    johnson, son house..Culte la..rien a voir..peut etre le son acoustique de howl..ca lorgne du coté de led zep ou dylan…mais surt cet album je ne sauve que 4 chanson, allez..pourtant je susi fan…qui aime bien, chatie bien apres tout…

    les stands, j ai pu voir en live…qu’est ce ce groupe peut etre rasoir…d un chiant..chanson interminable…et quand ca part dasn les solos..pompom…

    dans tes groupes rock, il n y a que guitar wolf qui passe…les datsuns argh pas ma tasse de thé, trouve ca mou sans plus…

    @ tantot"

     

  6. Je chronique que les disques récents qui me sont passés dans les mains.
    Je vois pas l’intérêt de faire une chronique sur un disque des Stooges ou de Led Zeppelin, il y assez de bouquins écrits sur eux…
    Par ailleurs, de tous les groupes du revival rock’n’roll, BRMC est loin d’être le meilleur… Votre critere de qualite semble etre le fait qu’un groupe envoie du lourd. Les Datsuns ne sont pas le meilleur groupe existant mais ils ont le merite de proposer un garage rock rentre-dedans sans (trop de) fioritures. BRMC semblent sous valium compare a eux…

    Et puis les Dirtbombs, ah… Mick Collins est peut-etre la personnalite de Dertoit la plus influente avec Iggy Pop… les voir en concert vous apprend a relativiser et a discerner un bon concert d’un extraordinaire. ~Je vous met au defi de trouver un groupe plus rock’n’roll que les Dirtbombs aujourd’hui.

  7. Merci pour vos critiques

    Si je veux écouter du rock, j’écoute les Dirtbombs, Guitar Wolf, les Hives ou les Richmond Sluts. BRMC se veut rock’n’roll. Je les trouve plutôt mou du genou en général.

    BRMC ont sorti deux albums sympathiques mais sans plus. Certains morceaux dépotent pas mal, c’est vrai, comme "Spread your love", "Whatever happened to my rock’n’roll" ou "Six barrel shot gun"… à part ça, y a pas grand chose à se mettre sous la dent. Ils ont la fâcheuse tendance à noyer leurs mélodies sous des tonnes de reverb – excellent cache misère.

    Ce que j’aime dans le rock, c’est le risque. Celui qu’ils ont pris avec "Howl", de la jouer roots m’a séduit. J’aime beaucoup les vieux blues de Son House, Robert Johnson, et les groupes comme les Soledad Brothers qui perpétuent cette musique avec classe et authenticité. BRMC ont fait tomber le masque et l’image de poseurs pour "Howl" et se sont attaqués à un genre pas facile – car mille fois revisité. Et puis, il était temps aussi qu’ils assument leur côté acoustique. En réécoutant leur premier album, vous remarquerez que nombre de chansons se jouent à un tempo peu élevé avec des guitares acoustiques à la rythmique…

    Quant aux Stands, ils proposent une pop sans prétention, idéale pour les matins ensoleillés – je n’écoute pas tout le temps du punk ou du garage. Oui, ils ont un côté mièvre à cause de la grande quantité de ballades que comporte l’album – dont c’est le gros défaut, je l’ai deja dit – mais quand un album est bien produit, que les chanson sont plutôt bien écrites, j’adhère.

  8. Cet album est vraiment bien et franchement BRMC en live ça vaut carrément le détour- je dirais même que c’est un des meilleurs concerts que j’ai vus, et pourtant je suis pas plus fan que ça ( je
    conaissais que Howl quand je les ai vus)

Laisser un commentaire