BRAINVILLE 3. Live From the Planet Gong (Concert au Musée de la Mine, Saint-Etienne, le 09/06/2007)

« My name is Daevid Allen, and I come from a planet called Gong… »

Ce samedi 9 juin 2007, dans la « Salle des pendus » du musée de la Mine de Saint-Etienne, a eu lieu (dans le cadre du festival des musiques innovatrices) un concert extraordinaire… Par l’intermédiaire de Bruno Meillier (l’organisateur du festival), la ville de Saint-Etienne, déjà réputée mondialement pour l’ampleur et la qualité de sa vie culturelle, a en effet pu accueillir le groupe « Brainville 3 », formé du bassiste Hugh Hopper (« Soft Machine »), du batteur Chris Cutler (qui remplace le regretté Pip Pyle) et du guitariste et chanteur Daevid Allen (« Soft Machine », « Gong »).

Pendant plus d’une heure (dont dix bonnes minutes consacrées par Daevid Allen au remplacement d’une corde de guitare), le trio a joué une musique hallucinante, entre improvisations en glissando et solos de basse distordus, le tout soutenu par une batterie prodigieuse et infaillible. Devant quelques centaines de spectateurs (dont pas mal de fans de « Gong », qui réclamaient des morceaux de Magick Brother, de Camembert électrique et de You), « Brainville 3 » a offert un concert phénoménal. Après avoir joué des premiers morceaux expérimentaux totalement déstructurés, le trio a interprété dans la suite du concert des chansons à la construction plus évidente ; le groupe a même joué deux versions démentes des morceaux « Hope for Happiness » (1re version album : Soft Machine – Volume One) et « Dynamite : I am your Animal » (1re version album : Gong – Camembert électrique) : les connaisseurs apprécieront…

Après plus de quarante ans de carrière, Hugh Hopper et Daevid Allen continuent de jouer la musique de leurs débuts ; en puisant leur inspiration dans l’avant-garde rock et les influences jazz et psychédéliques, ils parviennent à transcender les genres musicaux, sans se donner aucune contrainte formelle. Vivre l’expérience « Brainville 3 » en concert est le moyen d’assister à un aspect particulier de l’œuvre d’artistes marquants de l’histoire de la musique contemporaine, mais aussi celui d’appréhender l’univers surréaliste de Daevid Allen. 

 

Rémi

Rédacteur amiral, plombier polonais, dépoussiéreur d'étagères, objectivité totale.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire