THE DIRTBOMBS – Crashdown Day. De retour en Australie

(Corduroy Records  2004)

Nouvelle escale chez Corduroy Records pendant une tournée australienne pour les Dirtbombs ; en 2002, le groupe de Mick Collins avait déjà enregistré pour ce label le 45 tours Pray for Pills. Cette fois-ci, les Dirtbombs choisissent d’enregistrer deux reprises : sur la première face, « Crash down day » est une chanson marquée par le riff de guitare tranchant (appuyé par un modèle de solo rock’n’roll) et le chant revendicatif de Collins ; pas de folie sur ce disque, l’ensemble apparaît presque retenu si on le compare aux prestations du groupe en concert.

En face B, les Dirtbombs reprennent un morceau du groupe de punk californien Flipper (ce morceau était à l’origine la face B du premier single de Flipper, sorti en 1980). Une frappe robotique de batterie assure le rythme – un tempo assez mesuré selon les standards du groupe, avant l’agréable descente de basse à mi-parcours : les Dirtbombs font le boulot, sans être renversants ; la prise de son de la voix aurait pu être meilleure, et ne rend que très peu justice à l’éclat de rire en cascade décidément absurde – que Mick Collins n’interrompt qu’une fois, pour livrer un nouveau solo plein d’à-propos.

Ces deux morceaux, nouveaux témoins du marathon de 45 tours des Dirtbombs, sont disponibles sur l’extramidable compilation publiée en CD par In The Red Records en 2005, If you don’t already have a look.  

 

Liste des chansons :

            Face A : Crashdown Day (C. Phillips)
           Face B : Ha ha ha (Flipper)

Les morceaux sont en écoute sur MusicMe

Rémi

Rédacteur amiral, plombier polonais, dépoussiéreur d'étagères, objectivité totale.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire