WARM SODA – Young Reckless Hearts Sabordage

(Castle Face 2014)

Souvenez vous, c’était en 2011, il n’y a pas si longtemps mais ca semble une éternité. Bare Wires était le groupe le plus affriolant de la planète, un groupe punk à l’idéal boogie qui alignait les pépites garage avec une aisance insolente, destiné à un avenir doré… mais qui s’est sabordé au moment de signer sur un grand label indépendant.

A vrai dire, l’entreprise de sabordage avait commencé très tôt et, avec le recul, apparaît de façon sous-jacente dans la musique du groupe. Le guitariste et chanteur moustachu du groupe, Matthew Melton, produisait ses disques de manière à ce qu’on n’entende quasiment pas sa voix. Elle n’était qu’un murmure derrière ses chansons tubesques, comme s’il ne voulait pas que son groupe ne rencontre trop de succès. 

Aujourd’hui Matthew Melton mène – pour combien de temps ? – Warm Soda, un groupe powerpop dont le premier album a été très bien accueilli, surpassant même la notoriété de Bare Wires en peu de temps. On retrouvait dans Something For You tous les éléments plaisants de Bare Wires (chansons punk emballantes, guitares cinglantes) emballés dans un écrin pop très radiogénique. Melton le loser semblait avoir repris son destin en main avec panache.

Evidemment, tel succès devait se payer, et le groupe a tôt fait de se brouiller, si bien qu’au moment où Young Reckless Hearts est sorti, la situation n’était pas claire concernant l’avenir de Warm Soda. Sinistre résultat de cette embrouille entre les membres du groupe, l’album sonne comme un disque de démos. Melton l’a avoué à demi-mot depuis : il a bâclé la production de l’album pour se venger de ses collègues, sacrifiant ainsi un paquet de belles chanson pour une vendetta personnelle un peu vaine.

Ainsi, Young Reckless Heart sonne désespérément plat, sans dynamique pour mettre les belles chansons de Melton en valeur. Elles sont pourtant nombreuses : « Going In Circles », « Things That We Said », « Save This Dance For Me ». Autant de chansons qu’on espère entendre en live (de préférence dans la collection Live At San Francisco de Castle Face). avec un son meilleur, mais auquel le groupe ne rend malheureusement pas justice ici.

Par ailleurs, un autre grand reproche qu’on peut faire à Young Reckless Heart concerne l’écriture même des chansons. On retrouve ici et là quelques gimmicks et lignes mélodiques déjà entendus précédemment dans l’oeuvre de Melton (le plus criant étant « When Your Eye Meet Mine » dont le refrain n’est que le copier-coller de « Only In Your Mind » de l’album précédent), d’où une certaine lassitude. Bref, Young Reckless Heart est un disque à oublier, en attendant un retour en forme, si jamais le groupe survit à ce règlement de compte discographique.

 

 

Tracklisting :

1 Going In Circles *
2 Postcards *
3 Young Reckless Hearts
4 Someday You Will Understand
5 Forbidden Emotion
6 Save This Dance for Me *
7 When Your Eyes Meet Mine
8 The One I Need
9 Smoke Gets in Your Eyes
10 Things That We Said
11 Will I Still Want You? (When I Find You)
12 Stranger to Me

 

 Vidéo :

« Going In Circles »

Eric

Rédacteur en chef, webmonstre, tête de veau, suiveur de modes, mauvaise foi.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire