COLDPLAY – Viva la Vida or Death and all his friends Inutile (comme d'habitude)

(Parlophone 2008)

Préambule : Début juillet, moment idéal pour chroniquer un disque sorti le mois dernier, et dont on n’attendait rien, pas plus que du prochain (et des précédents) U2, de la présidence française de l’Union Européenne ou de la culture du haricot blanc dans le nord-est de la Picardie. Pour ceux qui n’auraient rien de mieux à faire que de me poser la question, je reconnais que les diverses productions de Coldplay m’ont toujours laissé de marbre, tant la musique du groupe me paraît quelconque, et le lyrisme de supermarché – bio – de Chris Martin m’insupporte.

Cette fois-ci, avant même l’écoute du disque, c’est différent : la pochette de l’album choquerait même un aveugle inculte. Une inscription taguée sur La Liberté guidant le peuple. Une référence culturelle, et un hommage possible à la Joconde moustachue de Duchamp, pourraient affirmer les amateurs du groupe (en réalité, je n’ai pas de rapport avec aucun d’entre eux)… Malheureusement, c’est juste raté, de style pompier, et à la seule vue de cette pochette, on semble déjà entendre les cascades de violons larmoyants et le piano de Martin.

Le plus grave dans la musique de Coldplay, c’est justement que quelques-uns de leurs morceaux ne sont pas mal. Le groupe sait écrire des chansons, sait ralentir ou accélérer le tempo, sait mettre des chœurs de temps en temps. Les mélodies sont parfois acceptables, et restent facilement, mais qui peut avoir envie d’écouter ça ? De qui Coldplay peut-il être le groupe préféré1 ? Ce disque ne me semble pas le meilleur du groupe2 : « Lost ! » a une rythmique abrutissante et un type de solo de guitare qu’on croyait définitivement perdu depuis le début des années 1990 ; et « 42 » est tellement typique du groupe qu’elle en devient caricaturale, avec son intro piano/voix. Les morceaux passent, le style reste : des échos autour d’une voix qui s’échappe en falsetto gonflant, des violons au kilomètre, et du synthé… Le disque n’en est qu’à la cinquième chanson, et cette chronique semble déjà une mauvaise idée.

Interlude : Au moment où j’écris ces lignes, la nouvelle de la libération d’Ingrid Bétancourt vient d’être annoncée. Oui, d’accord, j’ai fait une pause clope-radio. N’écoutant que mon devoir, je relance le disque.

Pas de miracle dans la suite de l’album… « Chinese Sleep Chant » est aussi émouvant qu’une déclaration d’impôts, « Viva La Vida » voit le groupe se vautrer dans ses travers habituels (avec violons écoeurants et chœurs lourdingues), sans qu’on ne puisse comprendre encore ce qui peut le conduire à écrire de tels morceaux. Encore quatre pistes sur cet interminable disque, qui a pour unique mérite de permettre à son auditeur de se confronter de façon concrète à l’aspect relatif du temps. « Violet Hill » ressort un solo de guitare antédiluvien et un jeu de batterie pour lequel n’importe quelle boite à rythme aurait fait l’affaire. Les derniers morceaux de Viva La Vida or Death and all his friends ont une qualité que les précédents n’ont pas : ce sont les derniers. A cet égard, il faut avouer que « The Escapist » est sans aucun doute la meilleure chanson de l’album.

 

 

Liste des (trop nombreuses) chansons :

  1. Life in Technicolor
  2. Cemeteries of London
  3. Lost !
  4. 42
  5. Lovers in Japan
  6. Reign of love
  7. Yes
  8. Chinese sleep chant
  9. Viva la Vida
  10. Violet Hill
  11. Strawberry Swing
  12. Death and all his friends
  13. The Escapist

 

1 Si Coldplay est votre groupe préféré, contactez-moi, on en discute sérieusement.
2 Une nouvelle fois, cette affirmation n’engage que moi, mais en vérité, je ne suis pas le mieux placé pour en juger, et pour être franc, je me bats l’œil de savoir quel peut être le « meilleur  » album de Coldplay.

Rémi

Rédacteur amiral, plombier polonais, dépoussiéreur d'étagères, objectivité totale.

11 Comments

  1. Je suis étonné que personne n’ait parlé des plagiats:  Cat Stevens, Satriani, Alizée, combien encore, légion de musiciens spoliés, artistes écorchés par la main griffue de Chris Martin.
    aaaaaaaah, je me meurs.

  2. N’étant pas une fan inconsidérée de Coldplay, je me retrouve dans certains propos de l’article et des commentaires qui s’y accordent.

    Toutefois, je dois avouer apprécier certaines de leurs chanson, et le dernier commentaire posté qui compare la musique à la nourriture m’a fait comprendre pourquoi.

    Certes, ceux qui aiment de la « merde » ne sont pas difficiles à contenter.

    J’aime pourtant les bonnes choses, mais ça ne veut pas dire qu’il me faut manger au restaurant gastronomique tous les jours. De bonnes pâtes avec une sauce, un petit plat de ma Maman, me font
    tout autant plaisir, si pas plus.

    La musique c’est comme la cuisine? Alors je le dis haut et fort: Non, Coldplay n’est pas le meilleur groupe. Oui, d’autres mériteraient plus de vendre autant d’album… Mais qu’est-ce que vous
    voulez… Coldplay ça s’écoute quand on a envie de facilité (Comme quand on mange un plat de pâtes pour ceux qui n’auraient toujours pas compris la métaphore) et la facilité ça fait souvent du
    bien quand on sort de 12h de boulot d’affilée. Voilà pourquoi les ménagères, ado, etc. écoutent de la musique de supermarché comme vous aimez le dire.

    Je suis mélomane, mais il y a des jours ou certains groupes me font chier avec leur musique trop évoluée que seul les musiciens peuvent comprendre et apprécier.

    Enfin, je pense que Coldplay et compagnie nous rendent un grand service: ils attirent l’attention et du coup permettent à des groupes moins connus de continuer à faire de la bonne musique sans
    pression de la part de producteurs ou du public.

    A bon entendeur…

  3. Je suis d’accord avec Malvin! Heureusement qu’il n’y a pas que des groupes indépendants, folk arsty, garage blues, heavy psyché, post-punk, jazz psychédélique ou je ne sais quoi!

    Quand je vais en soirée par exemple, je n’ai pas envie de me prendre la tête avec des trucs soit-disant intellos (par rapport à Coldplay j’entends). Tant mieux s’il y a des groupes comme Coldplay
    ou Lady Gaga pour vendre, leur succès m’est complétement égal tant que d’autres continuent à faire de la bonne musique.

    Heureusement qu’il y a la diversité, car si toute la musique ressemblait au cliché du groupe indie (son un peu crade, converses, influence Velve, etc…), ça ne donnerait même plus raison d’être
    au mot « indie » vu que ça serait l’unique genre.

    Qu’est ce que ça peut faire que Coldplay sorte de la merde sans arrêt (et encore, y’a des bonnes chansons comme Viva la Vida), vous voudriez quoi?! Qu’ils renoncent au succès, qu’ils arrêtent?
    Qu’ils sortent un disque bien calibré indie pour rentrer dans la catégorie indie ? Ca conviendrait ?

    En bref on s’en fout et contre fout qu’ils vendent des millions d’albums, à leur place je ferais pareil, je profite du succès, je procure du bonheur aux gens avec une musique sympa et
    entrainante, aux mélodies faciles et pas prises de tête… Tant que ça marche, ça fait de mal à personne.

  4. Olivier, personne ne dit qu’il faut écouter  que des groupes « folk arty, garage blues, heavy psyché, post-punk, jazz psychédélique ou je ne sais quoi! » la preuve en est les rédacteurs de ce
    blog sont fans des beatles, groupe qui n’est pas dans les catégories citées plus haut tu en conviendras.

    Tout ça pour dire que l’on peut écouter la musique pop facile et accessible sans avoir à s’écouter du coldplay, exemple  : the moons qu’éric a apprécié récemment.

    Et oui, sur ce blog tu trouveras de la musique à tendance indé mais c’est le propos du blog : faire découvrir des groupes qui ne sont pas trop représentés dans la presse musicale.

    Concernant les critiques de planetgong sur les « gros » groupes du moment : Muse, Coldplay… je trouve cela sain et plutôt positif car cela fait contrepoid à une presse acquise qui encense ces
    groupes car (entre autre) ils savent qu’une majorité de lecteurs aiment et que cela fait vendre du papier.

    De plus, ce qui est plaisant sur ce blog c’est que l’on voit bien que les rédacteurs ont vraiment écouté les disques et qu’ils n’écrivent pas juste c’est coldplay donc c’est nul… Certes, il ya
    de la mauvaise foi comme dans toute critique sauf qu’au moins ici c’est assumé (et moi aussi j’assume la mienne).

     

  5. je rejoins les deux avis au dessus, c’est pas parce qu’on a pas toujours envi de se prendre la tête en écoutant de la musique que l’on est obligé de se farcir coldplay

     

    il y a de la musique accessible agréable et qui ne nécessite pas d’efforts surhumains pour être apprécié bien plus cool que coldplay

    d’ailleurs pour ma part, c’est en écoutant coldplay que je dois faire beaucoup d’effort pour ne pas avoir envi de me tirer une balle

  6. coldplay c’est peut être la simplicité mais les choses les plus simples sont souvent les meilleurs excuse moi de les déffendre un minimum je suis allez voir leur concert de 09/09/08 a bercy et
    08/09/09 au parc des princes et je peu t’assurer que c’est digne d’un u2 largement mérité le contact avec le public et surement mieu quand les artistes n’arive complétement défoncé sur scéne
    comme la plupart des groupes rock ou pop rock et si on parle de chris martin c’est parsqu’il réussi rien a voir avec dommenech et pour te dire je suis musicien et leur morceau sont exellent ils
    peuvent étre modifié a tout bout de champ se qui leur permet d’inové pour les lives etpour se qui me dise que nirvana c’est bien !!!! eux y se cassé pas le cul casi tout leur morceaux sont
    apprient par les débutant de la gratte ou de la bass tu parle d’artiste c’est juste des drogué qui s’affiché sur scéne pour répété 3 accord différent et chanté comme un canard et pourtant sa leur
    a pas empéché d’avoir des millions de fan

  7. Curieux de voir que les plus longs débats ont TOUJOURS lieu sur les articles traitant de groupes nuls – pardon, inintéressants – au possible, alors que lorsqu’on parle de Big Star ou Death ya
    personne.

  8. De qui Coldplay peut-il être le groupe préféré ? Un pote m’a fait un jour une réflexion qui me parut très juste: « Coldplay, c’est le groupe préféré de ceux qui achètent 2 disques par an » (dont un
    pour offrir à belle-maman).

Laisser un commentaire