BECK – Guero Retour aux sources

(Interscope 2005)

Le nouvel album de Beck marque un retour plutôt bienvenu à l’univers sonore d’Odelay. La présence des Dust Brothers à la production y est sans doute pour quelque chose tant la rupture avec l’ambiance éthérée de Sea Change est évidente. Loin des errements du précédent album – plutôt lassant à la longue avec ses paroles pleines d’auto-apitoiement et son rythme mollasson – Guero (blondinet en espagnol) nous dévoile un Beck plus agressif, remis de sa rupture amoureuse et prêt à en découdre de nouveau. Les beats sont efficaces, le chant rappé éxécuté avec style et les compositions excellentes pour la plupart.

Le début d’album est d’ailleurs un modèle du genre : le riff agressif de « E-Pro » met les choses au point d’entrée, bientôt suivi par le refrain accrocheur de « Que Onda Guero » et les blips blips kraftwerkiens de « Girl ». L’ambiance brésilienne de « Missing » finit ensuite de convaincre que Beck est décidément un génie inclassable. Las le reste de l’album n’est pas à la hauteur de cet émerveillement initial… on dénombre trop de chansons de remplissage (au hasard « Farewell Ride » ou « Hell Yes » qui sonnent comme des pâles copies des morceaux d’Odelay) qui en fin de compte rendent cet album indigeste sur la longueur. Même la présence (à la basse!) de Jack White sur « Go It Alone » ne parvient pas à transfigurer la fin du disque… Quelques choix sont d’ailleurs étonnants, ainsi l’excellente « Send A Message To Her » se trouve en bonus track de l’édition deluxe de Guero alors qu’elle est peut-être ce que Beck a fait de mieux depuis Midnite Vultures. Dommage…

www.beck.com

 

 

Tracklisting :

  1. E-Pro  *
  2. Quй Onda Guero *
  3. Girl *
  4. Missing
  5. Black Tambourine
  6. Earthquake Weather
  7. Hell Yes
  8. Broken Drum
  9. Scarecrow
  10. Go It Alone *
  11. Farewell Ride
  12. Rental Car
  13.  Emergency Exit

 

Eric

Rédacteur en chef, webmonstre, tête de veau, suiveur de modes, mauvaise foi.

2 Comments

  1. Pas le meilleur BECK, en effet… mais je suis étonné de voir que nous avons des avis divergents, par exemple par rapport à "Farewell Ride" dont je trouve l’ambiance excellente… par contre la bonus track ne me plait guère…oh!

    SysT

  2. « alors qu’elle est peut-être ce que Beck a fait de mieux depuis Midnite Vultures »

    Il est bien cet album?

     

    Et vous pensez quoi de Sea Change, au final? (Eric, tu dis dans la chronique de Modern Guilt qu’il veillit bien, mais je suis plutôt de l’avis que je peux lire dans cet article-ci )

Laisser un commentaire