FLEET FOXES – Fleet Foxes Pop baroque

(Sub Pop ; 2008)

Fleet Foxes est un groupe originaire de Seattle, mené par Robin Pecknold, le chanteur et guitariste qui compose tous les morceaux enregistrés pour ce premier album, dont la pochette reprend une partie d’un tableau de Peter Bruegel l’Ancien[1]. Si ce choix de couverture peut laisser perplexe, « Sun It Rises », le premier morceau de l’album a en revanche le mérite de situer le groupe dans un paysage musical connu. Cette chanson convoque en effet les principales influences des Fleet Foxes, et situe le groupe dans la lignée des Shins, Kingsbury Manx et autres groupes de folk classieux, avec en figures tutélaires les glorieux anciens : Zombies, mais aussi Crosby, Stills and Nash et les incontournables Beach Boys… ainsi que tous ceux qui, depuis plus de quarante ans, tentent d’imiter la pop symphonique de Brian Wilson.

Tous les éléments semblent réunis pour faire de l’album un pastiche supplémentaire de Smile : chœurs omniprésents, orgue, guitares précises, basse ample et chaloupée (comme sur « Ragged Wood »), placés dans des chansons aux structures variées… Heureusement, Pecknold est un compositeur de premier ordre, et il fait montre d’une maîtrise incroyable dans la réalisation de ces morceaux : les mélodies, tantôt tristes, tantôt joyeuses, sont toujours d’une richesse indéniable. Son écriture est inspirée et précise ; et c’est bien ce qui fait tout le sel de ce disque, au-delà des harmonies et des arrangements : la qualité d’écriture, et la mélancolie qui lui est sous-jacente, sur chacun des morceaux.

Par ses choix de production, le groupe semble revendiquer sa démarche d’intention : le but est d’enregistrer un grand disque de pop symphonique ; autant se permettre tous les artifices disponibles pour le réaliser : un écho énorme sur « Tiger Mountain Peasant Song » et « Meadowlarks », et des arrangements pléthoriques sur « Quiet Houses », « He doesn’t know why » et « Your Protector ». Cette débauche d’effets en fera certainement reculer plus d’un(e) au moment d’écouter l’album : ce serait une grave erreur de ne pas accorder un disque une oreille attentive… Au-delà du style, auquel on peut être plus ou moins sensible, il faut reconnaître aux Fleet Foxes le fait d’avoir réussi leur pari, et d’avoir enregistré un magnifique premier LP, qui se laisse découvrir peu à peu, et dont chaque écoute est plus marquante que la précédente. 

 

 

Liste des chansons :

  1. Sun It Rises  *
  2. White Winter Hymnal  *
  3. Ragged Wood
  4. Tiger Mountain Peasant Song  *
  5. Quiet Houses
  6. He Doesn’t Know Why  *
  7. Heard Them Stirring
  8. Your Protector *
  9. Meadowlarks
  10. Blue Ridge Mountains *
  11. Oliver James

 

Quelques vidéos :

« White Winter Hymnal »

 
« He Doesn’t Know Why »
 

 

Vinyle :

La version vinyle de l’album comprend un deuxième disque, l’EP Sun Giant qui contient le magnifique morceau « Mykonos »

Fleet Foxes - Fleet Foxes 


[1] Proverbes Flamands (1559), tableau sur lequel le peintre illustre de nombreux proverbes dans une composition ambitieuse. Pour en savoir plus, faites comme tout le monde, apprenez l’anglais, puis allez voir à la page http://en.wikipedia.org/wiki/Netherlandish_Proverbs

Rémi

Rédacteur amiral, plombier polonais, dépoussiéreur d'étagères, objectivité totale.

14 Comments

  1. l univers musical des fleets foxes est à découvrir, merci rémi d avoir chroniqué ce magnifique disque qui est pour moi le disque de l année 2008.

  2. Un très beau disque effectivement. D’une grande et remarquable profondeur. Je dois avouer qu’à la première écoute j’avais pas été spécialement emballé. C’est sur l’insistance d’un de mes compères que j’ai insisté et je l’en remercie.

    Ton avis confirme tous le bien que l’on pense nous aussi de Fleet Foxes.

