THE GO – Tracking The Trail Of The Haunted Beat Plaisir coupable revendiqué...

(Italy Records / Bellyache Records 2008)

Un an après la sortie de Howl on the Haunted Beat you Ride, l’album de l’année 2007, qui aurait dû apporter au groupe richesse et célébrité, The GO est de retour avec un double LP de morceaux enregistrés entre 2006 et 2007. Afin que les choses soient claires dès le début, une petite citation de John Krautner, bassiste principal du groupe : « We’re putting this record out for people who are slightly neurotic about things. Just like us. » [1]

Sorti par Bellyache Records (le label / magasin de friandises[2] qui a sorti Knock Knock Banana), le disque contient vingt morceaux… Vingt nouvelles pistes, voilà de quoi entretenir l’admiration que The GO provoque chez celles et ceux qui ont suivi la discographie du groupe depuis ses débuts, en attendant la sortie du prochain album. Le disque commence par suivre l’ordre de Howl on the Haunted Beat you Ride : les versions des deux premières chansons (« You go bangin’ on » et « Invisible friends », les deux singles issus de l’album) sont suivis de « Our Love’s alive », le morceau qui est finalement devenu « Caroline ». A remarquer : en plus de chanter, Bobby Harlow joue ici de tous les instruments (guitares acoustique et électrique, basse, piano, orgue) à part la batterie (tenue par l’habituel Marc Fellis).

Le disque est aussi l’occasion de retrouver des musiciens de Detroit qui ont fait partie de The GO : Dave Buick (patron du label Italy Records), mais aussi Dion Fischer (guitariste de The GO jusqu’en 2006), Dan Kroha (des Gories, puis des Demolition Doll Rods) et Steve Nawara (bassiste des Detroit Cobras)…

Les morceaux de Tracking the Trail of The Haunted Beat sont l’occasion de constater l’incroyable attention que le groupe (Bobby Harlow en particulier) a décidé de porter sur la texture sonore. Les anecdotes relatées par Matthew Smith dans la pochette sur le mode de fonctionnement du groupe sont prodigieuses : enregistrement, réenregistrement, réunion du groupe à trois heures du matin pour discuter des chœurs d’un morceau particulier, etc. Les morceaux sont l’occasion de voir dans quelles directions le groupe pouvait se diriger, et un moyen d’appréhender les transformations entre les démos et les morceaux finis. La troisième face présente cinq morceaux, joués par Harlow à la guitare acoustique : le résultat est prodigieux, et le chanteur de The GO déconcertant de facilité, que ce soit sur les chœurs approximatifs de « So long Johnny » ou sur « I need your love » (qui n’est pas sans rappeler « Something » de George Harrison – version Anthology). Quant à « Poisoned Man », tout comme « Kevin & Georgi », semble prouver que le groupe n’est toujours pas prêt à se prendre au sérieux, et n’hésitera pas à sortir des pistes aberrantes – rappelons tout de même que les deux derniers singles sortis sont « Christmas on the Moon » et « Knock Knock Banana ».

« Fits of laughter », est une excellente chanson, dont le refrain n’est rien d’autre que la ligne « Howl on the Haunted Beat you ride », qui apparaissait dans l’album précédent au milieu de la chanson « Yer Stoned Italian Cowboy », au moment d’un pont prodigieux. Si l’on ajoute à ce fait la note de pochette, qui indique qu’une autre chanson a pour titre « Howl on the Haunted Beat you ride », on obtient un résultat, qui intéresse au maximum une douzaine de personnes, mais qui a son importance : il reste des morceaux inédits de The GO datant de la même période…  

Dans l’absolu, nous ne sommes pas favorables au fait de voir un groupe sortir un disque de prises alternatives, plutôt que d’écrire de nouveaux morceaux… Pourtant, dans le cas de ce Tracking the trail of the Haunted Beat, c’est différent : tout d’abord, le groupe est si peu connu que toutes les occasions sont bonnes d’en parler, et surtout, le groupe est d’une qualité telle que quelques-unes de ces prises sont assez bonnes pour faire pâlir la plupart de ses contemporains[3]. S’il est indispensable d’écouter The GO, ce n’est pas pour avoir l’air cool, ni pour parler de disques que personne ne connaît, mais simplement parce que ce groupe est sans équivalent.

 

 

Liste des chansons :

(Face A)

  1. You go bangin’ on
  2. Invisible Friends
  3. Our love’s alive
  4. Kevin & Georgi  *
  5. Yer stoned italian cowboy  *
  6. Ami  *

(Face B)

  1. Gimme back my love
  2. Help you out
  3. Down a spiral / Jigsaw Man *

(Face C)

  1. So long Johnny *
  2. I need your love *
  3. Poisoned Man *
  4. Remain lovely
  5. Our love’s alive

(Face D)

  1. Help you out
  2. Fits of laughter *
  3. Mercurial Girl
  4. Mary Ann
  5. Gimme back my love
  6. Find me a feeling *

Notre site sur The GO pour récupérer des mp3 et voir des vidéos : Keep On Trash

  

Vinyle :

The GO - Tracking The Trail Of The Haunted Beat

The GO - Tracking The Trail Of The Haunted Beat 


[1] Interview de John Krautner, réalisée par Eric Allen pour le Real Detroit Weekly magazine, le 29 octobre 2008. (http://www.realdetroitweekly.com/content/)
[2] Pour chaque 45 tours, le label a la bonne idée de créer une nouvelle friandise.
[3] Une troisième raison, qui évoquerait une absence d’objectivité de notre part quant à The GO, serait en revanche totalement hors de propos.

Rémi

Rédacteur amiral, plombier polonais, dépoussiéreur d'étagères, objectivité totale.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire