TY SEGALL – Melted Evidence garage

(Goner ; 2010)

Depuis son arrivée remarquée sur la scène indie nord-américaine, Ty Segall se distingue par une créativité impressionnante, et une productivité qui ne l’est pas moins. Après ses deux premiers albums solos, sortis en 2009 et une collaboration avec Mikal Cronin (Reverse Shark Attack) au début de cette année, Segall publie chez Goner Records un nouvel album de haute facture. Melted a été produit par Mike Donovan (membre des Sic Alps) et qui a également participé à Warm Slime, le dernier album en date de Thee Oh Sees.

Ce disque se caractérise par une évidence mélodique et une production sans fioritures : la variété des structures des morceaux est intéressante, et les ruptures de rythme et les chœurs sont réalisés avec un enthousiasme visible. Ty Segall démontre sur ce nouvel album toute l’étendue de son talent de compositeur et d’interprète : parfois, comme sur « Finger », c’est à l’intérieur d’une même chanson que Segall s’amuse à enchaîner une introduction chantée par une voix à la limite de la rupture, avant que ne s’installe une rythmique lourde qui fait place à un solo de guitare bruitiste. La deuxième piste, « Caesar », est lancée par une guitare acoustique, avant un chant assuré par des voixdissonantes. Au milieu du morceau, un clavier fait son apparition et apporte une touche inattendue, avant qu’une flûte (!) ne termine l’ensemble.

En deux pistes, l’auditeur sait qu’il se trouve en présence d’un excellent disque : la suite ne le détrompe pas, et des pistes plus garage, remplies de guitares fuzz s’enchaînent alors sur un rythme effréné. La maîtrise du genre est parfaite : descente finale de « Sad Fuzz », rythmique implacable sur « Melted » et « Mrs. », ligne de basse bondissante sur « Imaginary Person »… Non seulement ce disque ne possède pas de mauvais morceaux, mais il est également assez riche et varié pour que chacun(e) y trouve son bonheur.

Avec ce nouvel album, Ty Segall a fait plus que confirmer son talent et ses possibilités : il a livré un disque qui n’est pas loin d’être irréprochable, et où les artifices garage laissent clairement distinguer un talent de mélodiste et une capacité à enchaîner les pistes traumatisantes à un rythme dément.

 

 

Liste des chansons :

  1. Finger
  2. Caesar *
  3. Girlfriend *
  4. Sad Fuzz *
  5. Melted
  6. Mike D’s Coke
  7. Imaginary Person
  8. My Sunshine *
  9. Bees
  10. Mrs. *
  11. Alone

« Caesar » en intégralité, via le site Tripwire

  

Vidéos :

« Caesar », live

 
« My Sunshine »
 
 
« Imaginary Person »
 

 

Vinyle :

Après le masque de requin sur la pochette de Reverse Shark Attack, Ty Segall persiste avec les accoutrements monstrueux. Un vinyle magnifique.

Ty Segall - Melted

Ty Segall - Melted 

Eric

Rédacteur en chef, webmonstre, tête de veau, suiveur de modes, mauvaise foi.

6 Comments

  1. à vrai dire je l’ai acheté parce qu’on m’avait vivement recommandé Ty Segall, je m’attendais pas à ça mais c’est vraiment bien!

    j’ai pris aussi le précédent par la même occasion (avec lemons dans le titre) on verra si j’ai bien fait

    pour les parisiens qui le chercheraient, je l’ai acheté au Silence de la Rue

  2. hé bien j’ai effectivement céder à la tentation

    à la première écoute ça ne m’a pas autant plu que celui ci mais je vais l’approfondir

    par contre melted je l’ai encore écouté ce matin et il est vraiment mortel ce disque

  3. Bien des mois après son achat, ce disque reste vraiment envoutant, tout comme le disque avec Mikal Cronin ! Il reste vraiment à voir sur scène ! Excellent en Novembre à Paris, un peu fatigué à
    Limoges mais tellement accessible, ne serait ce que pour me dessiner une pochette particulière de mon vinyle et, accessoirement, boire une bière !

Laisser un commentaire