A la une Albums US Garage & Indie Rock

JUICEBUMPS – Hello Pinky !

(Time Room / Le Cèpe 2021)

Qui a dit qu’il n’y avait plus de scène rock à San Francisco ? Certes, la violente hausse des loyers liée à la gentrification de la ville (merci Twitter) a forcé de nombreux artistes emblématiques de la ville (Ty Segall, John Dwyer, Moon Duo…) à s’exiler ailleurs, mais il reste des irréductibles sur place qui font encore battre le coeur rock’n’roll de la ville. 

Parmi eux, on compte les punks exubérants de Juicebumps, dont le premier album autoproduit sorti en plein confinement en 2020 est aujourd’hui réédité en Europe par un duo de labels : Le Cèpe (France) et Time Room (Belgique). C’est bien évidemment une excellente nouvelle, car le premier album de ces fans de Devo est un des disques qui ont le plus tourné sur notre platine ces derniers mois. 

A l’instar d’Uranium Club, des Booji Boys ou des Coneheads qui ont remis au goût du jour le post-punk anguleux et déconnant du groupe d’Akron – dans un mouvement qui a fait frémir le midwest en 2017 et que les puristes amateurs d’étiquettes avaient nommé Devocore -, Juicebumps aiment les chansons courtes qu’ils enrobent d’un vernis de guitares anguleuses, de synthétiseurs baveux et de rythmiques chaloupées. Soit le véhicule idéal pour faire les branleurs et balancer des slogans débiles pendant que les guitares bégaient joyeusement dans des éclats nerveux incontrôlés.

Il résulte de ce mélange une flopée de chansons immédiates, du tube “Fraidy Cat”, une des nombreuses chansons à parler de chats ici (avec “Hairy World”, qui rappelle la new-wave de Clor, et la foutraque “Soggy Meow Meow”) à “Ants!”, la meilleure chanson jamais écrite sur les fourmis, en passant par “Trash Crimes”, le boogie le plus déglingué de l’année, louche à souhait et porté par un solo de guitare d’une absurdité totale. Entre les nombreux passages parlés parlés où le chanteur se fend de commentaires satiriques (“Small Talk”, “Alarm Clock”, “Trash Crimes”), la country mutante de “Wetboi”, et l’électronique “c0mPut3r_p30pL3” qui sonne comme une BO de jeu vidéos vintage en 8-bits, l’album explore de nombreuses pistes tout en restant dans une déviance sonique permanente. On ne peut qu’adhérer. 

 

 

Tracklisting

  1. Scanner
  2. Wet Leather *
  3. Fraidy Cat *
  4. Hairy World
  5. Smalltalk
  6. Wetboi
  7. Alarm Clock *
  8. Trash Crimes *
  9. Ants! *
  10. Soggy Meow Meow
  11. c0mPut3r_p30pL3 *
  12. Jumpy
  13. Asphalt Kiss

 

Vidéos

“Hairy World”

“Computer People”

 

Rédacteur en chef, webmonstre, chapeau rond, suiveur de modes, mauvaise foi.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

AllEscort