BANTAM ROOSTER – The Cross and the Switchblade Dans le rouge

(Crypt Records 1998)

Pour tous ceux qui aiment les premiers albums des White Stripes et les Black Keys, voici un autre duo guitare-batterie qui joue du rock garage, les Bantam Rooster.  Ce groupe originaire de Detroit est emmené par Tom Jackson Potter (guitare, chant). Sur cet album, la batterie est tenue par Eric Cook, le premier des trois batteurs du groupe (après lui se sont succédé Mike Alonso et enfin Nick Lloyd – le batteur des extraordinaires Buzzards). Comme la plupart des bons groupes de Detroit, les Bantam Rooster enregistrent à Ghetto Recorders, et profitent de l’apport de Jim Diamond, qui se tient ici à l’orgue Hammond et prend en charge la production. Diamond est même considéré comme le troisième « rooster », tant sa participation au groupe est énorme.

Dès les premières mesures de « Safe Cracker », les choix musicaux de Tom Potter sont clairs: tous les compteurs sont dans le rouge; la guitare enchaîne ses riffs puissants et frôle la saturation à chaque instant, la batterie surexcitée de Cook déblaye le terrain, l’orgue de Diamond s’occupe de l’habillage sonore, et la voix de Potter parachève l’ensemble avec ses hurlements réjouissants. Un peu plus loin dans le disque, l’extraordinaire « Intro Fang », un morceau instrumental sur lequel la batterie surexcitée, les riffs de guitare monstrueux et un orgue Hammond monumental se rejoignent pour préparer le morceau suivant. C’est finalement l’orgue seul qui introduit « New Life », une sorte de ballade psychotique et décadente, que Potter exécute avec brio, laissant son chant se muer en hurlements délirants. Le rythme s’accélère à nouveau dès le morceau suivant, « Outta my mind ». « Tom Skinner » est une autre chanson extraordinaire à l’efficacité immédiate: un riff génial, et la batterie qui donne la mesure avec frénésie. Pas de répit non plus sur « You ain’t the boss of me », où Potter s’époumone pour la dernière fois sur cette première face du LP.

A mi-parcours, les Bantam Rooster ont déjà offert plus de bonnes chansons que la plupart des disques rock récents. La face B de The Cross and the Switchblade enfonce le clou; le disque se poursuit selon la même approche intégriste, et les chansons sont aussi bonnes que celles de la face A. « She stalker », « Ghost » et « Hey Bartendress » sont d’implacables morceaux rock. A travers l’album, le groupe impressionne par sa capacité à composer et à jouer des morceaux de rock survoltés qui restent excitants et ne se contentent pas de répéter une formule : sur « Pony Up », l’orgue minimaliste de Jim Diamond est (encore une fois) un modèle du genre. Le disque se termine sur l’explosif « Crazy », un morceau réjouissant sur lequel les Bantam Rooster tirent leurs dernières cartouches.

La discographie du groupe (que Tom Potter a lui-même officiellement sabordé en 2003) comporte, outre cet album, deux autres LP: Deal Me In (également par Crypt Records, en 1997) et Fuck All Y’All (Sympathy For The Record; 2000), ainsi qu’un EP, Big Mess (Flying Bomb; 2000). Tom Potter a rejoint pour un temps – avec Jim Diamond – le groupe-phare de Detroit, les légendaires et inamovibles Dirtbombs, avant de se lancer dans un nouveau projet en 2003, Detroit City Council (un combo funk-rock à suivre avec attention…).

 

 

Tracklisting :

1.  Safe Cracker
2.  Soul-Phisticate
3.  Goin’ Cold
4.  Intro Thang
5.  New Life
6.  Outta My Mind
7.  Tom Skinner
8.  You Ain’t The Boss Of Me
9.  She Stalker
10. Shot Down
11. Catfight
12. Ghost
13. Hey Bartendress
14. Pony Up
15. Electricity
16. Crazy

  

Vidéo :

  

Vinyle :

BANTAM-ROOSTER.jpg

Rémi

Rédacteur amiral, plombier polonais, dépoussiéreur d'étagères, objectivité totale.

5 Comments

  1. Okidoki (comme disent les écossais), ce serait avec grand plaisir.

    Je pense que ta frangine en a marre de voir ma sale gueule (mais elle osera jamais le dire et puis moi ça me gêne de squatter chez elle trop souvent même si je suis toujours super bien accueilli)

    Si je suis en rade la semaine prochaine, je viendrai t’emmerder!

     L'image “http://62.233.33.215/0/06/00/52/alanrakes.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. Eric

  2. c’est par un pur hasard que j’ai lu cette chronique..et merde quelle claque! encore une fois merci pour cette découverte!

    P.S: j’espère que tu as réglé ton problème de logement éric 😉

Laisser un commentaire