  3. Merci pour cette critique, que nous étions, me semble-t-il, nombreux à attendre!

    Un disque magnifique, qui mérite entièrement sa première place au classement de MOJO pour les meilleurs disques 2008. Il faut encore lui ajouter le EP « Sun Giant », qui est tout aussi extraordinaire.

  4. Allez, l’info de ces derniers jours : le second LP est en boîte, mixage dans la foulée, les gars devraient nous en dire plus (et nous en faire écouter j’imagine) très bientôt. Ca pour une
    nouvelle, c’est une bonne nouvelle 🙂

  5. Bonjour cher auteur du blog. J’apprécie énormément votre blog, enfin un blog qui ouvre des horizons, et qui ne se branle pas sur la dernière merde commerciale balancée par la presse spécialisée
    (Inrocks ou Télérama, je vous vise directement). Pour preuve, je fais tourner vos critiques des albums de Muse à tous mes potes qui les considèrent comme les nouveaux génies de la musique, c’est
    dire…

    J’ai découvert Fleet Foxes par le biais de votre blog, et j’en suis encore ravi. Une vraie claque dans la gueule leur album, sincèrement. C’est pourquoi je voulais vous demander si vous aviez
    d’autres artistes dans le même genre à me conseiller, en me basant sur votre connaissance musicale qui, j’ai pu en faire l’expérience ici-même, est remarquablement étendue.

     

    Cordialement.

  6. Personnellement, avec ma culture plus restreinte, je peux te conseiller The Leisure Society et Kingsbury Manx dont tu trouveras les critiques sur ce site. Un peu plus éloigné après je vois
    Mumford & Sons et de la pop plus classique (Dreadful Yawns, Lightspeed Champion, Devendra Banhart, et bien d’autres qui m’échappe…)

    Sinon y a un groupe français dont on parle pas mal en ce moment et que j’ai eu l’occasion de voir aux Eurocks qui méritent vraiment qu’on leur porte attention (perso j’adore) c’est The Bewitched
    Hands :



  7. EN relisant, les commentaires précédents, le nom d’un album assez récent me vient en tête, qui a eu une certaine résonnance, dont je m’étonne qu’il n’ait pas été chroniqué sur cet – excellent
    –  blog, c’est celui de Tamer Animals, du groupe Other Lives.

     

    Longue vie à Planetgong 🙂

  8. Allez, l’info de ces derniers jours : le second LP est en boîte, mixage dans la foulée, les gars devraient nous en dire plus (et nous en faire écouter j’imagine) très bientôt. Ca pour une
    nouvelle, c’est une bonne nouvelle 🙂

  9. Bonjour cher auteur du blog. J’apprécie énormément votre blog, enfin un blog qui ouvre des horizons, et qui ne se branle pas sur la dernière merde commerciale balancée par la presse spécialisée
    (Inrocks ou Télérama, je vous vise directement). Pour preuve, je fais tourner vos critiques des albums de Muse à tous mes potes qui les considèrent comme les nouveaux génies de la musique, c’est
    dire…

    J’ai découvert Fleet Foxes par le biais de votre blog, et j’en suis encore ravi. Une vraie claque dans la gueule leur album, sincèrement. C’est pourquoi je voulais vous demander si vous aviez
    d’autres artistes dans le même genre à me conseiller, en me basant sur votre connaissance musicale qui, j’ai pu en faire l’expérience ici-même, est remarquablement étendue.

     

    Cordialement.

  10. Personnellement, avec ma culture plus restreinte, je peux te conseiller The Leisure Society et Kingsbury Manx dont tu trouveras les critiques sur ce site. Un peu plus éloigné après je vois
    Mumford & Sons et de la pop plus classique (Dreadful Yawns, Lightspeed Champion, Devendra Banhart, et bien d’autres qui m’échappe…)

    Sinon y a un groupe français dont on parle pas mal en ce moment et que j’ai eu l’occasion de voir aux Eurocks qui méritent vraiment qu’on leur porte attention (perso j’adore) c’est The Bewitched
    Hands :



  11. EN relisant, les commentaires précédents, le nom d’un album assez récent me vient en tête, qui a eu une certaine résonnance, dont je m’étonne qu’il n’ait pas été chroniqué sur cet – excellent
    –  blog, c’est celui de Tamer Animals, du groupe Other Lives.

     

    Longue vie à Planetgong 🙂

Laisser un commentaire