SONNY AND THE SUNSETS – Hit After Hit

Evolution réussie…

(Fat Possum ; 2011)

Après la sortie de l’excellent Tomorrow Is Alright en 2009 chez Soft Abuse (et sa réédition par Fat Possum l’année suivante), le groupe de San Francisco emmené par Sonny Smith vient de publier son deuxième album, sous un titre qui ne surprendra aucun de ceux qui connaissent déjà l’humour absurde du groupe.

Pour Hit After Hit, la composition des Sunsets s’est enfin stabilisée autour de Smith, avec la présence de Kelley Stoltz, Tahlia Harbour et Ryan Browne. Après un projet annexe assez délirant l’année dernière (100 Records, pour lequel Smith a « créé » une centaine de groupes, écrit deux chansons pour chacun d’entre eux et présenté le tout dans une exposition), Smith est de retour avec ce nouvel album.

Côté sonore, l’évolution du groupe est évidente : le son est nettement plus ample que sur le premier album. La basse possède une importance capitale, et l’ensemble des instruments semblent avoir bénéficié d’un traitement particulier par rapport au premier album : si l’élément central de Tomorrow is Alright était le chant de Smith, ici une importance nouvelle est donnée au produit musical final. Symbole de ce changement : un vrai solo de guitare sur le troisième morceau, « Home and Exile » et la piste instrumentale « The bad energy from LA is killing » qui évoque les ambiances de Satan’s Pilgrims et de tous leurs prédécesseurs sixties. Il faut également remarquer une approche plus résolument garage sur quelques pistes : « Acres of Lust »« Teenage Thugs », mais aussi l’excellente « She plays yoyo with my mind », qui ouvre le disque et réutilise le riff d’un des grands classiques du genre, « Dirty Water » des Standells.

Mis à part ces évolutions notables, le groupe reprend les éléments qui avaient fait la réussite de son premier album : Hit after hit est un ensemble hétéroclite qui abrite en son sein des chœurs marqués doo-wop, des paroles délirantes (« Girls beware », « Don’t act dumb »), sans oublier les influences prégnantes du Velvet Undergroundet de Jonathan Richman & The Modern Lovers. Le chant de Sonny Smith, toujours faussement facile et détaché, s’adapte à merveille au style des chansons ; le morceau final, « Pretend you love me » en est une bonne illustration.

Plus produit que son prédécesseur, Hit After Hit est un disque résolument optimiste, inspiré et convaincant : lorsque l’on évoque le fantastique intérêt de la scène rock contemporaine de San Francisco, on ne peut plus faire l’économie de Sonny Smith & the Sunsets.

 

 

Liste des chansons : 

  1. She plays yoyo with my mind *
  2. I wanna do it
  3. Home and exile *
  4. Reflections on youth
  5. Girls beware
  6. The bad energy from LA is killing *
  7. Teenage Thugs
  8. Heart of sadness
  9. Don’t act dumb *
  10. Acres of Lust
  11. Pretend you love me

 

 

Vidéos :

« Reflections On Youth »

 

« I Wanna Do It »