THE DETROIT COBRAS – Mink, Rat or Rabbit Connoisseurs' choice

(1998 ; Sympathy For The Records Industry # 525)

Ce disque est le premier album des Detroit Cobras, groupe formé en 1993 par Jeff Meier (bassiste) et Steve Shaw (guitariste), et qui vont recruter le batteur Damian Lang, puis la chanteuse Rachel Nagy et la guitariste Maribel Restrepo.  Depuis les débuts du groupe, les Detroit Cobras n’enregistrent que des reprises ; ce choix, qui pourrait être le signe d’un manque de créativité/d’imagination/de talent, est rapidement justifié par plusieurs aspects : les Detroit Cobras jouent des morceaux oubliés ou inconnus, et les jouent d’une façon unique. En donnant une nouvelle vie à des morceaux qui datent d’une quarantaine d’année, ce groupe est un moyen extraordinaire de découvrir des artistes oubliés et d’élargir sa culture musicale. En cherchant un peu sur le ouèbe, il est relativement facile de trouver des sites qui proposent l’écoute et/ou le téléchargement des morceaux originaux. L’écoute des versions originales permet d’apprécier encore davantage la démarche des Detroit Cobras, qui insufflent à chacune de leurs reprises une dynamique nouvelle.

Dès l’intro de basse de « Cha Cha Twist », vite rejointe par une guitare, une batterie, des chœurs et enfin par le chant de Rachel Nagy, le style des Detroit Cobras apparaît clairement : la musique qu’ils jouent est faite pour danser. Mink Rat or Rabbit est un disque de Rock’n’Roll entraînant et excitant. Les morceaux repris sont totalement assimilés, et la relecture qu’en proposent les Detroit Cobras est parfaitement maîtrisée ; le groupe sait ce qu’il veut faire, et exécute chacune des chansons avec un savoir-faire impressionnant. Chaque membre du groupe a une importance particulière : la base rythmique est solide et virtuose, les guitares se répondent en enchaînant riffs percutants et solos efficaces. Les chœurs (assurés par Maribel Restrepo, Steve Shaw et Damian Lang) offrent un contrepoint parfait au chant de Rachel Nagy, qui s’affirme dès ce premier LP comme une grande chanteuse de Rock’n’Roll et de Soul.

L’aspect le plus remarquable de ce disque – et celui de chaque LP des Detroit Cobras en général – est son unité sonore et sa qualité d’ensemble ; le groupe se montre à son avantage quel que soit le type de chanson. A l’image de leur version de « Cha Cha Twist », très proche de la version originale, chaque reprise est à la fois un hommage à la vision de l’artiste qui a composé le morceau et un procédé par lequel les Detroit Cobras s’approprient la chanson et lui donnent une nouvelle vie. Mink Rat Or Rabbit est un disque d’une richesse impressionnante : les attaques de guitares sont particulièrement remarquables sur « I’ll Keep Holding On » et « Bad Girl », la chanson « Putty (In Your Hands) » (déjà reprise par les Yardbirds en 1965) est parfaite, tout comme le sont les morceaux plus lents comme « Easier To Cry » et « Midnight Blues ». Plutôt que de continuer la liste des bonnes chansons de cet album – qui n’en comporte aucune mauvaise ou même médiocre), il me semble plus indiqué de conseiller – à celles et ceux qui n’auraient pas encore compris le message – de courir se procurer cet disque indispensable. Bonne écoute.

 

 

Tracklisting :

1. Cha Cha Twist (Hank Ballard)  * 
2. I’ll Keep Holding On (W. Stevenson ; I. Hunter)  *
3. Putty (In Your Hands) (K. Rodgers ; J. Patton)
4. Easier To Cry (R. Steinberg ; J. Jackson ; J. Deangelis)
5. Bad Girl (Cartwright ; Oblivians)  *
6. Slummer (The Slum) (Lowman Pauling ; Obediah Carter)
7. Midnight Blues (Charlie Rich)  *
8. You Knows What To Do (Gurdy ; Holland)
9. Can’t Do Without You (Carter ; Wilson)
10. Hittin’ On Nothing (N. Neville)
11. Out Of This World (Washington)
12. Chumbawa (Gabriel & The Angels)
13. Breakaway (Jackie DeShannon ; Sharon Sheely)

  

Vidéo :

« Cha Cha Twist »

 

Vinyle :

The Detroit Cobras - Mink, Rat Or Rabbit

Rémi

Rédacteur amiral, plombier polonais, dépoussiéreur d'étagères, objectivité totale.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire