ADAM GREEN – Gemstones La classe new yorkaise

(Rough Trade 2005)

Troisième album solo du très prolifique Adam Green, Gemstones est de ces disques qu’on se conseille entre amis comme une bonne adresse. Après un premier album acoustique et un second un peu noyé sous les violons, l’ex-Moldy Peaches est cette fois accompagné d’un groupe (The Gnomes) de formation guitare/basse/batterie avec un clavier omniprésent.

Le son est très bon, les paroles toujours aussi magnifiques (de la pure poésie souvent désamorcée par une phrase hyper-vulgaire pour se cacher derrière son personnage) mais là où Green excelle, c’est dans l’écriture de chansons alambiquées où les changements de tempo s’enchaînent. Prenant une pose de crooner, il se permet de passer du folk à la polka (« Choke On A Cock ») puis au bossa-nova (« Carolina »)avant de retomber sur ses pieds sur un air d’easy listening (« Bible Club »)…la classe.

Cet album très court (15 chansons expédiées en une demi-heure) contient son lot de perles (« Country Road », « Losing On A Tuesday »), un tube potentiel (« Emily ») et surtout aucune chanson de remplissage : la marque des grands.

 

 

Tracklisting :

  1. Gemstones *
  2. Down On The Street
  3. He’s The Brat *
  4. Over The Sunrise
  5. Crackhouse Blues
  6. Before My Bedtime *
  7. Carolina *
  8. Emily *
  9. Who’s Your Boyfriend ?
  10. Country Road *
  11. Choke On A Cock *
  12. Bible Club *
  13. Chubby Princess *
  14. Losing On A Tuesday *
  15. Teddy Boys

www.adamgreen.net

 

Vidéos :

« Carolina »

 
« Emily »
 
 
« Bible Club »
 

 

Vinyle :

Si la pochette brille, l’intérieur reprend les illustrations des albums précédents. Un recyclage amusant.

Eric

Rédacteur en chef, webmonstre, tête de veau, suiveur de modes, mauvaise foi.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire