FOXYGEN – Take The Kids Off Broadway Bientôt en une des Inrocks

(Jagjaguwar 2012)

Un duo de chevelus avec des bandeaux de fleurs autour du front et une collection de chansons pop psychédéliques aussi loufoques qu’arty, ça vous dit quelque chose ? A première vue on pourrait croire que Sam France et Jonathan Rado sont de vagues clones de MGMT, des faussaires plus motivés par l’idée de capitaliser sur le succès du duo de Brooklyn que de s’inspirer de leur approche aventureuse et facétieuse de la musique.

Pour autant dès qu’on se penche sur Take The Kids Off Broadway, le premier album de cette paire d’illuminés, on se rend compte rapidement que Foxygen est un groupe hors du commun. Les mélodies prennent des détours inattendus, les tempos changent de façon intempestive, des instruments exotiques vont et viennent dans un kaléidoscope de sons étranges. Sur « Abandon My Toys », on se croirait dans un des passages barrés de Their Satanic Majesties Request ou un des délires à flonflons des concept-albums des Kinks dans les années 70.

Le morceau le plus retournant de l’album se nomme « Make It Known ». Lancé par un synthé encore plus baveux que celui de Conspiracy Of Owls sur « A Silver Song », il enchaine benoîtement sur une ligne de basse douce qui sert d’appui aux pérégrinations d’un chanteur caméléon qui reproduit à merveille les mimiques de Mick Jagger et conclut les couplets de « houlala, houlala » que renierait pas Kevin Ayers. Il y a des milliers d’idées dans ce morceau aussi déroutant que jouissif : on y croise du spoken word, de la disco rachitique, des cuivres mariachi, des chœurs de stade, du piano de saloon et une ambiance générale de fanfare psychédélique à faire passer Pond pour un groupe sobre.

Dans ce joyeux bordel, on se délecte de la ballade glam « Middle School Dance (Song For Richard Swift) » et du funk déglingué de « Waitin’ 4 U » où les inflexions jaggeriennes du chanteur sont vraiment troublantes (il les pousse d’ailleurs jusqu’à l’écoeurement lors des 10 minutes décousues de « Teenage Alien Blues » en glissant des couplets de « I’m Free » et « In Another Land »). Il faut toutefois reconnaître que cet amusant barnum est parfois un peu trop décousu pour réellement convaincre. Un titre tel que « Take The Kids Off Broadway » évoque plus « You Know My Name, Look Up The Number » que les véritables chefs d’oeuvres déconstruits des Beatles.

Malgré tout, il ressort de l’écoute cet album que ce jeune groupe mérite qu’on s’attarde sur lui tant il semble doué et capable de faire de grandes choses. Ne serait-ce pour « Make It Known », qui vient de lancer notre été de la meilleure des façons, Foxygen mérite l’écoute.

 

  

Tracklisting :

  1. Abandon My Toys *
  2. Make It Known  *
  3. Take The Kids Off Broadway
  4. Waitin’ 4 U   
  5. Teenage Alien Blues
  6. Why Did I Get Married? *
  7. Middle School Dance (Song For Richard Swift)

 L’album est en écoute intégrale via Bandcamp :

 

  

Vidéo :

« Make It Known »

 

Vinyle :  

Foxygen

Eric

Rédacteur en chef, webmonstre, tête de veau, suiveur de modes, mauvaise foi.

7 Comments

  1. je vais chipoter un peu mais à la fin quand vous dites « make it mine » c’est plutôt « make it known »? sinon à part ça encore merci (une fois de plus) pour la découverte. et au passage, que pensez
    vous du nouveau magic trick?

  2. Le Magic Trick est excellent, ce n’est pas l’O.M.N.I qu’a pu être A Glad Birth Of Love mais ce Rulers Of The Night fait (une nouvelle fois) la démonstration du talent de Tim Cohen !

  3. je vais chipoter un peu mais à la fin quand vous dites « make it mine » c’est plutôt « make it known »? sinon à part ça encore merci (une fois de plus) pour la découverte. et au passage, que pensez
    vous du nouveau magic trick?

Laisser un commentaire