(Born Bad 2011)

Enfer et damnation ! La fin d’année approche à grands pas et on n’a toujours pas évoqué le fabuleux deuxième album de Cheveu. Il faut croire que la hype – et la surprise de voir ce groupe méconnu soudain exposé dans tous les Télérama et Inrockuptibles – nous a lassé. Alors on a écouté cet album, en silence, on l’a apprécié, en attendant de retrouver l’envie d’écrire. En attendant que la rumeur se taise. En attendant qu’une baudruche occupe toute l’actualité et nous donne envie de revenir aux fondamentaux. Ces dernières semaines, le premier album de Wu Lyf nous a donné envie de nous replonger dans 1000. Quel antidote !

Raide, froide, dénuée d’emphase, toute en contrastes étonnants (qui aurait cru que boite à rythmes et violons se marieraient aussi élégamment ?), la musique de Cheveu provoque des sentiments ambivalents. De la répulsion initiale provoquée par certaines ambiances malsaines (“Sensual Drug Abuse”, “Push Bush In The Bush Bush”, “The Return Game”) jusqu’à une forme d’épiphanie guidée par l’évidente splendeur de morceaux hors-catégorie (“Quattro Staggioni”, “No Birds”). Cheveu sait rendre sa musique inconfortable mais assez troublante pour qu’on se la repasse en boucle (l’improbable reprise de “Ice Ice Baby”, “Like A Deer In The Headlights”). David Lemoîne, à la voix rocailleuse, agresse verbalement, les guitares stridentes terrorisent, la rythmique métallique aliène l’auditeur de toute chaleur potentielle. Sur l’essentiel de 1000, Cheveu multiplie les brutalités dans un grand élan sadique, et fait mouche.

Du chaos orchestré par les trois musiciens naît une œuvre troublante, marquante. Le premier album de Cheveu avait révélé un groupe sans équivalent sur la scène hexagonale, prêt à prendre le pouvoir et à enterrer une fois pour toutes la médiocre scène pop-rock à la française sortie des beaux lycées du 6ème arrondissement. Leur second album marque leur couronnement. Ambitieux, dérangeant, fascinant, difficile : Cheveu a réussi un deuxième album encore meilleur que son superbe prédécesseur. Cheveu est LE groupe de rock’n’roll français qu’on a envie de suivre aujourd’hui.

 

 

Tracklisting :

1 – Quattro Stagioni *
2 – Charlie Sheen
3 – No Birds *
4 – Impossible Is Not French
5 – Sensual Drug Abuse
6 – Show!
7 – Ice Ice Baby
8 – Push Push In The Bush Bush *
9 – Like A Dear In The Headlights *
10 – The Return Game
11 – La Fin Au Début
12 – My First Song
13 – Bonne Nuit Chéri

 

Vidéos :

“Charlie Sheen”

 
“Quattro Stagioni”
 
 
 
Vinyle :
 
Cheveu - Mille