Mr DAVID VINER – Where The Posies Grow Deux traits de génie

(Loog 2003) 

Vous a-t-on déjà dit que Mr David Viner était un génie ? Le mot est tellement utilisé à tort et à travers qu’il n’a plus vraiment de sens, mais correspond parfaitement à l’idée qu’on se fait du bluesman londonien. « Talentueux » ou « doué » pourraient aussi lui être accolés tant son oeuvre est exemplaire, « incompris » et « maudit » aussi tant ils résument assez bien son insuccès commercial. Bien sûr, la musique de Mr David Viner n’a rien de révolutionnaire. Son folk teinté de blues puise ses sources ouvertement dans la tradition musicale américaine, mille fois revisitée, mais la plume délicate et cette façon détachée d’habiter les chansons font de lui un chanteur à part. Une anomalie dans le milieu du blues.

Le single Where The Posies Grow / My Baby (Woo-woo Song) est sorti en novembre 2003, peu après la sortie du premier album de Viner (publié en juin de la même année), et quelques mois avant la publication de son deuxième, This Boy Don’t Care. Les deux morceaux – inédits et composés par Viner – ont été enregistrés par ce qu’il convient d’appeler un supergroupe. Excusez du peu : Johnny Walker des Soledad Brothers est à la guitare, son acolyte Oliver Henry (aujourd’hui actif en solo sous le nom de Brian Olive) à la batterie et au piano, et la basse est tenue par un certain Rudolf De Borst, plus connu chez nous comme étant le bassiste et chanteur des Datsuns. Tout ce beau monde a enregistré ces deux morceaux sous la coupe de Liam Watson, dans son studio de Toe Rag.

Placé sous de tels auspices, le single ne peut pas être mauvais, et Viner séduit avec ses deux compositions dans deux styles distincts. « My Baby (Woo-woo Song) » est un morceau de country entraînant, où la slide de Johnny Walker et le piano de saloon d’Oliver Henry font merveille. Plus profonde, « Where The Posies Grow » montre Viner sous son jour le plus mélancolique. Sur une mélodie blues simple, il évoque sa baby disparue avec une innocence et une certaine fatalité face à l’absurdité de la mort (« the posies grow where my baby was buried / she ain’t gonna pick no flowers no more« ). Superbe.

 

 

Tracklisting :

A. My Baby (Woo-woo Song)

AA. Where The Posies Grow

 

Le site officiel de Mr David Viner : www.mrdavidviner.com
Le disque est toujours en vente sur le site de Loog : www.loogrecords.co.uk

 

Vinyle :

Mr David Viner - Where The Posies Grow / My Baby (Woo-hoo song)

Mr David Viner - Where The Posies Grow / My Baby (Woo-hoo song)

Eric

Rédacteur en chef, webmonstre, tête de veau, suiveur de modes, mauvaise foi.

1 Comment

Laisser un commentaire