DADDY ROCKIN’ STRONG – A tribute to Nolan Strong & The Diablos Hors des sentiers battus

(Norton / The Wind Records; 2010)

Lorsque la nouvelle tombe annonçant que le fantastique label Norton Records a décidé de distribuer un disque regroupant des reprises de Nolan Strong réalisées par quelques-uns des plus excitants groupes de rock’n’roll actuels, il est évident que le projet mérite d’être suivi avec attention. Bien que son nom soit aujourd’hui quasiment ignoré (en particulier de ce côté-ci de l’Atlantique), Nolan Strong était un chanteur de Rhythm’n’Blues et de Doo-Wop estimé, mais dont la carrière n’a pas eu de retentissement international. Le groupe qu’il forma, Nolan Strong & The Diablos, était basé à Detroit, et a enregistré de nombreux morceaux de doo-wop entre 1954 et 1964. Nolan Strong tenta de poursuivre sa carrière dans un nouveau groupe (The Velvet Angels) avec son frère et certains membres des Diablos, et mourut en 1977 sans avoir connu la gloire que son talent aurait dû lui assurer.

Cette compilation, réalisée par Rich Tupica et Billy Miller pour le compte du tout jeune label The Wind Records, présente un hommage à cet artiste oublié. Les artistes de Detroit réunis sur ce disque prouvent une nouvelle fois leur attachement à leur ville et à son patrimoine culturel en participant à cette entreprise, et ceux qui ne sont pas originaires de cette ville montrent ainsi leur admiration à la musique de Nolan Strong. Daddy Rockin’ Strong commence par « The Wind » chanté par Mark Sultan (le BBQ Show de King Khan & BBQ Show). Sultan a prouvé son attachement et son savoir-faire dans le domaine du doo-wop, dans sa carrière solo aussi bien que dans ses disques avec King Khan, et il n’y a rien d’étonnant à le retrouver en tête de la liste des artistes réunis ici. 

Daddy Rockin’ Strong est l’occasion de rappeler que le Doo-Wop, ce genre aujourd’hui largement ignoré (et souvent moqué), est un des genres musicaux de musique pop les plus difficiles à enregistrer. Une immense retenue émotionnelle est nécessaire, ainsi qu’une maîtrise vocale et instrumentale exemplaire dans un style où le risque de se vautrer dans la guimauve la plus écœurante est permanent. Les Dirtbombs esquivent quelque peu cette difficulté en enregistrant une version de « Daddy Rockin’ Strong » qui est avant tout marqué du sceau Dirtbombs et qui est fort éloigné du morceau original. Leur version n’en est pas moins excellente, et Mick Collins livre une interprétation réjouissante du premier couplet, aux paroles tout simplement géniales : « Girls you think you had lovin ? Girls, you think you had fun ? But girls, you ain’t had nothin’, till I came along… ’Cos I’m your daddy, your rockin’ daddy strong… » 

Autre figure tutélaire de la scène musicale de Detroit, Andre Williams, qui avait côtoyé Nolan Strong et qui livre une version fantastique de « The Way You Dog Me Around ». Sa voix chaleureuse et profonde est une merveille, et l’accompagnement assuré par the A-Bones est splendide. Cette compilation est remarquablement bien construite et voit se succéder d’excellents groupes et artistes : Outrageous Cherry et Hentchmen (dont les albums respectifs sortis cette année sont très bons), Danny Kroha (membre fondateur des Gories), Wreckless Eric, Reigning SoundGentleman Jesse & his men… Surprise de taille : la fantastique reprise de « You’re the only girl, Delores »enregistrée en 1994 par le regretté Cub Koda, dont l’œuvre trouvera peut-être davantage d’exposition grâce à cette extraordinaire compilation.

 

 

Liste des chansons :

  1. Mark Sultan – The Wind
  2. The Dirtbombs – Daddy Rockin’ Strong *
  3. Cub Koda – You’re the only girl, Delores *
  4. Outrageous Cherry – (Yeah Baby) It’s because of you *
  5. Andre Williams with the A-Bones – The Way you dog me around *
  6. Danny Kroha & the Del-Toros – Do You remember what you did *
  7. Reigning Sound – Mind over matter
  8. Wreckless Eric & Emy Rigby – I want to be your happiness *
  9. The A-Bones – Real True Love
  10. The Hentchmen – The Mambo of Love
  11. Demon’s Claws – Try me one more time
  12. Gentleman Jesse and his men – Harriette, it’s you *
  13. Lenny Kaye – I wanna know

PS : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Nolan Strong & the Diablos sans jamais oser le demander est disponible ici : 
http://thehoundblog.blogspot.com/2009/11/nolan-strong-diablos.html

 

Vidéo :

Un sampler de l’album :

 

Vinyle :

Daddy Rockin' Strong - A tribute to Nolan Strong

Rémi

Rédacteur amiral, plombier polonais, dépoussiéreur d'étagères, objectivité totale.

8 Comments

Laisser un commentaire