THE SHE CREATURES – Invade Sucrerie pop intersidérale

(The She Creatures 2009)

Ce disque commence par la mise en garde suivante: la Terre vient d’être envahie par de dangereux extra-terrestres ayant pris l’apparence de femmes incroyablement attirantes… Les She Creatures sont ces créatures étranges, et ne proviennent pas de Vénus, mais de Bristol (en Angleterre toutefois, ce qui peut être assimilé à une autre planète à plus d’un titre). Le concept du disque est le suivant : associer une esthétique et une approche rock’n’roll sixties (dans une association intéressante : theremin et minijupe) à une imagerie de science-fiction – option « série Z » (le nom The She Creature est aussi celui d’un film d’horreur datant de 1959).

The She Creatures sont donc un groupe exclusivement féminin, ce qui était déjà fréquent dans les années 1960, même si la plupart des membres de ces groupes n’étaient rien d’autre que des marionnettes actionnées par un ou plusieurs auteurs/compositeurs/producteurs. L’entreprise des She Creatures n’a rien de très original : elle utilise des moyens qui ont déjà fait leurs preuves dans le monde de la musique pop. Lorsque la qualité musicale est au rendez-vous, il n’y a pas grand-chose à redire, mais malheureusement, le groupe ne tient pas les promesses de sa démarche, parfaitement résumée par les premières phrases chantées : « We’re getting ready for some exploration / Your pretty planet is your destination… »

En effet, du côté musical, le groupe ne dépasse pas le statut de l’expérience amusante. Sur les cinq morceaux proposés sur cet EP, la seule piste réellement convaincante est « Invade », qui possède une intro simple mais accrocheuse, une boucle d’orgue efficace et un refrain idiot chanté en chœur… A un moindre niveau, la dernière chanson, « Space Madness », fait preuve d’une belle énergie : les riffs de guitare et le chant percutant restent immédiatement en tête. L’ensemble du disque est agréable, mais finalement peu consistant : il faudra attendre un peu pour savoir si The She Creatures sont capables d’enregistrer de grands morceaux. Pour l’instant, dans le même style musical et une qualité supérieure, on en retournera à l’album de Ko & The Knockouts ou au premier LP des Detroit Cobras.

  

 

Liste des chansons : 

1. Intro
2. Invade
3. Hungry
4. Radar
5. Moonman
6. Space Madness
7. Outro

Le MySpace du groupe : www.myspace.com/theshecreatures

P.S. vraiment inutile : « She Creature » est aussi le titre d’une face B d’un quarante-cinq tours sorti par le groupe expérimental impLOG. La face A était « Breakfast », le disque est sorti en 1980.

  

Vidéo :

Le premier morceau des She Creatures (non présent sur cet album) est sans doute leur meilleur, « Sexy Robot »

 

Rémi

Rédacteur amiral, plombier polonais, dépoussiéreur d'étagères, objectivité totale.

1 Comment

  1. J’ai découvert le clip de « Sexy Robot » sur une compil d’un blog y a plusieurs mois, mais j’ai aussi été un peu déçu par le reste. Le délire galaxy-garage-rock était pourtant cool, avec une
    magnifique Vox Phantom assortie aux cheveux, bref: dommage.

Répondre à John the revelator Annuler la réponse.