MATTHEW MELTON – Still Misunderstood Diamant brut

(Southpaw ; 2009)

Snake Flower 2, Bare Wires, Warm Soda : à trente ans à peine, Matthew Melton a déjà connu une carrière mouvementée et bien remplie… Alors qu’au moment où nous écrivons ces lignes, il semble s’être orienté sur une voie délibérément power pop, cette direction ne doit pas faire oublier les racines du guitariste et chanteur. Les différents styles qu’avait expérimentés Matthew Melton avec ses différents groupes (le rock psychédélique de Snake Flower 2 et l’extraordinaire boogie du deuxième album de Bare Wires) ont déjà permis au lectorat de PlanetGong de découvrir et d’apprécier les chansons de Melton, voisin et ami de feu Jay Reatard.

Cet album, que l’on devine enregistré à la maison, démontre le talent de Melton de façon éclatante, par la variété de styles qu’il présente et une remarquable inventivité mélodique. Les treize chansons de Still Misunderstood apportent aujourd’hui encore une perspective particulière sur un artiste dont la cote ne fait que monter depuis environ cinq ans. Dans ces conditions, peu importe si le chant et la basse de « Turn back time » rappellent « Please please me », que les échos ou que la batterie semble parfois un peu hésitante ou par trop minimaliste… Ce disque méconnu regorge en effet de merveilleuses pépites : « Microbe in a kiss », « Talk about it » et « Running from the light » par exemple sont dirigées par des riffs de guitare convaincants et laissent place à des sauts de rythme étonnants parfaitement maîtrisés. Autre élément important des chansons de Melton : la présence, reconnaissable entre toutes, d’un grouve qui pourrait emporter l’enthousiasme du plus coincé des experts-comptables (en témoigne « New transitions »). A cela s’ajoutent quelques effets sur la voix, quelques chœurs et des lignes de basse mémorables (se référer à « Lorraine » ou à « Still Misunderstood », qui associent ces trois derniers aspects) : la conclusion s’impose d’elle-même : ce disque possède plus d’éléments positifs que la plupart de ses contemporains, sans rien présenter de mauvais.

L’arrière-plan musical étant ainsi solidement posé, Matthew Melton peut ensuite assez tranquillement promener sa voix quelque peu plaintive et nasillarde ; après quelques écoutes, et une fois que l’on a accepté l’aspect lo-fi de la production, les compositions éclatent dans toute leur splendeur. Album intimiste par bien des aspects, ce Still Misunderstood est un de nos compagnons les plus fidèles depuis sa sortie, dans un tout autre registre que celui de l’éclatant rock’n’roll de Seeking Love.

 

 

Liste des chansons :

  1. Turn back time
  2. 1000 years
  3. Microbe in a kiss
  4. Running from the light
  5. Mind games
  6. Lorraine
  7. Run away forever
  8. Still misunderstood
  9. Talk about it
  10. She’s so out
  11. New transitions
  12. Trapped inside yr maze
  13. Gipsy child

  

Vidéo

« Still Misunderstood »

Rémi

Rédacteur amiral, plombier polonais, dépoussiéreur d'étagères, objectivité totale.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire