THE DUKE SPIRIT – Neptune Un charme certain

(You Are Here 2008)

Menés par la chanteuse Liela Moss, les londoniens de The Duke Spirit ont sorti en 2005 Cut Across This Land, un premier essai énervé et brouillon, séduisant mais imparfait. Quelques pépites comme « Love Is An Unfamiliar Name » laissaient néanmoins présager d’un potentiel intéressant. Neptune marque en 2008 l’heure de la confirmation pour le groupe. Rodé en tournée depuis plusieurs mois, cet album à la qualité intemporelle dévoile un groupe désormais capable d’enchaîner une douzaine de morceaux de grande qualité sans faiblir. Neptune possède tous les ingrédients d’un bon deuxième album : écriture maîtrisée, groupe conquérant au sommet de son art, son étoffé, mélodies superbes.

La progression par rapport au premier album est sensible : le groupe s’égare moins dans des territoires noisy et va directement à l’essentiel. Débarrassée des effets de distorsion qui gâchaient parfois Cut Across This Land, la voix de la chanteuse se retrouve mise en avant pour le plaisir de l’auditeur. Evoquant Grace Slick, le timbre de Liela Moss porte Neptune à des hauteurs vertigineuses sur les meilleurs morceaux de l’album, en général les morceaux lents. De la superbe complainte « Dog Roses » au shoegazing (digne de The Verve) de « The Step And The Walk », en passant par la fragile « Sovereign » ou la pop fleurie de « My Sunken Treasures », Neptune possède un florilège de chansons au tempo apaisé sur lesquelles l’insaisissable Liela Moss joue l’ensorceleuse.

Le groupe se montre aussi convaincant lorsqu’il passe la vitesse supérieure, en particulier sur les rock’n’roll de « Send A Little Love Token » et « Into The Fold ». La puissance de ces morceaux nous rappelle que Chris Goss, le parrain du desert rock, est aux manettes de l’album. Connu pour son travail de producteur auprès des Queens Of The Stone Age, il a concocté pour The Duke Spirit un son dense digne de BRMC ou Vue. Neptune possède indéniablement sa griffe, l’album respire les grands espaces de la même manière que ceux de ces groupes à l’identité américaine forte.

D’un anonyme combo garage-rock plutôt prévisible, The Duke Spirit s’est mué avec Neptune en groupe à la panoplie complète. Difficile de ne pas aimer cet album qui possède quelques mélodies mémorables et un charme certain en la personne de Liela Moss.

 

 

Tracklisting :
 
   1.  I Do Believe
   2. Send A Little Love Token  *
   3. Step And The Walk  *
   4. Dog Roses  *
   5. Into The Fold  *
   6. This Ship Was Built To Last
   7. Wooden Heart
   8. You Really Wake Up The Love In Me
   9. My Sunken Treasure  *
  10. Lassoo
  11. Neptune’s Call
  12. Sovereign

 

Vidéos :

« The Step And The Walk »

 
« Dog Roses »
 
 
« Lassoo »
 
 

Eric

Rédacteur en chef, webmonstre, tête de veau, suiveur de modes, mauvaise foi.

3 Comments

  1. Personnellement, je garde une nette préférence pour ‘roll spirit roll’ le mini-album de 2003 très dans une ambiance Mazzy Star.

    C’est vrai que ‘Neptune’  abandonne un peu le côté garage très sensible sur scène à l’époque de ‘Cut Across This Land’  mais certains morceaux restent quand même bien lourdingue encore…

Laisser un commentaire