ANTOINE – Qu’est-ce qui ne tourne pas rond chez moi Réhabilitation

(Vogue ; 1966)

Des ses premiers morceaux, Antoine a été tourné en dérision par une grande partie de la société française : certains critiquaient son approche et sa démarche délibérément anglo-saxonnes, d’autres ses textes souvent naïfs. Le fait qu’il ait été marqué par la vague folk-rock  (en particulier par Bob Dylan) ne doit pas faire oublier que les premières années de sa carrière l’ont pourtant vu enregistrer un grand nombre d’excellentes chansons, seul avec guitare acoustique et harmonica, ou accompagné par un groupe de rock carré et appliqué, les Problèmes (futurs Charlots), Sous une naïveté formelle apparente, Antoine écrivait en effet de belles chansons, bien construites et parfaitement interprétées, qui ont fait de son premier album un disque réellement indispensable.

Sur cet EP, partagé entre deux fantastiques pistes rock (« Qu’est-ce qui ne tourne pas rond chez moi ? » et« Les élucubrations ») et deux ballades délicates (« Petite fille ne crois pas » et « Pourquoi ces canons ? »), Antoine livre quelques-uns des meilleurs échantillons de son répertoire, des pistes aujourd’hui quasiment oubliées mais qui démontrent une nouvelle fois que l’enregistrement de bons morceaux de rock français était possible, au tournant des années 1960.

 

 

Liste des chansons :

  1. Qu’est-ce qui ne tourne pas rond chez moi ?
  2. Petite Fille, ne crois pas
  3. Les Elucubrations d’Antoine
  4. Pourquoi ces canons ?

 

Vidéos :

Qu’est-ce qui ne tourne pas rond chez moi ?

 
Les élucubrations
 

 

Vinyle :

Antoine

Rémi

Rédacteur amiral, plombier polonais, dépoussiéreur d'étagères, objectivité totale.

3 Comments

  1. J’ai l’habitude de  défendre l’indéfendable ,et je suis d’accord  avec cette
    réhabilitation .
    Antoine n’est pas uniquement le chanteur des « Elucubrations » et de quelques tubes farfelus, il a aussi publié au moins six
    albums intéressants dans les années 1960 .

      Après un premier album « garage-folk-rock » il évolue très vite  et casse son image rock .Ces  albums
    suivants sont composés de ballades et  d’un patchwork musical , beau et naïf ,que personne n’écoute plus
    aujourd’hui .
    « Mes amis n’y ont rien comprisEt d’ailleurs, je n’ai pas d’amis.

    Mais je m’en fous, tout est bien,Je reprends la route demain… »

     Antoine écrit  les naïfs « Je dis ce que je pense et je vis comme je veux » et « Qu’est ce que je fous ici ? » ,mais son vrai truc dit-il, c’est le voyage
    Il tombe amoureux de la mer  et il a le courage et la sagesse de  laisser tomber le showbiz et de s’orienter vers une nouvelle vie dont nous
    avons presque tous rêvé; nomade de luxe.

    « Il ne m’a pas fallu plus d’une année pour comprendre que le destin tout tracé d’ingénieur qui m’attendait — même s’il avait des chances d’être sanctionné par une certaine aisance
    financière — ne m’apporterait pas les satisfactions, la liberté d’esprit indispensables

    Antoine semble farfelu,mais il est lucide, ingénieur diplômé de l’Ecole Centrale de Paris,  il refuse de suivre le troupeau et
    il réussit ce que l’on pourrait croire impossible, changer  encore une fois de vie et faire ce que l’on aime vraiment : pour lui c’est naviguer en « liberté », à l’autre bout du monde,
    en rapporter des récits, photographies et documentaires, qui rencontrent un certain succès .

    Il se fait plaisir en publiant de temps en temps des albums cools mais très moyens dans l’indifférence
    générale
    ,dont les sincères « Quel beau voyage! » ou « Touchez pas à la mer » ou des singles naïfs « Partir,c’est mourir un peu,mais rester,c’est ne pas vivre
    du tout « .Si on vit comme les autres,on finit par leur ressembler .
    A ceux qui   rêvent de laisser leur boulot démoralisant,de
    réussir dans le domaine qui leur plait et de savourer les joies simples de la vie, l’exemple d’Antoine prouve que c’est possible et offre le témoignage étonnant d’un homme
    qui est allé au bout de ses rêves.
     

     

    Il publie chez Arthaud son autobiographie en deux volumes « Oh Yeah » et « Au bout de mes rêves » .

     

    «  Je crois que le voyage tel que je le pratique est accessible à chacun : c’est une question de volonté. Dire  » vous avez les moyens  » est un peu facile. Surtout quand celui
    qui le dit pourrait remettre son mode de vie en question, s’il souhaitait vraiment le faire !  »

     

     

    • Autobiographie : Vol. 1 Oh Yeah, Arthaud, 2007
    • Autobiographie : Vol. 2 Au bout de mes rêves, Arthaud, 2008
    •  

       

  2. et il y a aussi surtout son album avec les problèmes qui est un des sommets du beat européen !

    les problèmes étaient d’excellents musiciens, bercés par les groupes beat/R&B anglais tel que les pretty things,…, quand on voit ce qu’ils sont devenus par la suite, on ne peut que penser
    « quel dommage » !

    A croire que le rock’n’roll est forcément destiné à devenir farce en France…

  3. et il y a aussi surtout son album avec les problèmes qui est un des sommets du beat européen !

    les problèmes étaient d’excellents musiciens, bercés par les groupes beat/R&B anglais tel que les pretty things,…, quand on voit ce qu’ils sont devenus par la suite, on ne peut que penser
    « quel dommage » !

    A croire que le rock’n’roll est forcément destiné à devenir farce en France…

Laisser un commentaire